Crise à la femafoot : La FIFA prend les choses en main

0
1

Face à l’intransigeance du Président de la Femafoot, de piétiner les textes régissant son association, ses adversaires sont passés à la vitesse supérieure. Ainsi, ceux-ci ne sont pas restés les bras croisés. Selon des infos captées par nos antennes, la toute puissante Fifa a pris les choses en main dans le but d’y voir plus clair. Ses enquêteurs seraient déjà entrain d’éplucher le lourd dossier préparé par les adversaires de Kola. Ensuite si cela s’avère nécessaire, ils feront un saut à Bamako afin d’entendre les différentes parties avant que l’instance suprême du foot mondial ne dise le droit sportif.
La préparation de la CAN, version Kola Cissé est sur de bons rails et même de très bons. Loin de toute sérénité.

Ballon d’or africain 2011 : Seydou Keïta et les autres

C’est demain jeudi que la Confédération Africaine de Football (CAF) va décerner, à Accra au Ghana, les trophées des meilleurs dans le monde des footeux africains. Le Mali est concerné à travers Seydou Blen qui concourt pour le trophée du Ballon d’Or. L’enfant béni de Djogo Keïta a déjà presque tout gagné dans sa carrière de footballeur professionnel de haut niveau avec son club le FC Barcelone. Seydou, depuis qu’il joue en Catalogne, a accumulé des titres à ne pas pouvoir les citer tous. Pour cette seule année 2011, il a été champion d’Espagne, vainqueur de la Ligue des Champions, de la super coupe d’Espagne, de la super coupe d’Europe et tout récemment champion du Monde des clubs. Ses concurrents autant qu’ils sont lui envient certainement un palmarès aussi éloquent. Seydou Ballon d’Or après Salif Keïta et Fréderic Kanouté est tout à fait légitime.

Bamako ville morte : Le gofernement terrassé

Habituellement brûlante de monde ; de véhicules en file indienne sur les artères, la cité des trois caïmans était l’ombre d’elle-même, lundi dernier. Et pour cause : les commerçants et les transporteurs sont passés à la vitesse supérieure au grand dame des autorités. En effet, ils ont mis à exécution, ce qui, pour les sceptiques, n’était que fétu de paille : dans les différents commerces de la ville, les boutiques ont fermé, les transporteurs urbains et interurbains ont déserté la circulation. Conséquences : la ville s’est arrêtée, les recettes de l’Etat aussi. L’Etat a cédé, suite à des négociations très, très serrées en acceptant la quasi-totalité des revendications des populations. C’est ce qui a motivé la levée du mot d’ordre de grève. Comme quoi, les catégories socioprofessionnelles n’entendent plus s’en faire compter naïvement. Elles viennent de donner la preuve que même sans soutien syndical, la victoire est possible à 100%. Dans le cas présent, l’augmentation des loyers de 35%, en sus des 18% de TVA, le réaménagement, sans concertation, du marché Dossolo Traoré, de la gare routière de Sogoniko, les difficultés liées à l’anneau SOTRAMA et l’insécurité, les rackettes policières sont, entre autres, des points de revendications à la base de cette grève historique ”dans un Mali qui gagne”.

Supporters des aigles : L’union scellée

Les deux plus grandes associations de supporters des Aigles du Mali : le Comité Central des Supporters des Aigles du Mali et l’Association des Supporters Indépendants des Aigles du Mali (ASIAM) ont décidé de s’unir dans une seule grande association dénommée : Union Nationale des Associations de Supporters des Aigles du Mali (UNASAM), le jeudi 15 décembre 2011. Cet accord est intervenu à l’issue de nombreuses discussions et d’échanges. Cette entente intervient à la veille des compétitions de la CAN 2012, qui auront lieu au Gabon et en Guinée Bissau. Les Aigles du Mali y prendront part.
Cinéma vox

Une poubelle publique

La célèbre salle de cinéma Vox- située en plein cœur du centre commercial de la ville de Bamako- est devenue une véritable poubelle de ferrailles et d’immondices de tout genre. Le visiteur a de la peine à croire que la salle de cinéma vedette des ados des décennies 60, 70 et 80 est devenue une poubelle publique en bonne et due forme. Les pouvoirs du Roi Sans Soucis et de sa Majesté Zounzani 1er n’ont, en aucun moment, songé à la restaurer ne serait-ce que pour l’histoire cinématographique du Mali, en général, et de Bamako, en particulier. La vieille bâtisse, Vox se dégrade au fil des ans sous le nez et la barbe des décideurs du Mali et des autorités municipales du District de Bamako. Seul un opérateur du 7ème art exploite cahin-caha la salle ”Club” du Vox. Son courage est à saluer bien qu’il n’arrive pas à drainer le public cinématographique de la capitale malienne.

Universités du Mali : Recours aux sociétés de gardiennage

Le CNOU se prépare à lancer un appel d’offre aux sociétés de gardiennage pour la sécurisation des logements universitaires du Mali. N’est-ce pas une belle opportunité financière pour ces sociétés qui sont de plus en plus sollicitées par les secteurs public et privé ?

Université de Ségou : Lutte contre la montre

Le Boss du CNOU met la pression sur les entreprises chargées de la construction des bâtiments de l’université pour qu’elles bouclent leur travail au plus tard le 31 décembre 2011. Elles ont pris du retard par rapport à leur engagement vis-à-vis du CNOU.
Toutes choses qui ont mis en colère le Colonel Major, Mamadou Idrissa Coulibaly. C’est donc la lutte contre la montre dans la capitale des Balanzans.

PDES : Congrès sur fond de lutte de clans

Les premières grandes assises du Parti pour le Développement Economique et la Solidarité se sont terminées, dimanche, sur une entente apparente orchestrée, vendredi, par sa Majesté Zounzani1er qui a rencontré tous les ténors du parti pour leur assener ses quatre vérités. En effet, le boss de tous les Maliens est descendu dans l’arène à la veille du congrès du PDES pour exiger aux membres de la direction du parti présidentialiste la cohésion durant les travaux du congrès. Il a affirmé qu’il ne veut pas entendre de division dans les rangs du PDES et que tous soient reconduits à leur poste respectif dans le directoire du PDES.
Ce message d’ATT a été bien entendu puisque Bittar er Goïta n’ont pas été mis à l’écart des assises. Cependant, force est de reconnaître que ceci ne mettra pas fin à lutte entre le clan Séméga et celui de Bittar. La crise couve toujours et risque de prendre une grande ampleur au moment du choix d’un candidat pour défendre les couleurs du PDES à l’élection présidentielle.

Partants volontaires a la retraite : Bourama Diarra aux arrêts ?

Le Président des partants volontaires à la retraite, qui s’était taillée avec 65 millions de FCFA de son association, a été rattrapé par la justice. Il va devoir répondre de la mauvaise répartition des 2,5 milliards de FCFA que l’Etat avait mis à la disposition des partants volontaires à la retraite. Il s’expliquera sur les méthodes orthodoxes qu’il a utilisées pour se procurer du reliquat des fonds mis à la disposition de son association. Apparemment, il n’a pas agi seul, l’enquête déterminera donc ses complices.

Zou alias Zorro à la rescousse de feu Modibo Keïta

Le désormais porte drapeau de la CNAS à la présidentielle de 2012, Soumana Sako promet de rendre au premier Président du Mali ce que l’Etat malien lui doit : organiser des funérailles nationales officielles pour couronner les obsèques populaires que le peuple lui a réservées, en mars 1977.

L’école malienne selon Zou

 Pour le Zorro national, la refondation de l’école passe par le Plan Global Abdoulaye Singaré (qui fut Ministre de l’éducation, père de la réforme de 1962) en la modernisant dans toutes ses composantes à la hauteur des défis de xxème siècle, en la retournant à son rôle premier d’éducation, d’instruction, de formation, de création et de transmission des savoirs et surtout le vecteur républicain de mobilité sociale.

 Marche des bulletins de vote : Encore une violation des textes par le gofernement

C’est bien le Conseil des Ministres du mercredi 14 décembre 2011, présidé par sa Majesté Zounzani 1er, qui a adopté le décret approuvant l’attribution du marché de fourniture de bulletins de vote et spécimens de bulletins de vote, d’isoloirs, d’urnes, d’enveloppes et de scellés pour le référendum et les élections générales de 2012. Ce marché est accordé à la Société INKRIPT pour un montant de 5 milliards 922 millions de FCFA. Il s’agit là d’une violation des textes d’attribution des marchés puisqu’il n’y a pas d’urgence pour justifier une telle attribution de gré à gré pour des bulletins qui ne seront utilisés qu’au scrutin couplé référendum et élection présidentielle du second trimestre de 2012 (précisément, le 29 avril 2012). Qu’est-ce qui a donc motivé les princes du jour à agir de la sorte? La vérité finira par se savoir.

Poignée de mains : PDES-CODEM

La semaine dernière, une cérémonie de poignée de mains, entre Ahmed Diané Séméga du PDES et Fousseyni Amion Guindo de la CODEM, s’est déroulée à l’Hôtel Radisson de Bamako. Elle a permis aux deux leaders politiques de s’engager à œuvrer pour offrir au en 2012 ”des élections apaisées et crédibles” conformément aux vœux de sa Majesté Zounzani 1er. Ils conviennent de réaliser une plateforme politique, un cadre formel devant aider à mieux gérer les relations des deux formations politiques à la satisfaction de leurs militants et de mettre en place un organe de conception, de suivi et d’exécution de leurs engagements réciproques.

Des bulletins de vote : La fraude électorale au bout ?

Pour l’établissement et la révision des listes électorales, les dépités ont décidé d’affecter à chaque électeur un numéro d’identification et de remplacer par leurs empruntes digitales, les signatures des membres non lettrés des commissions administratives qui sont chargés de la révision des listes électorales, pour éviter le rejet du tableau rectificatif par la Délégation générale aux élections.

La distribution des cartes d’électeur nécessitera, désormais, deux membres désignés par l’administration au lieu d’un seul au sein des commissions de distribution des cartes dans le souci d’éviter les fraudes. Les déclarations de candidature ont été harmonisées dans la forme pour toutes les listes. La traçabilité des bulletins de vote est garantie par un système de bulletins avec souche et numéro d’ordre. Le nouvel amendement N° 8 harmonise le délai de déchéance pour toutes les infractions.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.