Colonel El Hadj Gamou introuvable !!!

0
1





Permissionnaire pour une semaine, ce Colonel au passé trouble vient de disparaître des radars du Ministère de la défense et de l’Etat Major des Armées selon certaines sources non officielles.

 Selon les mêmes sources, le Colonel Gamou patron d’une des milices privées la plus décrédibilisée au nord à cause de ses exactions et autres règlements de comptes, avait bénéficié d’une permission d’une semaine. Depuis lors (plus de 20 jours au moment où nous bouclons cette édition), l’homme a disparu.  Le règlement militaire est clair  en la matière après une semaine sans présence, le soldat est considéré comme déserteur et doit être traité comme tel. Pour certaines sources du nord, Gamou aurait rejoint la bande des Iyad Ag Aghaly, lui aussi déserteur. Pourtant, nos sources indiquent le Colonel Gamou aurait des relations très étroites avec certains Officiers. Il faut rappeler que Gamou compte tenue de son comportement bizarre a poussé le Commandement à envoyer cet autre Colonel intègre, patriote dans l’âme, Mohamed Ould Meyddou, Arabe bon teint à venir détruire els bases d’Ibrahim Ag Bahanga uq ela milice privée du Colonel Gamou n’a rien pu faire. Pourtant, elle est fortement armée et composée de cinq sections (ATIYA 1,2,3,4 et 5 qui sont commandées par son beau-fils, ex Adjudant-Chef  Ahmoud Bady qui a eu à tuer un Allemand en 2004 entre Sévaré et Gao. Il faut rappeler que « les ATIYA du Colonel Gamou (créées en 2008) sont connues au nord pour leurs exactions contre les populations», nous confie un spécialiste.  « Pourtant, ils sont habillés par l’Armée malienne et entretenues », précise la même source.

Présence américaine et française au nord Mali

Après la construction d’habitations devant abriter leurs Gi’S à Gao, les américains s’apprêtent à en construire à Aguel-Hoc ( à 150 km de Kidal) en allant vers Tessalit. Aussi, Tessalit devra recevoir le même projet ui consiste à assister notre pays face à l’insécurité. N’est-ce pas aussi que la France commence à être présente ? De nos jours, ses militaires sont visibles sur la base de Sévaré dans le cadre de la coopération contre le terrorisme international. 

Réajustement Ministériel imminent…

La rumeur fait le tour des salons feutrés de la capitale depuis quelques temps. Cette fois-ci cela semble bien se précisée si l’on en croit nos sources pour fin décembre à début janvier 2012. Et pour cause, en vue de bien protéger le poulain de Koulouba certainement, des Ministres de la république dont Soumeylou Boubèye Maïga (Affaires Etrangères) et Hamed Diané Séméga, devraient démissionner pour se présenter à la présidentielle de 2012. Si cette information se confirmait, elle bat en touche les propos du Chef de l’Etat qui lors de la formation du nouveau gouvernement de Mme Khaidama avait averti tous ceux qui sont mus par des ambitions présidentielles ne sont pas les bienvenus chez lui. Voilà qu’au fur et à mesure que nous nous approchons de la date du 29 avril 2012, les choses se précisent. Et c’est dans ce cadre que les Soumeylou et autre Ahmed Diané Séméga veulent mesurer leurs muscles. En tout cas, le premier en sait quelque chose lui qui a osé se faire humilier en 2007 ne n’ayant même pas eu 1% des suffrages des maliens. Fera-t-il mieux en 2012 ? Rien n’est moins sûr !

S’agissant de l’enfant de Nioro du sahel, le pire à craindre pour lui, précisent certains observateurs avisés pour faute de base électorale et puisque la machine du PDES est phagocytée par Jeamille Bittar et ses partisans. « A moins d’un bâton magique », ironise un militant PDES de la tendance Jeamille Bittar. istent.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.