Les potins de «Le Prétoire» ATT entendu par la justice à Dakar : Est-ce la fin de la lune de miel ?

2

ATTL’information est restée secrète pendant près d’une semaine. L’audition a eu lieu en présence de deux juges d’instruction français du tribunal de grande instance de Paris et a duré plusieurs heures. La DIC exécutait ainsi une commission rogatoire de la justice française.

Quant à Bany Kanté, il gérait certains investissements libyens au Mali. Ex-DG d’Air Mali, représentant de la Libyan Africa Investment Portfolio (LAP), secrétaire national adjoint du parti pour le développement économique et social (PDES) – le parti d’ATT – et proche de Béchir Salah, l’ancien directeur de cabinet de Kadhafi, il est soupçonné d’avoir joué un rôle de «porteur de valises» dans l’affaire du financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi. L’étau est-il en train de se resserrer sur l’ex-locataire du palais de Koulouba.

 

La promesse est une dette

IBK, où est Wadoussène ?

Sous la pression des maîtres français, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a libéré en décembre 2014 le terroriste Mohamed Aly Wadoussène en échange d’un otage français, Serge Lazarewic. Cela est intervenue après la tentative d’évasion de ce dernier lors de laquelle il assassiné un garde pénitentiaire. Il s’agit du jeune Sofara.

Excédée par cette attitude d’IBK, la population grognait.  Pour calmer les ardeurs du peuple, le président IBK avait promis que Wadoussène sera repris. «Les armées malienne, française et nigérienne mettront tout en œuvre pour les retrouver… c’est un devoir d’honneur vis-à-vis de Kola Sofora, le garde malien dont la vie n’était pas à jeter aux chiens. A leur place, j’eusse préféré rester en prison » fourvoyait le chef de l’Etat. Mais quatre mois après, aucune action. Au contraire, selon nos confrères du Reporter, Wadoussène a repris serivce dans la région de Kidal, notamment à Tinzawaten.

Pour l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens, le peuple Malien demandent au Président IBK d’honorer sa promesse en ramenant Wadoussène.

 

Circulation routière

Des robots pour réguler la circulation en Afrique

L’initiative est une première en Afrique. Sa conceptrice, l’ingénieure Thérèse Iza Kirongozi, a expliqué à la VOA comment elle est arrivée à cette réalisation, étant une femme vivant dans une région d’Afrique où de nombreuses personnes de son genre, victimes de violences sexuelles, sont encore reléguées à des rôles secondaires.

Sur le boulevard Lumumba ou sur d’autres grandes artères de Kinshasa ou de Lubumbashi, en République Démocratique du Congo, il est rare de passer sans remarquer la présence des robots régulant la circulation. Le gouvernement est en train d’installer une trentaine de ces robots dotés de caméras dans la capitale congolaise. Ces robots à la forme humanoïde peuvent communiquer de façon limitée avec les usagers de la route.

 

Koulikoro :

Une pénurie d’eau qui fâche les populations

Afin de trouver une solution à la pénurie d’eau qui sévit au quartier plateau III de Koulikoro, les habitants ont rencontré le lundi 30 mars dernier la direction de la Somagep. L’objectif de cette session est de faire la lumière sur les raisons des coupures d’eau incessantes. Une marche populaire est prévue si une solution n’est pas trouver d’ici ce jeudi.

 

Burkina Faso, présidentielle 2015

Mariam Sankara probable candidate des Sankaristes

Maintes fois annoncée et maintes fois reportée pour raisons de large concertation et de contraintes de calendrier, la convention de l’Union du mouvement sankariste se tiendra finalement les 25 et 26 avril prochains à Ouagadougou. Cette convention qui verra la présence effective de Mariam Sankara, la veuve de l’ancien président du Faso, Thomas Sankara, aura pour principal objectif, la désignation du candidat de l’union à l’élection présidentielle d’octobre 2015. L’information a été donnée le vendredi 27 mars dernier au cours d’une conférence de presse animée par les mouvements sankaristes au Centre national de presse Norbert Zongo. Il se murmure partout que Mariam Sankara, la veuve de l’ancien président Thomas Sankara sera la probable candidate de l’ensemble des acteurs (partis politiques, mouvements citoyens et personnes ressources) qui se réclament de l’idéal sankariste. Une rumeur qui s’intensifie depuis l’annonce de la présence effective de l’ancienne première dame du Faso à la convention de l’Union du mouvement sankariste.

La Rédaction

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Qui coure courra bien ! jumping et escalade de monts et vallée , croyant être très trankil , à Dakar que Bamako , voilà le grand BOLT qui risque de laisser sa peau dans les mailles du filets de la justice Sénégalo-Française , comme pour parapjraser mes ancêtres Mandénka

    ” Ni BÖLI MA KOMI BALI….MBAH TAMALÖ BANAH DEH”

    Et Balla Guimba Diakité un grand chantre de la confrérie des Donzo qui disaient que:

    “Ni yaméh kitè bori itè Tama …Fèndétikô”

    le hic est que ceux la même qui devraient se sacrifier comme boucliers humains , pour empêcher leur MESSIAH de fuir le pays s’étaient tous terrés comme des lièvres , jusqu’à ce que la bourrasque passe , aujourd’hui à la faveur d’une indépendance des bouches et des lèvres nous tympanisent et piaffent comme des grues couronnées en clamant bec et ongle pour le retour de KOULOUBATAGA_DJIGUI!
    KABAKKO ! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

Comments are closed.