RPM : IBK, esseulé

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Ibrahim Boubacar Keita

Le temps donne raison à ceux qui ont donné une autre définition au RPM : Rassemblement Pour Moi. En effet, l’ancien prince de Sébénikoro traverse des moments  difficiles, à cause de son goût du triomphe de la personnalité. Aujourd’hui, l’avenir politique d’Ibrahim Boubacar Boubabar Keïta se conjugue au passé. Longtemps considéré comme la personnalité politique  la plus influente du pays, IBK a lui-même fait enterrer sa popularité, à travers des actes suicidaires.

La dernière marche de la COPAM et du RPM contre le président Djioncounda Traoré, a mis le feu à l’huile. Et comme par simple hasard, c’est ce même jour que les islamistes ont attaqué l’armée malienne. Après avoir convoqué une réunion dans sa résidence sur la dite marche, l’homme s’est envolé pour la France, laissant les vieux comme Nancouma Keita au charbon. Les Maliens, en très grande partie, ont dénoncé l’acte d’IBK et entendent le sanctionner dans les urnes. Comme si cela ne suffisait pas, les démissions fusent de partout. En France, c’est le secrétaire général adjoint de la section de Paris qui a démissionné. A Bamako, dans son fief de la commune IV, six

secrétaires généraux de sousGuerre au Nord du Mali :
La Cafo oublie la parité !
Invitée le Mardi dernier dans l’émission sur la guerre du Nord, la secrétaire exécutive de la Cafo Mme Oumou Traoré, a tout abordé sauf le sujet sur le genre. En effet, on a plusieurs fois entendu les associations féminines, se disant défenseurs des droits de la femme, demandé la parité homme-femme. Elles ont chaque fois dénoncé les faibles taux de postes réservés aux femmes. Dans toutes les institutions, ces associations parlent d’égalité ou de forte représentativité. Pour elles, les femmes sont capables de tout ce que les hommes peuvent faire, alors, il faut qu’elles soient présentes partout. Dans le gouvernement, elles sont trois sur la trentaine, à l’assemblée nationale, dix sur la centaine, dans les municipalités, très rares également. Combien sont –elles au front aux côtés de leurs collègues hommes pour combattre l’ennemi ? La cohorte d’associations ne s’intéressent pas à ce sujet, comme pour dire que la parité, c’est quand il y’a à manger et non quand ça chauffe.
Rassemblés par Le Shérif

 
SOURCE:  du   31 jan 2013.    

2 Réactions à RPM : IBK, esseulé

  1. nibolek

    Chérif, si IBK a fait qlq chose de répréhensible tu as (tout comme le commun des maliens) le droit de donner ton point de vue. Personnellement j’ai condamné la marche de la COPAM, marche à laquelle a pris part des cadres du RPM. IBK étant le président de ce parti a une grande part de responsabilité la dedans car il doit répondre des faits et gestes de son entourage.
    Là où je suis pas d’accord avec vous Mr Chérif, c’est qd vous dites que « les maliens en grande partie entendent le sanctionner dans les urne ». Tu peux vouloir ne pas voter pour lui mais tu ne peux pas parler à la place de « cette grande partie des maliens » pour la simple raison que les élections n’ont pas encore eu lieu. A moins que vous ne soyez dans le secret du SEIGNEUR. Si vous danser plus vite que la musique, vous danserez mal. Attendons le choix futur des maliens. Bonne chance à ton candidat.

    • Et les 7 nains!

      Je comprends votre réaction, nibolek, mais vous auriez mieux fait de vous taire car Chérif n’a fait que transcrire ce que beaucoup de partisans d’IBK même disent en ce moment!
      Et je vais vous faire une révélation: ils se tournent vers Modibo SIDIBE qui, depuis qu’il a quitté la primature, n’a jamais franchi les frontières du Mali, même au pire moment quand il a été arrêté 3 fois alors qu’IBK jubilait chez lui et rendait même visite à SANOGO: le monde entier l’a vu à la télé.
      Modibo SIDIBE ne s’exprime pas afin de n’entraver l’action de personne et en plus…il saura tirer les leçons de cette situation que nous vivons!
      IBK est fini!!!!!