Les brèves CAJE Mali nouveau soutient l’armée

0
1

La Coalition des associations de jeunes du Mali (CAJE Mali nouveau) soutient l’armée malienne dans la guerre l’oppose actuellement aux bandits qui ont pris les armes contre notre pays pour demander l’autodétermination des régions Nord du Mali. Pour manifester leur soutien, les jeunes de la CAJE Mali nouveau se proposaient d’organiser une marche pacifique, qui devait aller de la Place de la Liberté au ministère de la Défense. Mais les derniers évènements du 1er février dernier ont fait que cette marche a été annulée. Mais, à la CAJE Mali, on estime toujours que l’armée mérite d’être soutenue dans ses actions contre ces bandits, qui sont sortis du cadre de la République.

L’APMA demande le départ d’ATT
Dans une déclaration faite par la voix de son Président, Adama T. Coulibaly, l’Association Appel du Mali (APMA) est on ne peut plus claire. «ATT doit partir, on ne revient pas là-dessus». C’était lors de la conférence de presse qui s’est tenue le mercredi 1er février, au siège de l’association. Raisons invoquées: les détournements à ciel ouvert, la mauvaise exploitation du sous-sol, l’instauration du système des 10 à 20 % pour l’octroi des marchés publics, le bradage des sociétés d’Etat et les homicides volontaires dans la gestion de la crise du Nord. Au vu de cette gestion calamiteuse, APMA se constitue partie civile et demande la mise en accusation du Président ATT et de ses collaborateurs pour haute trahison.

Ganda izo accuse
«Tout d’abord à ce moment où les militaires maliens meurent en défendant l’intégrité du territoire dans des conditions difficiles et tombant sous le feu de ceux avec qui ils partagent encore l’uniforme nationale, mais qui ont vite fait de choisir leur camp de la manière la plus dure pour nos soldats. Autre élément accablant que nous dénoncions, c’est la forte fracture de la communauté noire appâtée par l’argent facile de ceux qui sucent le sang de notre peuple en totale complicité avec l’administration.
En effet, ces derniers jours un réseau de recrutement massif de jeunes innocents désœuvrés, issus des communautés noires a été mis à nu.
Au vu de ces faits si longtemps dénoncés mais jamais punis, le Mouvement Ganda-Izo exige que la population malienne soit édifiée par les autorités de façon transparente sur cette situation pour ne plus jamais tomber dans les pièges de ses bourreaux. Le Mouvement Ganda- Izo profite aussi pour faire constater à l’Etat, que le développement qu’il a voulu impulser au Nord a fait plus d’exclus que de bénéficiaires, d’où la grande vulnérabilité des forces vives de la nation. Nous  réitérons notre attachement à la cohésion sociale mais sur la base d’un projet de vie partagé par toutes les communautés sous l’égide d’un Etat qui assume au mieux ses responsabilités. Le Mouvement Ganda –Izo exige de rendre une justice exemplaire dans un cadre transparent pour prévenir  d’autres aventuriers.
Le Mouvement soutient les efforts des forces armées et de sécurité. Salue la mémoire de tous les militaires morts sur le champ de l’honneur. Encourage l’armée à poursuivre sa noble mission sur un terrain miné par plusieurs années de gestion aveugle. Insiste auprès de l’Etat que toute ouverture de négociations qui n’implique pas les communautés noires sera inopportune.
Exige de l’Etat la reprise des actions de développement dans les zones du Nord afin d’endiguer les départs massifs des jeunes sans moyens de survie vers les lignes ennemies. Enfin recommande à l’Etat de fournir une vraie information à la nation pour lever les peurs venant des sources informelles, sans aucun contrôle, mais qui comblent le mutisme de l’Etat».

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.