Le Télégramme de Soufi… Pour être Ministre, il faut avoir la caution d’un lobby

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

A la veille de la composition d’un gouvernement, l’atmosphère est dense et donne lieu à toutes sortes de gymnastiques. Incapables d’être Ministres dans les gouvernements successifs, des cadres jouent sur la carte de lobby. Il s’agit des structures et des personnalités influentes qui imposent leurs protégés. Ce qui fait que pour être même sur la liste des ministrables, il faut montrer pattes blanches. C’est le cas lors du dernier remaniement lors duquel l’attente était grande au sein de différents regroupements et autres structures comme le Haut Conseil Islamique du Mali. De ce fait, nombre des Ministres de l’actuel gouvernement ont eu leur salut grâce à ces coups de pouce particuliers.

Donsoba mord la poussière
Il a crée toutes les conditions, même les plus ridicules pour s’accaparer du poste du président du bureau du Conseil des Guinéens au Mali. Il, c’est Sekouba Kouyaté Donsoba. S’il y est parvenu, c’est avec la bénédiction de certains hauts responsables du Consulat de Guinée qui ont usé et abusé de leurs postes pour l’imposer. Mais, pour éviter toute tension entre Guinéens, le bureau de l’Amicale de Guinée dirigé par Sytta Camara a déjoué, de façon intelligente, les fantaisies du sulfureux Donsoba. Ce qui a porté ses fruits, car le Ministère délégué des Guinéens de l’extérieur a donné son quitus au bureau légal. Ce qui veut dire que Donsoba et son clan ont mordu la poussière.

Les bourdes de Canalsat
Distributeur d’images très connu au Mali, Canalsat excellent dans la légèreté et foule aux pieds les règles de courtoisie. C’est le cas de l’Agence de l’Hippodrome à Sémésougou, rue Nelson Mandela où il est difficile pour les clients d’être satisfaits des prestations. Dans cette Agence, une dame qui s’occupe de l’encaissement et la connexion fait sa loi et en impose aux usagers. Une attitude qui a créé une tension entre les clients et la société.

Lutte contre le Sida : pourquoi Malick Sène s’agite ?
Très discret un certain moment, le Secrétaire exécutif du Haut Conseil de lutte contre le Sida, Malick Sène commence à se faire entendre. Le week-end dernier, il était aux cotés des responsables d’une Ong en Commune IV. Pourtant, il y a quelques mois, le très chanceux Sène refuse de présider les activités. Il semblerait qu’il a de la peine à digérer l’arrêt des financements dans la lutte contre le Sida.
Ensuite, le fait que son mentor est chassé du Palais de Koulouba a augmenté le stress du haut fonctionnaire qu’il est et qui utilise l’argent public sans rendre compte. Selon, une source, Malick Sène avait l’intention d’abandonner le navire Mali pour regagner le système des Nations Unies. Le moins que l’on puisse dire, l’homme veut se racheter. C’est pourquoi malgré la crise, il a tenu à fêter la Journée internationale de la lutte contre le Sida.

Suite à l’occupation du Nord du Mali, la Libye ferme 4 de ses frontières
La situation d’occupation qui prévaut au Nord du Mali inquiète la Libye. C’est ce qui justifie la fermeture de quatre de ses frontières, notamment vers le Soudan, le Tchad, le Niger et l’Algérie. Toute chose qui montre que ce pays a compris sa responsabilité dans la déchéance actuelle du Nord du Mali occupé par différents groupes armés. D’aucuns disent, avec conviction, que la plupart des armes qui ont permis aux bandits et autres terroristes de chasser l’armée dans le septentrion, proviennent de la Libye.
En décidant de procéder à la fermeture de ses frontières sahéliennes, la Libye veut, plus que jamais, sécuriser ses arrières. Car, l’intervention militaire internationale risque de transporter la crise dans d’autres pays et la Libye ne sera pas épargnée. Mais, ce pays a-t-il le moyen de contrôler une bande large dont le trafic de tous genres fait légion et surtout que la coopération entre Etats n’a pas jusqu’ici marché ?

La Rédaction

SOURCE:  du   18 déc 2012.    

2 Réactions à Le Télégramme de Soufi… Pour être Ministre, il faut avoir la caution d’un lobby

  1. justinloo

    JUSTICEQUITY, l’heure est a la dénonciation si ce que vous dite est vraie donne au moins le nom des départements dans lesquels ils se trouvent car effectivement a l’heure de reformes administratives on ne peut plus tolérer de tel abus; pour ce qui concerne les MINISTRES on ne s’en mêle pas mais le ministre doit être entouré de techniciens avérés. Pour votre information il a la latitude de former son cabinet comme il l’entend mais pour le reste il y a des règle de déontologie et d’éthique qui sont exigés et nous y veillerons pour le respect de ses principes car le MALI nous appartient TOUS, personne ne va venir faire du Mali ce qu’il veut.

  2. justicequity

    ATT dans son dernier interview a dis tout simplement que ceux qui parlent de le débarquer sont simplement les gens pressés ou qui savent qu’ils n’ont aucune chance de réaliser leurs ambitions par la voie des urnes , mais apparemment, depuis 9 mois n’importe qui et tout le monde a pu atteindre ses ambitions à partir du moment où ils connaissent la ou les bonnes personnes , par exemple pour ceux qui ne savent pas beaucoup de soldats sans un bon niveau et avec aucune expérience dans l’administration sont devenus DFM ( directeur des finances et du matériel) anciennement appelé DAF ( directeur administratif et financier) alors que ce poste est réservé aux fonctionnaires chevronnés.