LES BREVES DE CHAHANA TAKIOU

0


Suspension de salaire de 32 agents à huicoma : Les travailleurs projettent de marcher ce samedi
Trente deux agents de Huicoma ont vu leur salaire suspendu depuis le 31 juillet, en prélude au procès que le Groupe Tomota a intenté contre plusieurs dizaines de travailleurs «pour entrave à la liberté de travail». Lequel procès prévue le 29 juillet a été reporté au 26 septembre.
C’est donc pour protester contre la suspension à la fois du salaire et de fonction de 32 agents que l’ensemble du personnel de Huicoma a projeté de marcher le samedi 9 septembre.

Selon un des organisateurs de la marche, la direction de Huicoma devrait attendre le verdict du procès en cours avant de prendre une quelconque mesure administrative.

Mairie de Koulikoro : les travailleurs dénoncent les mutations arbitraires
Après une grève de 72 heures les 30 et 31 août et le 1er septembre, consécutive à un retard de salaire de trois mois, le maire de la commune de Koulikoro, Souleymane N’diaye a sévi à travers des mutations arbitraires. C’est ainsi qu’en pleine grève, le 30 août, il a décidé la mutation de trois agents : Modibo Diarra, Mme Keita Mahawa Diarra ( secrétaire générale du comité syndical de la mairie de Koulikoro) et Abdoulaye Sy. Les travailleurs ont vivement protesté contre cette mesure et ont saisi l’inspection du travail. Cette dernière a relevé l’illégalité de la décision. Mais, le maire N’diaye continue de maintenir sa mesure. Une situation qui radicalise davantage la position du syndicat qui menace de remettre ça.

Douane : l’Etat en quête de 115 milliards de FCFA
La douane malienne, pourvoyeuse de sous pour le trésor public n’arrive plus a atteindre les objectifs de mobilisation de fonds qui lui ont été assignés à la fois par le gouvernement et le parlement. En effet, au 31 août, seulement 128 milliards de FCFA avaient été mobilisés sur une prévision annuelle de 244 milliards.
Pour l’instant, on peut parler d’un manque à gagner de 115 milliards de nos francs, qui devrait être recherchés d’ici le 31 décembre prochain afin de préserver l’équilibre budgétaire.
C’est pourquoi, le chef du gouvernement, Ousmane Issoufi Maiga a rencontré mardi les hauts gradés de la douane afin de les sensibiliser et d’envisager avec eux les mesures urgentes qui s’imposent.

22 septembre 2006 : la fête n’aura pas lieu, faute d’argent
Le Mali ne fêtera pas cette année son accession à la souveraineté nationale.
Cette décision émane des plus hautes autorités du pays. Elle a été dictée par le manque d’argent, accentué par l’affaire de Kidal.
En effet, les maigres ressources qui tombent au trésor public sont rapidement encaissés et envoyés au nord pour l’entretien des militaires envoyés en renfort contre Fagaga, Bahanga et autres bandits armés.
Cette situation combinée à celle de la douane renforce la tension de trésorerie que connaît le Mali.
Seulement voilà : le président de la République à défaut d’organiser une fête grandiose va se consoler avec l’inauguration du pont «Wabariya» de Gao sur le fleuve Niger.
Le président de la République, les chefs des institutions du pays et certains membres du gouvernement seront tous à Gao pour couper le ruban symbolique de ce joyau architectural qui a été co-financé par la BID et le Mali à hauteur de 9 milliards de FCFA.

Rassemblés par Chahana TAKIOU

Commentaires via Facebook :

PARTAGER