Crise du nord : Le Directeur d’EDM Ségou répond aux rumeurs

0
0

Où est passé Ag Mohamed ? Telle est la question que se pose de nombreux Ségoviens par rapport à l’absence du directeur régional d’EDM. Selon les on-dit, Monsieur Ag Mohamed se serait enfuit du Mali suite aux représailles dont ont été les victimes les communautés blanches dans certaines parties de notre pays. Ces représailles, il faut le dire, sont consécutives aux événements malheureux du nord.
Joint par nos soins, l’intéressé s’est dit très choqué par les dites rumeurs. Il a tenu  à préciser qu’il est en congé depuis le 04 Février dernier ; et comme d’habitude, il préfère aller se reposer en dehors du Mali. Cette fois-ci, il est allé au Burkina Faso. Ces congés terminés, il reviendra à Ségou pour s’occuper de sa tâche, a-t-il dit.
Il a ajouté qu’il n’a pas fuit, qu’il ne fuira jamais le Mali car c’est son pays, un pays qu’il aime et qu’il servira quoiqu’il arrive.
A l’intention des Ségoviens et de l’opinion nationale, Ag Mohamed souhaiterait que les uns et les autres sachent qu’il n’est mêlé à rien ni de loin ni de près à tous ces évènements qui se passent dans le septentrion malien. Et Monsieur Ag d’ajouter que la République du Mali est une et indivisible, que la démocratie malienne offre un moyen d’expression à tous et qu’il condamne ceux qui ont pris les armes contre leurs frères.
A.Yérélé

Grande désolation dans le village  de Farako / Ségou
Ce jour du jeudi 12Janvier 2012, tout le village de Farako était  plongé dans une grande tristesse. Et pour cause l’assassinat de la dame Penda DEMBELE.
Depuis la tendre enfance, le nommé Salif COULIBALY est parti avec sa mère au Burkina-Faso et il y est resté jusqu’à l’âge de 27ans. Ne s’entendant pas avec son père, il décide de rentrer au Mali pour regagner ses oncles dans la région de Ségou et plus précisément dans la commune de Farako. IL est reçu à bras ouverts par Binkè COULIBALY cultivateur domicilié à Farako, logé dans une maison jouxtant la concession de la dame Penda DEMBELE. Au fil du temps, le jeune Salif Coulibaly  finit par tomber amoureux d’une des petites-filles de cette dame. Et comme une nuit il avait essayé de forcer les choses en s’infiltrant dans la moustiquaire de la fille, il s’est fait surprendre  par la dame Penda DEMBELE qui l’a fait dégager en le gratifiant d’un bon coup de bâton. Dès lors, le jeune Salif COULIBALY nourrissait pour Penda une aversion et une rancune des plus terribles et mijotait quelque chose pour se venger du coup de bâton qu’il avait reçu. La dame Penda sentant venir le coup avait pourtant sonné l’alarme après avoir échappé à un premier piège tendu par le délinquant, sur la route de son jardin situé à 1kilomètre de la digue coté Est du village pour arroser ses plants. Malheureusement ce jour 12Janvier 2012  ce qui devait arriver, arriva. Astan SAMAKE la fille de Penda DEMBELE s’était rendue au jardin pour se faire remettre des semences par sa mère. Malheureument elle trouva Penda étendue de tout son long, morte avec un bâton à coté d’elle qui aurait été utilisé par le malfrat. A l’issue des enquêtes menées par la gendarmerie de Ségou et à travers les constatations, il ressort que le nommé salif COULIBALY est soupçonné dans cette affaire d’assassinat perpétrée contre la vieille Penda DEMBELE et dans son jardin à Farako. IL est déféré pour être conduit devant le procureur de la République Près le tribunal  de première instance de Ségou.
Sophie TRAORE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.