Crise du nord : La jeunesse soutient ATT

0
1





Pour faire part de leur mécontentement sur l’insécurité au nord Mali, l’association ‘’Jeunesse, sympathisants et ressortissants du nord Mali’’ (JESRENM), conduite  par son président Hamidou El Hadji Touré, a marché le 9 décembre dernier.

Même si leur marche a été écourtée par les forces de l’ordre à l’entrée de la Cité ministérielle, les marcheurs ont livré leur message dans lequel ils réitèrent leur soutien au Gouvernement et au président de la République ATT, dans leurs efforts consentis pour le développement socio-économique du nord Mali, mais aussi pour la paix, la stabilité et la cohésion  sociale dans le pays. Selon la déclaration lue par le président de l’association, ‘’Jeunesse, sympathisants et ressortissants du nord Mali’’ exhorte les autorités à s’impliquer davantage dans l’absorption du chômage des jeunes, à lutter contre les facteurs d’instabilité dans la zone, à lutter contre l’impunité et le crime organisé et surtout à mettre en place davantage de programmes de sensibilisation.

 

Tombouctou

 

Douanes et G.t.z  victimes d’enlèvement de véhicules !

 

Un véhicule des Douanes de Tombouctou a été enlevé le vendredi dernier dans la Cité mystérieuse par des bandits armés. Selon une source locale, l’armée a engagé la poursuite rapidement après l’enlèvement. Au moment où nous mettions sous presse, la patrouille militaire n’avait pas encore réussi à récupérer le véhicule.  On apprend aussi que sur la route de  Niankunké, un véhicule de la GTZ a été enlevé. En partant, les bandits armés auraient tiré sur les occupants du véhicule dont l’un serait dans un état critique. D’autres sources, non encore confirmées indiquent que le blessé serait décédé par la suite. 

Sahel

Naissance d’une nouvelle branche d’Al-Qaïda !

L’enlèvement des Européens du camp de Tindouf serait l’œuvre d’une nouvelle branche d’Al-Qaïda qui était jusque-là inconnue dans les annales de l’organisation terroriste. C’est le groupe Jamat Tawhid Wal Jihad Fi Garbi Afriqqiya ou encore Mouvement unité pour le Jihad en Afrique de l’Ouest.  Selon l’Afp, le groupe se présente comme composé de dissidents d’Aqmi, sans toutefois préciser les raisons de cette dissidence.  Depuis quelques jours, des sources sécuritaires dans la région avaient annoncé la création de ce groupe dissident. Ce qui est à mettre en valeur, c’est que les éléments de ce groupe sont d’Aqmi. Ils ont décidé de répandre le Jihad en Afrique de l’Ouest et de ne plus se cantonner au seul Maghreb ou Sahel, a expliqué à l’AFP une autre source sécuritaire. Dans le noyau, il y a des éléments sahraouis qui ont participé à l’enlèvement des trois Européens dans les camps de Tindouf, il y a des Algériens mais aussi des ressortissants de l’Afrique de l’Ouest, affirme la même source.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.