Présidentielle 2018 : Ces candidats (déjà) en lice…

91
Présidentielle 2018 : Ces candidats (déjà) en lice…
Moussa Mara et Oumar Mariko (GD)

La succession d’Ibrahim Boubacar Keita semble (déjà) ouverte au sein de la classe politique. En effet, deux leaders politiques sont les premiers candidats déclarés à l’élection présidentielle  de 2018. Il s’agit de  l’ancien premier ministre, Moussa Mara et le député Oumar Mariko.

Les deux hommes ont manifesté leur volonté de briguer la présidence qui aura lieu dans un an et demi. Curieusement, ces deux futurs  candidats pour la succession d’IBK sont membres de la mouvance présidentielle. Question : Mara et Mariko vont-ils restés dans la mouvance présidentielle jusqu’en 2018 ? Vont-ils surtout assumer le bilan d’IBK ?

La redaction

 

 

 

 

PARTAGER

91 COMMENTAIRES

  1. Moussa Mara maque de professionnalisme dans la gestion, le peu de temps qu’il a passé à la tête du gouvernement a vite montrer que Moussa Mara n’est un pas un homme rigoureux et manque de compétence dans la gestion . Donc il peut se permettre de rêver mais je pense que son objectif est d’affronter le président IBK et non chercher à gagner.

  2. Oumar Mariko fait la politique du ventre comme les opposants je pense que lorsqu’on adhère à une coalition politique cela dire que nous sommes d’accord avec les objectifs et on se doit de soutenir le numero un (1) mais ce qui n’est pas le cas pour Oumar Mariko qui fait partir de la majorité présidentielle et cherche à se présenter contre le président de la république.

    Et aussi Monsieur Moussa mara a un CV qui est très vide par rapport à celui du président qui a fait ses preuves en tant que premier ministre et président de l’assemblé nationale pendant des années que le peuple l’a félicité dans sa gestion. L’homme appelé kankeletigui est un vrai patriote donc arrange toi dans ta coquille

  3. C’est sûr et certain IBK sera réélu à sa propre succession. IBK a toujours la confiance et le soutien de sa population. IBK est l’homme qui faut à la place qu’il faut. Les autres candidats se fatiguent car il n’y a pas de place pour lui en 2018.

  4. cet vaurien de Oumar Mariko qui veut se lancer dans la course pour Koulouba pour 2018 ne sera pas président du Mali car ce monsieur est un incapable mais je lui demande de chercher à soutenir le président de la république car cela serait mieux pour lui.

  5. Faire campagne en n’avance ne signifie aucunement que certain politiciens seront favoris que les autres candidats dans la course à Koulouba, rien ne peut prouver cela. Comme le si bien le proverbe « Les enfants savent courir, mais ne savent jamais se cacher ».

  6. Le rêve est permit et le rêve a toujours été permit. Le rêve ne peut jamais devenir la réalité. La réalité est autre chose, les autres politiciens ne peuvent être président sous l’ère IBK, parce que la population malienne considération et garde sa confiance à IBK.

  7. La population malienne en 2018 renouvellera encore sa confiance au président IBK pour gouverner une seconde fois. Les candidats en liste ne peuvent arracher la tête de la liste à IBK, car la population malienne démocratiquement souhaitera une fois de plus être gouverné par IBK.

  8. Ce n’est pas les campagnes précoces qui permettront aux acteurs politiques d’être le prochain locataire de Koulouba. Moussa Mara, Soumaila Cissé, Modibo Sidibé, Tièbilé Dramé et tant d’autre doivent tout d’abord conquérir la confiance des maliens en accomplissant des actes de patriotisme, et se mettre au four et au moulin pour sortie le Mali de cette crise, car la population malienne ne leur porte pas dans leur cœur pour la gestion de ce pays. 😛 ➡ ➡

  9. Les élections présidentielles sont déjà proches donc chaque citoyen veut devenir président. Mais il est plus facile de le dire mais les réalités sont là, chacun doit mettre l’intérêt général du pays d’abord et que les candidats doivent accepter les résultats afin d’éviter de conduire le pays dans le chaos.

  10. Le rêve est permit et le rêve a toujours été permit. Le rêve ne peut jamais devenir la réalité. La réalité est autre chose, ce dont Moussa Mara fait tous les politiciens maliens que ce soit l’un ou l’autre sont passé par là, alors cela n’est point a considéré comme un avantage.

  11. Ce n’est pas les campagnes précoces qui permettront aux acteurs politiques d’être le prochain locataire de Koulouba. La lutte est perdue d’avance car IBK dispose de la confiance de tous les maliens. La population malienne garde toujours une grande confiance à IBK.

  12. IBK est un homme de parole et il est sur le chemin de bâtir le Mali. Il a donné la chance à Moussa Mara qui n’a pas manqué de montrer ses faiblesse au peuple malien à pouvoir diriger la primature et il pense qu’il peut faire quelque chose devant le président IBK, il se trompe car le peuple malien le connait en tant qu’un incapable. et aussi Oumar Mariko qui rend visite à la rébellion.

  13. Aucun homme politique ne peut diriger ce pays comme, IBK. Il est l’homme qui faut à la place qu’il faut. Oumar Mariko ne peut diriger comme tant d’autre politique ne peut gouverner. Oumar Mariko n’a pas les compétences pour gouverner ce pays.

  14. Je pense qu’IBK en 2018, succèdera a lui-même, cela est claire. Il n’y a pas de leader politique plus responsable, plus patriote qu’IBK. Les résultats de sa politique de gouvernance sont salutaire alors pourquoi ne pas le laisser continuer.

  15. Je pense qu’IBK en 2018, succèdera a lui-même, cela est claire. Il n’y a pas de leader politique plus responsable, plus patriote qu’IBK. Les résultats de sa politique de gouvernance sont salutaire alors pourquoi ne pas le laisser continuer.

  16. mais si Oumar Mariko est candidat aux élections présidentielles de 2018 cela ne nous regarde pas car vous pour son propre intérêt et non pour le bonheur du pays. je pense que c’est un citoyen comme tout autre donc s’il remplit les conditions qu’il se présente et on verra la suite.

  17. Le président IBK avait mis sa confiance en ce monsieur qui est Moussa Mara pour être son chef de gouvernement, afin de l’aider à gérer le pays mais cet homme Moussa Mara n’a pas manqué de montrer ses limites face aux difficultés que traversait le pays.

  18. Je pense qu’il serait mieux pour ces deux incapable, l’ancien premier ministre Moussa Mara et le député Oumar Mariko, de se mettre au travail au côté du président IBK afin d’apprendre à mieux gérer car chacun d’entre eux à montrer ses limites.

  19. personne ne se préoccupe de ce que vit le pays mais comment faire pour renverser le président IBK qui se soucis du cas du pays. mais il faut dire qu’ils peuvent toujours se préparer pour les élections mais ils n’iront nul par. donc ils peuvent se prononcer.

  20. ceux sont tous des imposteurs car ils ne pensent qu’à leur propre intérêt et non celui des maliens. chacun de nous est libre de se présenter mais nous devons accepter les résultats issus des votes.

  21. Quand on analyse de manière objective; on peut dire avant même les échéances que Moussa mara peut prétendre à quelques chose mais pour ce qui est d’Oumar mariko; il peut bien dormir car la présidence n’est pas pour les perdants de sa trempe.

  22. Si moussa mara n’a pas pu faire ses preuves à la primature; ce n’est pas évident qu’il puisse le faire à la présidence. Des choix judicieux; nous en ferons en ne confiant notre destin qu’a des personnes qui ont démontrées qu’elles sont à même de pouvoir travailler pour nous. Ce qui n’est pas le cas pour moussa mara en qui nous avions vu un travailleur mais qui nous a désillusionner.

  23. On ne peut retirer le droit à qui que ce soit de se présenter aux échéances électorales à quelques niveaux que ce soit s’il en a les capacités. C’est de cette même manière qu’on ne peut pas empêcher qu’il obtienne 2% des voix. 2018 ce n’est vraiment pas si loin Dieu voulant et là nous jetterons les dé.

  24. oumar mariko a une idéologie marxiste qui renvoi tout a la question de révolution et dans le monde d’aujourd’hui il faut mettre l’intelligence avant le coeur

  25. Pendant l’élection présidentielle de 2013 Moussa Marra obtient 1,5% des voix.Quant à Oumar Mariko il n’a pris part à cette élection car selon lui les conditions du pays n’étaient pas propices à des élections présidentielles.Mais est ce que la situation a changé pour que Mariko décide d’être candidat en 2018

  26. Tout le monde peut prétendre à la magistrature suprême du pays en tant que citoyen de ce pays jouissant de tous ses droits civiques. Moussa mara et Mariko oumar ne sont pas en marge de ceux-ci en tant que citoyen de ce pays mais on n’a pas besoin d’être devin pour savoir que leurs cotes de popularité ne peut pas leur permettre d’être président de ce pays. Ils n’ont pas encore le poids d’un président.

  27. Mara est quelqu’un qui peut faire un bon maire et pourquoi pas un bon président pour le pays. Mais il se lance dans des actions qu’il ne maitrise pas du tout.
    Au moment où tout le monde est unanime sur le fait qu’il faille éloigner les religieux de la chose politique; c’est le moment que choisit Mara pour faire des conférences et autres manifestations de propagandes dans les mosquées et autres.

  28. Toutes les pseudos activités de part et d’autres de la part de Moussa Mara ne sont que des épiphénomènes car parlant d’avenir politique; il n’en a plus depuis qu’il n’a pas eu la grandeur d’esprit de s’excuser pour la mort des personnes tuées lors de sa visite à Kidal. C’est aussi le cas de Mariko qui par son comportement avec la rébellion montre qu’il n’a jamais travaillé pour le Mali mais pour sa personne
    Ils peuvent bien fanfaronner de gauche à droite mais leur réveil sera brusque.

  29. Le président IBK est avec le peuple malien et le peuple malien est avec lui.Les potentiels candidats peuvent se signaler.C’est le jeu de la démocratie.Marra et Mariko n’ont pas encore le souffle nécessaire de monter à Koulouba.

  30. Si les grosses figures de la scène politique comme soumi le voleur ne font pas le poids devant IBK; ce n’est pas des novices comme Moussa Mara et Oumar Mariko en manque d’expérience et de maturité qui seront à la hauteur. Ces derniers qui par manque d’expérience ne perdent pas d’occasion pour se ridiculiser et aller contre les volontés des personnes qui auraient pu être de potentiels électeurs pour eux.

  31. Ces deux rigolos ont une chose en commun.C’est le faite d’être rendu tout deux à kidal.L’un étant premier ministre dont la visite laisse des souvenirs douloureux pour les maliens.L’autre comme invité de ses amis les rebelles au forum de kidal.Pendant les présidentielles de 2018 ils ne seront que des figurants.

  32. MARA est un lueur d’espoir après le kankélétigui qui va d’ailleurs lui facilité la course vu qu il a passer quelque temps a coté du vieux espérons que cette expérience lui servira de leçons en 2023

  33. Le président du parti politique yelema a encore du chemin à faire avant d’arriver à koulouba.C’est une question d’étape il ne faut pas bruler les étapes donc c’est mieux pour lui qu’il commence en bas d’échelle comme ambition d’être le maire de Bamako.

  34. On peut tout arracher à une personne sauf son rêve alors Mara et Mariko peuvent continuer à rêver mais nous ne sommes plus dupes pour confier notre destin à des personnes qui manquent d’humilité, qui posent des actes répréhensibles et qui passent leur temps à tenir des discours guerriers de part et d’autres. On peut élire des personnes avec de telles moralités président de la république?
    Que non nous ne tomberons pas si bas!

  35. Dans ce pays chacun connait sa position politiquement parler donc Dr Oumar Mariko a sa place pour le moment a l’assemblée nationale.

  36. C est bien normal que Dr Oumar Mariko se présente a élection présidentielle 2018 car c est le président de son parti politique qui est SAADI.

  37. Je crois que OUMAR MARIKO et MOUSSA MARRA doivent s’évaluer pour savoir ce qu’ils valent avant de se jeter dans la course à Koulouba.ils se font des illusions car Ils ne pourront jamais présider ce pays.

  38. Ce que Moussa mara ne sait pas; c’est qu’il y a belle lurette que la plupart des populations de ce pays l’ont déjà vomit et enlever de leurs choix depuis sa sortie de Kidal qui a causée la mort de personnes et qu’il n’a pas eu l’humilité de reconnaitre. Son manque de sagesse est son premier ennemi dans cette quête du pouvoir de la municipalité de la commune du district et de la présidence de la république.
    Quand à mariko lui c’est un opportuniste et un rebelle qui ne travaille que contre le Mali. Attendons 2018 pour les sanctionner comme il se doit.

  39. Vous comprenez comment ces personnes sont nuisibles pour ce pays. Mara par son manque d’éducation a fait tuer nos soldats à Kidal et encore Mariko l’ami de Mnla veut se présenter alors qu’ils continuent de tuer la population au nord

  40. Je pense qu’il doivent d’abord militer pour que la paix vienne dans le pays avant de se prononcer sur leur candidature.Mais comme tous les autres le pays n’est pas leur problème.C’est leur candidature pour n’être qu’une figuration qui les intéresse.

  41. Monsieur le journaliste cela n’est pas un probleme que l’ex premier ministre se présente comme candidat aux élections c est le président un parti politique même s’il sait bien qu’il ne pourra gagner,c’est logique qu’il se présente aussi.

  42. Qu’est ce que la majorité peut bien faire avec des personnes comme Moussa mara et Mariko qui ne savent même pas ce qu’elles veulent?
    Ils peut bien annoncer leurs candidatures dès maintenant; cela n’a aucune importance comme eux même leurs personnes.
    Leurs actions permettront d’être même situer sur leur sort bien avant même les élections de 2018.

  43. Le district de Bamako a besoin de quelqu’un comme Moussa Mara pour que notre capitale devienne une ville saine et bien propre donc c’est un bon candidat pour ce poste .Pour Mariko il a place a l’assemblée nationale nationale.

  44. Ces candidats à savoir Marra et Mariko préparent le terrains pour 2018.Mais je pense qu’ils se donnent un mal pour rien car la président IBK sera réélu dès le premier tour.

  45. Mariko a adhéré à la majorité pour atteindre un certain objectif. Mais vu son incompétence et immaturité, le président ne lui a pas donné de poste d’où son indignation. Il faut savoir que Mariko est la branche politique du Mnla. Il est poursuivi aussi pour des crimes pendant une manifestation.

  46. Le président du Sadi peut se présenter autant de fois qu’il veut. Le peuple n’est pas dupe pour élire ce rebelle à face cachée. Les deux ne peuvent pas atteindre 1% des voix dans ce pays.

  47. Je pense que pour les élections présidentielles de 2018 le président IBK sera réélu dès le premier tour.Moussa Marra et Oumar Mariko ne sont que des figurants.

  48. Comment un député digne de ce nom peut être impliqué dans une affaire de meurtre. Ce Mariko doit répondre devant la justice. Il n’est pas digne de confiance. une élection est un jeu démocratique. Mais on acceptera pas des ennemis de notre pays nous faire du mal davantage.

    • on dirait que vous avez peur de mariko ou de mara c est des citoyens maliens ils ont le droit de se présenté ,il gagne il gagne pas c est leur problème et c est Dieu seule sait qui sera président 2018 ,comme vous etez des devins continuer a dire se qui vous plait.parlé c est pas bon .que le meilleur gagne celui qui peut résoudre les problèmes des Maliens

  49. Je n’ai jamais vu Mariko poser un acte positif dans sa vie. Il ne fait que s’attaquer au gouvernement en dénigrant car il s’est vu refusé un poste ministériel. Sa commune s’est trompée de personne en le votant comme député. S’il veut se présenter je pense qu’il doit aller à Kidal

  50. Campagne précoce ou pas de la part de Oumar Mariko et de Moussa Marra,le président IBK fera son deuxième mandat.Car il n’y a pas d’opposants à sa taille.

  51. Mara manque d’éducation et n’a pas appris la politique car elle ne s’apprend pas dans la rue. Il n’accorde aucune importance à sa sortie manquée à Kidal. C’est pourquoi il a affirmé publiquement qu’il ne fera pas d’excuses et qu’il était à refaire si la situation se présentait, il le ferait encore.

  52. MARA n’a pas cacher son ambition pour diriger ce pays et il etait plein d’énergie c’est pourquoi le vieux l’avit nommé au poste de premier ministre mais il s’est avéré que c’est un idiot qui déclare la guerre a tout moment

  53. Mariko est un vieux aigris qui ne peut se mesurer au président IBK. Nous savons tous pourquoi ces partis s’allient à la majorité. C’est des postes ministériels. Ils n’ont jamais défendu le président malgré les attaques des opposants.

  54. Nous sommes sûr d’une chose Moussa Mara peut se présenter aux élections présidentielles de 2018 mais il n’est un candidat à la hauteur, qui pourra inquiéter le président Ibrahim Boubacar Keita pour son deuxième mandat à la tête du pays.

  55. Le président ne compte pas sur la majorité pour se faire réélire. D’ailleurs ce sont des gens qui ne jurent que par leur intérêt. Mara et Mariko n’ont jamais accordé d’importance à la mouvance de la majorité présidentielle.

  56. Moussa Mara peut être le maire du district de Bamako mais pas le président de la république.Il se présente aux élections pour se faire connaitre simplement.

  57. je pense que Moussa Mara est un bon politicien au Mali il sera un bon candidat pour le maire de district Bamako mais un peu jeune pour être le président du Mali il doit attendre encore plusieurs années.

  58. Ils peuvent se présenter autant de fois qu’ils veulent mais ne seront jamais élus. Ils ne représentent pas un adversaire qui peut inquiéter le président IBK car ils manquent respectivement d’éducation pour diriger ce pays.
    D’ailleurs, ils n’arrivent pas aux chevilles du jeune Karim, président de la commission de défense.

  59. Mariko et Marra candidats à la présidentielle de 2018.C’est juste pour faire de la figuration et soutenir le président au deuxième tour sil y en a.Donc on sait où il va ce monsieur aux multiples facettes.

  60. je pense que ce qu’intéresse vraiment l’ex premier ministre Moussa Mara c’est être le maire de la district de Bamako pour le moment donc l’élection présidentielle est un projet futur pour lui.

  61. Même si Moussa Mara souhaite se présenter au prochaine élection présidentielle je n’y vois pas trop d’inconvénient il a tout fait le droit de se présenter mais se présenter à une élection présidentielle ne veut pas dire que tu sera élu.

  62. En 2002 Oumar Mariko obtient 0,88 % des voix au premier tour.
    En 2007 au premier tour de l’élection présidentielle, il obtient 2,72 %.
    En 2018 Oumar Mariko obtiendra 0,0001%.

  63. Qu’est ce que cela peut faire à la majorité si ces deux oiseaux de mauvaise augure partent. Ce sont des opportunistes qui ont profité de la largesse du président pour se faire une place au soleil. Le peuple malien les découvre de jour en jour pour ce qu’ils ont fait dans ce pays.

  64. MOUSSA MARABALINI tu veut prendre la place de tonton il faut attendre qu’il fasse se deux mandat et après tu pourra clamer ton héroïsme que tu prétend t’en servir pour faire campagne

  65. au moment ou l’on cherche a résoudre la crise que subisse le pays voila ces assoiffés cherche les moyens pour kolouba

  66. Pour que Mara devienne président de cette nation, il lui faut attendre les élections sur prochaines. Avec IBK comme son adversaire, il a moins de chance de remporter les élections. Par contre avec Oumar Mariko comme son adversaire politique, il a plus de chance Pour l’instant il ne doit pas viser plus haut. La mairie est sa place, en ce moment.

  67. Moussa n’est pas prêt pour gouverner cette nation. Pour qu’il puisse gagner les élections présidentielles dans ce pays, il lui faut encore une dizaine d’années. L’âge compte beaucoup en politique. Aucune des éventuels candidats d’IBK, y compris Oumar Mariko, ne peut le tenir face-à-face les élections prochaines.

  68. La déclaration de candidature d’Oumar Mariko ne doit pas le pousser à changer de camp ou autre principe de fonctionnement politique. L’actuelle mouvance présidentielle a besoin de Mariko pour l’aider à conserver sa diversité politique aimée par toute la population locale.

  69. La population malienne est prête à vivre encore les actes malhonnêtes de nos hommes politiques. Avec tout le respect que j’ai pour la personne d’Oumar Mariko, je crois qu’il ne devrait pas se déclarer candidat pour les élections prochaines. Avec IBK, lui et Mara peuvent espérer à de postes stratégiques proportionnels à leurs personnes.

  70. Après la déclaration de candidature de Moussa, c’est celle de l’honorable Mariko qui intervention à quelques jours de l’octroi du visa français à ce dernier qui en était privé. Je lui souhaite le meilleur. Actuellement, aucun autre candidat ne peut remporter les élections présidentielles dans ce pays si ce n’est pas Ibrahim Boubacar Keïta.

  71. La candidature de l’honorable Oumar Mariko aux élections prochaines de 2018 va susciter des polémiques. Cela je le sais. Mais, tout comme Moussa Mara, je pense qu’il a eu tort de déclarer aussi vite sa candidature aux élections de 2018.

  72. Pour diriger Koulouba, il faut avoir la tête sur les épaules, Mariko et Mara sont des candidats qui rêvent de Koulouba nuit et jour, matin midi soir, mais le chemin de Koulouba est loin et long, pour être à Koulouba, il faut être un professionnel en matière de politique et par contre je vois mal Mariko et Mara.

  73. Moi je conseille Moussa Mara de se concentrer sur la mairie du district, sinon l’hyène qui suit deux lièvre à la fois tu risqueras de perdre le tout, Koulouba à déjà un propriétaire en 2018, IBK takokélé.

  74. Les tâches actuelles de notre pays sont trop pour l’enfant de la commune IV de Bamako. Pour le moment c’est IBK seul qui peut faire avancer cette nation. Mais, après, si seulement je pouvais décider celui qui peut être président de notre république, j’allais prendre Moussa Mara. C’est pour dire aussi qu’Oumar Mariko ne représente pas grand-chose aux élections présidentielles.

  75. Dans les jours à venir, Moussa Mara sera un homme politique imbattable sur l’échiquier politique malien. Mais je le trouve trop jeune pour affronter l’actuel locateur de Koulouba lors des élections prochaines. Il doit savoir où mettre les pieds, maintenant. S'agissant d'Oumar Mariko, il est, certes, aimé mais il ne gouvernera jamais cette nation.

  76. Je pense que Moussa Mara, l’ancien Premier Ministre d’IBK, n’est pas encore en mesure d’affronter son président, IBK, le président de tout le Mali. La politique n’est pas du tout une chose facile. Elle demande aussi de l’expérience. Les tâches de président sont trop lourdes pour Mara. Si Mariko se présente cette fis-ci aux élections, il n’aura même pas 20 voix.

  77. Oumar il sera mieux pour toi de te concentrer sur ta députation, je trouve ça mieux pour toi, sinon Koulouba de 2018 personne ne peut se faire dos à IBK, sinon il va ramasser les pots cassés, le chemin de Koulouba le SADI n’est pas près pour cette année, il y a beaucoup de chose sur la route, attendez qu’IBK nettoie la route et après le chemin sera libre pour vous, toi et Mara qui ont hâte de Koulouba.

  78. La participation d’Oumar Mariko ne nous fera plus perd, chaque année le même refrain, et le même rythme, cette année un jeune aussi du nom de Moussa Mara a rejoint le groupe de Oumar Mariko, crier avant les élections par ci par la pour se faire voir par la population. IBK sera élu en 2018 comme il l’a été en 2013 avec des pourcentages plus élevé qu’on ne le pense.

  79. Les élections présidentielles prochaines ne seront pas roses pour les présidents des partis politiques maliens. Car rien n’empêchera la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta pour un second mandat. Je n’en veux pas à Oumar Mariko et Moussa Mara pour leurs candidatures, juste un conseille, ils ne doivent pas se désolidariser d’IBK pour leur propre bien et le bien de la nation malienne.

  80. Pour ne pas qu’il perd la face, j’invite Mouss Mara à ne pas vouloir affronter le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar Keïta, non moins président de la république. L’âge de Mara ne lui permet pas de combattre IBK aux élections prochaines.

  81. Personne ne peut empêcher personne de dire ce qu’il veut sur sa participation à l’élection, mais c’est après les élections qu’on saura qui est qui, même celui qui n’est pas dans l’endroit ou on donne de l’eau aux bœufs, nous savons tous qu’il n’y a pas de gobelet. On connait Moussa Mara dans ce pays, c’est lui qui a rendu la situation du kidal plus pur, avec son orgueil.

  82. Mariko et Moussa ont toujours été ainsi lors des élections, ce n’est pas cette année qui fera l’exception à la règle, Moussa Mara, Oumar Mariko, nous accompagnent lors des élections présidentielles, 2018 sera un coup pour IBK parce que les maliens sont conscient de la gestion d’IBK.

  83. Mais Mr le journaliste Mariko et Moussa Mara ont toujours été dans la course pour Koulouba, je ne pense que ça, ça sera grande chose, quel qu’en soit alpha IBK sortira victorieux de l’élection présidentielle de 2018, takokélé.

  84. Les deux fidèles amis des Katois se trompent pour rien au moment ou nous sommes IBK est le plus proche de 2018 que n’importe qui des candidats, je mes quiconque au défi de me dire le contraire. On se connait dans ce pays, vous n’êtes que des barriques vides en politique avec beaucoup de bruit.

  85. Mariko, Mara sont des accompagnateurs lors des élections, on en a besoin de ces deux pour nous animer un peut, avec leur parole sinon tout le monde sait qu’IBK sera le takokélé en 2018, il n’y a même pas parole parole dedans.

  86. Une chose est claire le chemin de Koulouba est long très long même, c’est une course de fond et non vitesse Mr Mariko, tout ce que les politiciens font en ce moment le tout se fait pour Koulouba. Moussa Mara et Oumar mariko en politique ne sont que des marionnettes.

  87. Il faut être un Moussa Mara et un Oumar Mariko pour se précipiter au moment ou nous sommes de se déclarer candidats, et en 2013 où étiez vous, si vous êtes si pressé comme ça, vous n’aviez même pas tout un quartier derrière vous.

  88. Une chose est claire le chemin de Koulouba est long très long même, c’est une course de fond et non vitesse Mr Mariko, tout ce que les politiciens font en ce moment le tout se fait pour Koulouba. Moussa Mara et Oumar mariko en politique ne sont que des marionnettes.

Comments are closed.