Dioncounda et Tiébilé Faut-il rendre grâce à… Moussa Traoré

0
1





S’ils ont un premier dénominateur commun, Dioncounda Traoré, président de l’Assemblée Nationale et non moins candidat investi de l’Adema et Tiébilé Dramé, président du Parena,  c’est d’avoir tous les deux séjourné dans les geôles de Moussa Traoré : à Boureissa, Ménaka… et où encore ? Mais au lieu de se résigner à leur triste sort dans cet univers humiliant et dégradant, de leurs propres aveux, les deux hommes ont au contraire ‘’positivé‘’ en cherchant à découvrir davantage les multiples facettes de leur pays. ‘’Pour cela, monsieur le Président, doit-on remercier Moussa Traoré ?’’, s’est interrogé l’ancien leader estudiantin avec le sens de l’humour qu’on lui connaît. En tout cas, comme on dit nous, ‘’sababu man dôgon’’.

La scène s’est déroulée le 10 décembre dernier à l’ouverture de la Concertation sur les crises du Sahel organisée par le Parena. 

 Assemblée nationale 

Le 148ème député dans la… Sall !

Y a-t- un 148ème élu, Place de la République ? Oui, et il s’appelle Honorable Dr Abdoulaye Sall. Le ministre des Relations avec les institutions est d’une telle constance aux travaux de l’Assemblée Nationale qu’il n’aurait point démérité le très convoité titre qu’il s’est… auto-attribué le 12 décembre dernier au cours de la conférence des présidents à laquelle il est toujours présent. Les plénières ? Il n’en manque pas une seule ! Et quoi d’autre ?  

Mohamed Anako, ancien chef rebelle nigérien:

« Nous au Niger, nous ne parlons pas d’indépendance»

’’On était inquiet quand on a vu les armes passer’’, a déclaré Mohamed Anako, figure emblématique de la rébellion touarègue au Niger, actuel président du Conseil régional d’Agadez. il figurait parmi la forte délégation de la présidence de la République du Niger qui a pris une part active aux travaux de la Concertation sur les crises du Sahel.  A propos des velléités sécessionnistes au nord-Mali, il a été clair : ‘’ On n’a pas dans notre tête l’indépendance au Niger. Je tiens à préciser cela à nos confrères touareg du Mali.’’ Mais, selon l’ancien chef rebelle, il faut plutôt créer un cadre au sein duquel les gens peuvent se parler. A l’en croire, les Maliens peuvent surmonter n’importe quel obstacle. ‘’On était inquiet quand on a vu les armes passer’’, a-t-il déclaré.

 

Soumana Sako, investi ce week-end!

 

C’est désormais un secret de polichinelle : l’investiture de l’ancien Premier ministre sous la transition, Dr Soumana Sako, à l’élection présidentielle de 2012 a lieu ce week-end en principe. Ses nombreux fans de la Convention nationale pour une Afrique solidaire (CNAS Faso Yèré) sont en train de mettre les petits plats dans les grands pour préparer l’événement.   

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.