Campagne agricole 2016-2017  :   Encore de l’engrais hors norme pour nos paysans

1

 

Décidément au Mali, les années passent et se ressemblent. Car si l’histoire de l’engrais frelaté ou hors norme a défrayé la chronique l’année passée, elle s’invite une fois encore dans le débat pour cette nouvelle campagne agricole. En effet, lors d’un point de presse, ce mardi 14 juin, le ministre en charge de l’Agriculture, Kassoum Denon, a lâché le mot qui fâche. «Oui, il y a encore des quantités d’engrais hors norme pour cette nouvelle campagne agricole. Nous avons faits des prélèvements qu’on a envoyés dans des laboratoires en Hollande, Suisse…Les résultats ont relevé qu’il y a des engrais hors norme», regrette le ministre. Toutefois, il précise que le gouvernement met tout en œuvre pour que ces engrais hors norme ne puissent pas être utilisés par les producteurs. Car  ils ne répondent pas aux besoins nutritifs des plantes. Et des sanctions vont tomber, a-t-il conclu.

Maintien de la paix :    Le Sénégal en tête des contributeurs en forces de police

Le Sénégal est en tête des contributeurs en forces de police dans le cadre des opérations de maintien de la paix (OMP) au monde, a indiqué vendredi le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye. Le chef de la diplomatie sénégalaise en a fait la révélation lors du débat public du Conseil de sécurité sur ‘’la protection des civils dans les opérations de maintien de la paix’’, organisé à New York, à l’initiative de la France.’’Le Sénégal s’honore d’être le septième pays contributeur de troupes  de police dans le monde, troisième en Afrique et premier en Afrique de l’Ouest, avec environ 3769 hommes et femmes engagés dans sept opérations de paix. Mon pays est aussi le premier contributeur mondial en ce qui concerne les forces de police’’, a-t-il déclaré.

 

Législative partielle de Baroueli :

10 candidats à l’assaut d’un siège

La Cour constitutionnelle a proclamé, le lundi 13 juin, la liste des candidatures pour l’élection législative partielle de Baraouéli, dont le premier tour est prévu pour le 17 juillet prochain et le second tour le 7 août. Ce sont dix candidats qui sont en lice pour remplacer le député du parti Yéléma, Sidi Fomba, décédé le 27 mars 2016. Il s’agit de Hama Abdoulaye Diallo du parti Sadi, Boureima Dicko de l’Adema, Modibo Niaré de l’URD, Mamadou Tangara du RPM, Oumar Hane du Pdes, Mountaga Hane de l’ADP-Maliba, Bakary Fomba du parti Yéléma, Modibo Kounandji de la CAP, Assitan Koné de la Codem et Yacouba Konaté du RpDM.

La Rédaction

PARTAGER

1 commentaire

  1. Les mêmes délinquants referont la même chose chaque année sans être inquiétés ! Nous avons un Président qu’on ne trimballe pas mais seulement lui-même même n’est pas un exemple !!

Comments are closed.