Surfacturation et achat des Ă©quipements militaires : Qui bloque le dossier des anciens ministres ?

59

C’est une question que beaucoup de gens se posent. Qu’est-il advenu de ce sulfureux dossier qui a fait couler autant d’encre que de salive, une annĂ©e aprĂšs ? L’on se rappelle que plusieurs ministres dont Soumeylou BoubĂšye MaĂŻga, Fily Sissoko BouarĂ©, Mahamadou Camara et Moustapha Ben Barka et des proches de la PrĂ©sidence, dont Mohamed Kagnassy, s’étaient embourbĂ©s dans des affaires de surfacturation et de marchĂ© passĂ© de grĂ© Ă  grĂ©. Ces scandales ont poussĂ© les partenaires Ă  rompre leur coopĂ©ration avec le Mali. Pour leur retour, ils ont demandĂ© que des tĂȘtes tombent. Le chef de l’Etat s’est juste contentĂ© de les dĂ©charger de leurs fonctions. RĂ©cemment, les PTF ont demandĂ© Ă  ce que des poursuites soient engagĂ©es au pĂ©nal contre les auteurs. Mais, Koulouba ne semble pas ĂȘtre favorable Ă  cette demande. Selon des sources dignes de foi, Fily Sissoko a maintes fois essayĂ© de donner sa version des faits. Elle aurait saisi par Ă©crit le Pole Ă©conomique pour se faire entendre. On lui aurait refusĂ© cela. Elle se serait dĂ©placĂ©e en personne pour se faire entendre sans succĂšs.

Nos sources affirment qu’elle a mĂȘme failli organiser une confĂ©rence de presse pour montrer pattes blanches dans cette sulfureuse affaire. On lui aurait dĂ©conseillĂ© cela de vive voix. Mais, qui bloque donc rĂ©ellement le dossier ? Qui a peur de qui ou de quoi ?

 

 

Attentat contre l’hîtel Radisson : 

Les victimes maliennes inhumées avec les honneurs

Cette cĂ©rĂ©monie funĂšbre du jeudi 26 novembre 2015 a Ă©tĂ© l’occasion pour le PrĂ©sident de la RĂ©publique, Ibrahim Boubacar KeĂŻta, d’élever les dĂ©funts au rang de Chevalier de l’Ordre national pour leur exprimer Ă  jamais la reconnaissance de la patrie. Les cinq personnes, tombĂ©es sous les balles des assaillants, le vendredi 20 novembre, sont: Moussa KonatĂ©, Abdoulaye Magassa, Abdoulaye KonĂ©, Assana Tapily et Hawa DembĂ©lĂ©. Elles reposent dĂ©sormais au cimetiĂšre d’Hamdallaye, en commune III du district de Bamako.

 

Kidal    :                                                                                                    Un mort et quatre blessés dans un accident de la route

Une Ă©quipe du ministĂšre en charge de la SantĂ©, en route pour Gao, a Ă©tĂ© victime d’un accident de la circulation riutiĂšre, le jeudi 26 novembre, dans la localitĂ© d’AnĂ©fis.

En effet, l’un des vĂ©hicules transportant dix agents du dĂ©partement de la SantĂ© a fait un tonneau vers AnĂ©fis. Bilan de l’accident : «1 mort, 1 agent dans le coma et 4 autres blessĂ©s», rapporte Dr Abdoulaye Ag Zakaria, point focal de l’Organisation mondiale de la santĂ© Ă  Kidal.

SĂ©gou                                                                                                          Un suspect mis hors d’état de nuire

Depuis l’attentat de Bamako, les forces de sĂ©curitĂ© et de dĂ©fense ont redoublĂ© d’ardeur. Tout comportement ou mouvement suspect de personnes est filĂ© afin d’éviter Ă  notre pays un autre attentat meurtrier, comme celui du 20 novembre dernier. Un homme, la trentaine, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© le samedi dernier dans le quartier Missira de SĂ©gou par les forces de sĂ©curitĂ©. L’individu se faisait passer pour un mendiant pour tromper la vigilance de la population. En rĂ©alitĂ©, cet individu Ă©tait un danger pour les paisibles habitants de la CitĂ© des Balazans. Car il avait en sa possession des armes et la somme d’un million six cent mille francs CFA lors de son arrestation. Il a Ă©tĂ© transfĂ©rĂ© le mĂȘme jour au service spĂ©cialisĂ© Ă  Bamako.

 

 

Djenné                                                                                                         Les bouchers en colÚre

DĂ©cidemment, les grognes sociales se multiplient dĂ©sormais dans notre pays. La derniĂšre en date est celle des bouchers de DjennĂ©. En effet, ces derniers rĂ©clament l’ouverture de la boucherie moderne. Construite depuis plusieurs mois, celle-ci est pourtant contestĂ©e par les dĂ©fenseurs du patrimoine de la ville. Selon eux, la nouvelle boucherie ne respecte pas les normes de l’ancienne ville, classĂ©e  patrimoine mondial par l’Unesco.

 

Appui aux bouchers :

Le gouvernement octroie un crédit revolving de 150 millions de FCFA

C’est une promesse du ministre du Commerce et de l’Industrie aux bouchers du Mali qui vient de se concrĂ©tiser. Le ministre Abdel Karim KonatĂ© avait fait la promesse aux bouchers de leur venir en appui pour les aider Ă  subjuguer les effets de la crise multidimensionnelle qui les a beaucoup secouĂ©s. C’est dĂ©sormais chose faite. En effet, c’est Ă  travers le cadre intĂ©grĂ© dans le volet commerce que le dĂ©partement du Commerce et de l’Industrie vient au secours des bouchers avec un crĂ©dit revolving de 150 000 millions de nos francs, Ă  travers le Programme d’appui aux commerçants dĂ©taillants (Pacd). Cette opĂ©ration est la deuxiĂšme du genre aprĂšs celle de l’annĂ©e derniĂšre qui a vu 500 bouchers bĂ©nĂ©ficier d’un crĂ©dit revolving de 500 000 F Cfa chacun. Elle a Ă©tĂ© couronnĂ©e de succĂšs, ce qui a permis de renouveler le programme. Une façon d’aider les bouchers Ă  sortir de leur prĂ©caritĂ© et Ă  ĂȘtre autonomes. Le ministre du Commerce a insistĂ© sur le remboursement du crĂ©dit pour pouvoir permettre Ă  d’autres bouchers de bĂ©nĂ©ficier, eux aussi, de cet appui. Pour ce faire, il affirme qu’un mĂ©canisme de remboursement sera mis en place afin de les aider dans ce sens.

 

vie syndicale :                                                                                              L’Untm tient son congrùs central statutaire demain

Ce congrĂšs qui se tient entre deux congrĂšs a pour objectif de faire le bilan des diffĂ©rentes activitĂ©s du dernier congrĂšs, prendre en compte les diffĂ©rentes recommandations en cours pour les activitĂ©s syndicales et faire l’état de la nation. Ce congrĂšs rĂ©unit les 49 cercles du Mali, les 8 rĂ©gions et tous les syndicats affilĂ©s Ă  l’Union nationale des travailleurs du Mali. Cette rencontre est prĂ©vue pour demain mardi, Ă  la Bourse du travail.

 

Vie de nos anciens ministres

Fily Sissoko Bouaré bientÎt à la BAD

L’ancien ministre de l’Economie et des finances Mme BouarĂ© Fily Sissoko dĂ©poserait ses valises Ă  la Banque africaine pour le dĂ©veloppement (BAD). Une annĂ©e aprĂšs son dĂ©part de l’hĂŽtel des finances, cette dame dont le nom revient permanemment  dans l’affaire des surfacturations et de l’achat du trĂšs controversĂ© Boeing prĂ©sidentiel a trouvĂ© un point de chute. Au lieu de passer ses journĂ©es Ă  compter ses doigts ou Ă  regarder les minutes et les secondes passĂ©es, elle pourra faire valoir ses compĂ©tences et ses grandes qualitĂ©s d’économiste chevronnĂ©e. A suivre…

 

En la mĂ©moire de nos victimes      :    La minute ou la ‘’seconde’’ de silence ?

Les Maliens souffrent dans leurs Ăąmes et leurs chaires face aux attaques terroristes que nous vivons en ce moment. Ce qui est dommage, c’est que chaque fois, ces attaques font des pertes en vies humaines. C’est la nation toute entiĂšre qui s’en trouve ainsi endeuillĂ©e. Et pour rendre hommage aux victimes, il est souvent dĂ©crĂ©tĂ© une minute de silence au cours de certains Ă©vĂ©nements. Mais, le constat est que la minute de silence est devenue un concept et une foutaise. Car, au lieu d’une minute de silence, les victimes ont droit Ă  quelques secondes. Pourquoi autant de lĂ©gĂšretĂ© et de manque de considĂ©ration Ă  l’égard de nos morts ?

Rassemblées par la Rédaction

PARTAGER

59 COMMENTAIRES

  1. L’arrestation de cet homme vient renforcer la thĂšse selon laquelle ces terroristes peuvent ĂȘtre partout.
    Toute la population malienne doit doit ĂȘtre vigilante pour ne pas que ces terroristes puissent Ă  nouveau nous surprendre.
    Merci à nos forces de défense pour leur travail.

  2. Cet homme arrĂȘtĂ© Ă  Segou a sĂ»rement quelque choses Ă  voir avec la prise d’otage.
    Nous disons merci à nos forces de défenses et sécurité pour leur vigilance.
    Cette autre arrestation virent confirmer tout le bien que nous pensions de ces braves soldats.

  3. Dans ces affaires que vous Ă©voquez,tous les coupables ont prĂ©sumĂ©s coupables on Ă©tĂ© relevĂ©s de leurs fonctions.En entendant,les enquĂȘtes sont en cours et tous coupables seront jugĂ©s et emprisonnĂ©s s’il le faut.

  4. Merci au prĂ©sident d’avoir dĂ©corĂ© ces victimes de ces barbaries sans nom.
    Nous prĂ©sentons aussi nos condolĂ©ances Ă  toutes le victimes et prompt Ă  tous les blessĂ©s que Dieu protĂšge le Mali. 😳 😳 😳 😳

  5. Moi je n’arrive toujours pas Ă  comprendre pourquoi vous dites que les partenaires techniques et financiers ont suspendu toute aide Ă  notre pays.
    Mais constate dans le mĂȘme temps que les bailleurs de fond sont actuellement Ă  nos porte.
    ArrĂȘtez donc de porter des jugements non fondĂ©s

  6. Chers journalistes,lorsque vous racontez de telles sottises,j’ai l’impression que vous n’avez jamais perdu de parents.
    Mais de grĂące, respectez nos victimes et sachez vous passerez par lĂ .

  7. “au lieu d’une minute de silence, les victimes ont droit Ă  quelques secondes. Pourquoi autant de lĂ©gĂšretĂ© et de manque de considĂ©ration Ă  l’égard de nos morts ?”
    Ceci aussi est un fait soumis Ă  polĂ©miques. je sais que vous ĂȘtes conservateur mais le plus important c’est le geste. PFFFFFFFFFF on aura tout vu!

  8. L’annonce de Mme fily sissoko Ă  la BAD est une trĂšs bonne nouvelle et une fiertĂ© pour le Mali et nous souhaitons qu’elle puisse effectuer cette mission avec abnĂ©gation, promptitude et transparence comme elle l’a toujours fait.

  9. Le geste du ministre du commerce et de l’industrie est louable et prouve que des actions sont menĂ©es pour le bien-ĂȘtre des populations. Quant Ă  ces derniĂšres de rembourser cet argent pour que d’autres personnes puissent en profiter.

  10. Le Mali est de tout cƓur avec vous en
    ces moments douloureux.
    SincÚres condoléances.

  11. Je pense que les bouchers de djennĂ© doivent prendre leur mal en patience car leur ville est inscrite dans un programme et il ne faut pas enfreindre Ă  certaines normes donc qu’il discute avec les dĂ©fenseurs du patrimoine pour aplanir les angles.

  12. Il est des chagrins bien difficiles Ă  surmonter
    quand disparaissent des ĂȘtres mais quand la douleur
    aura su partir, il restera les meilleurs souvenirs.
    Permettez-moi de vous apporter tout le soutien du Mali
    dans ces moments si douloureux.
    SincÚres condoléances.

  13. Prompt rétablissement aux blessés du ministÚre de la santé et condoléances à la famille du disparu.

  14. Un autre suspect bien hors d’Ă©tat de nuire.
    Cela prouve que nos forces de sĂ©curitĂ©s sont vigilantes et ont redoubler d’ardeur dans cette traque contre les terroristes. Bravo les gars pour ce uniĂšme suspect.

  15. Paix aux Ăąmes des victimes de ces barbares qui ne font qu’endeuiller chaque jour le monde.
    Que le paradis soit leur derniĂšre et que les coupables de ces actes croupissent pour toujours dans les feux de l’enfer.

  16. Mme BouarĂ© Fily Sissoko est nĂ©e le 22 aoĂ»t 1955 Ă  Dakar. Elle a fait ses Ă©tudes primaires Ă  SĂ©gou avant d’ĂȘtre orientĂ©e au LycĂ©e technique de Bamako.

    Au terme de ses Ă©tudes universitaires, elle passe avec succĂšs un diplĂŽme d’études approfondies (DEA) en droit du dĂ©veloppement, une maĂźtrise en sciences Ă©conomiques, un certificat en techniques douaniĂšres et un certificat en planification stratĂ©gique et en budgĂ©tisation des programmes publics.

    Mme BouarĂ© Fily Sissoko, le nouveau ministre de l’Economie et des Finances, est une Ă©conomiste chevronnĂ©e qui Ă©tait en poste Ă  la reprĂ©sentation de la Banque mondiale Ă  Bamako avant de rejoindre le Gouvernement.
    Elle avait dĂ©jĂ  acquis une expĂ©rience gouvernementale entre 2000 et 2002 en occupant le portefeuille des Domaines de l’Etat et des Affaires FonciĂšres, avant de se voir adjoindre aussi celui de la Communication.

    Notre nouveau grand argentier a Ă©tĂ© consultant en audit et fiscalitĂ©, contrĂŽleur gĂ©nĂ©ral d’Etat, contrĂŽleur d’Etat, directeur gĂ©nĂ©ral adjoint des Douanes. Le ministre de l’Economie et des Finances a aussi exercĂ© plusieurs postes de responsabilitĂ© Ă  la direction gĂ©nĂ©rale des douanes.
    De nouveau Fyli Sissoko pourra gĂ©rer les affaire financiĂšres de la Bad .Le peuple est fier d’elle pour son soutien dans le dĂ©veloppent du mali

  17. Ces attaques ne doivent en aucun cas freiner la dĂ©termination des autoritĂ©s Ă  nous offrir la sĂ©curitĂ©, le mieux ĂȘtre et la paix.
    Nous sommes de coeur avec l’Etat et rendons hommages aux victimes de ces criminels qui tît ou tard payeront de leurs actes.
    JE SUIS RADISSON , JE SUIS BAMAKO, JE SUIS MALI!

  18. Chers compatriotes c’est dans ces moments difficiles que nous ne devons pas nous diviser. Nous pouvons ne pas ĂȘtre d’accord mais auparavant il faut que l’ennemi soit loin de nous. Tous Ă  l’union sacrĂ©e derriĂšre nos autoritĂ©s ! JE SUIS RADISSON !

  19. Vous voyez celui que nommez le fiston national prouve toujours qu’il est un vrai fils digne de ce pays .
    Il s’occupe de la sĂ©curitĂ© su Mali de fonds en comble .c’est un homme dĂ©diĂ© au travail et il est vrai homme du pays

  20. Le mali est fier de l’armĂ© actuelle pour sa dĂ©termination Ă  sĂ©curiser le Mali
    ET son acte de patriotisme.
    Nous sommes heureux de savoir que la sécurité fait bien son boulot

  21. Le terrorisme est un vĂ©ritable problĂšme pour le monde entier de nos jours car mĂȘme les nations les plus puissantes sont vulnĂ©rables. Soyons donc vigilants pour ne pas que ces assassins puissent Ă  nouveau nous surprendre.

  22. Chers citoyens du monde, les terroristes veulent nous imposer leurs idéologies suicidaires. Ne tombons pas dans ces travers ; ne nous laissons pas manipuler par ces individus sans foi ni loi alors vigilance ! LE TERRORISME NE PASSERA PAS PAR MOI.
    JE SUIS MALI.

  23. Les propos de l’article sont incomprĂ©hensibles et ne sont mĂȘme pas fiables
    Je crois que ces journalistes doivent apprendre Ă  faire des articles sensĂ©s qui informent la population sur les informations du mali et de l’Afrique
    Nous rendons hommages Ă  toutes ces braves personnes qui ont perdu des proches .
    Que leur Ăąmes reposent en paix.

  24. Le prĂ©sident IBK est engagĂ© pour que la justice soit transparente et Ă©quitable. Donc je ne pense en aucun cas qu’il saurait faire obstacle une procĂ©dure quelconque. Si les personnes qui sont mis en cause dans cette surfacturation des Ă©quipements militaires doivent passer devant la cour pour prouver leur innocence; ils le feront. Mais de grĂące n’insinuer pas ce qui n’est pas.

  25. “Nos sources affirment qu’elle a mĂȘme failli organiser une confĂ©rence de presse pour montrer pattes blanches dans cette sulfureuse affaire. On lui aurait dĂ©conseillĂ© cela de vive voix. Mais, qui bloque donc rĂ©ellement le dossier ? Qui a peur de qui ou de quoi ?”
    A vous de nous le dire car c’est votre rĂŽle.
    Si vous ĂȘtes dans l’incapacitĂ© de nous donner cette rĂ©ponse, je pense que nous allons attendre les conclusions de cette affaire par la justice.

  26. Le mali est content et heureux de savoir que Mme Fyli est apte pour gerer ce boulot car elle seul a due Ă©clairer en 2014 sur l’achat de l’avion:
    Deux rĂ©cents rapports d’audits effectuĂ©s par la Cour suprĂȘme du Mali et le bureau du vĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral du Mali ont ouvertement critiquĂ© les conditions d’achat d’un avion prĂ©sidentiel et des Ă©quipements militaires. Le vĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral a mĂȘme demandĂ© l’ouverture une enquĂȘte judiciaire et des poursuites. Mais la ministre malienne des Finances et de l’Economie, dont le dĂ©partement a participĂ© au montage financier des opĂ©rations, monte au crĂ©neau.

    L’un des reproches faits au ministĂšre malien de l’Economie et des Finances est d’avoir dĂ©posĂ© auprĂšs d’une banque locale une garantie de 100 milliards de francs CFA (152 millions d’euros), alors qu’en principe il appartenait aux fournisseurs des Ă©quipements militaires de le faire.

    La ministre malienne de l’Economie et des Finances, BouarĂ© Fily Sissoko, se justifie : « Contrairement Ă  ce qu’on dit, ce n’est pas une garantie qui a Ă©tĂ© donnĂ©e Ă  l’opĂ©rateur, indique-t-elle. La garantie c’est pour la banque, pour sĂ©curiser ses ratios prudentiels ».

    Pourquoi, alors, l’Etat malien dĂ©pose-t-il auprĂšs de la banque une garantie de 100 milliards de francs CFA pour une commande estimĂ©e Ă  69 milliards de francs CFA (105 millions d’euros environ) ? « La marge de 30 milliards de francs CFA, c’était justement pour donner une marge au ministre pour l’ensemble des acquisitions qu’il voudrait faire d’ici 2015 et dont on n’a pas les ressources dans le budget », affirme la ministre.

    Ouvrons maintenant le dossier surfacturation dont parlent les audits. La ministre malienne de l’Economie et des Finances commente : « Entre-temps on a dĂ©couvert que ce qu’on dit ĂȘtre une marge faramineuse a servi en partie Ă  acheter des munitions ». Dix milliards de munitions. Une rĂ©vĂ©lation de taille.
    Nous sommes fiĂšrs de Mme fyli

  27. Nous comptons sur la vigilance de toute la population malienne car nul ne peut les démarquer.
    Chers dĂ©tracteurs d’IBK, le Mali veut vraiment bouger, nous vous prions de nous laisser avancer
    Si le journalisme se limitait Ă  cela seulement moi je prĂ©fĂ©rais le chĂŽmage que de le faire comme mĂ©tier. Des titres commerciaux seulement pour se faire de l’argent.

  28. Ceux qui sont partis sont les plus heureux.
    dans la paix divine ils vont nous attendre.
    SincĂšres condolĂ©ances Ă  tous ceux qui ont perdu un proche durant cette attaque Ă  l’hotel Radisson

  29. IBK nous a rassurer dans les médias que les dossiers sont entre les mains de la justice.
    Toutes mes condolĂ©ance aux familles des victimes liĂ©es Ă  l’hotel

  30. “…Mais, qui bloque donc rĂ©ellement le dossier ? Qui a peur de qui ou de quoi ?…”Aq ui tu poses ces questions? Aux lecteurs,? Mais c’est toi le journaleux non? Pourquoi ne continuerais-tu pas a investiguer la suite? Sinon nous “on” sait deh! Car un Directeur ne peut pas signer un Blanc-seigne a un ex-magna devenu selon les “hassidis” un escros inter sans l’ordre, l’autorisation de son …. On sait aussi que O. Tatam Ly n’a fait venir ni Boubeye, ni Fily Sissoko BouarĂ©, ni Mahamadou Camara ni les autres Moustapha Ben Barka au gouvernement. Alors…. Moi je n’emets que des idees… pour t’aider dans tes enquetes futures. Mais ne revient plus avec des questions ici dans un article

  31. Mme Fily a un bon profil pour travailler Ă  la BAD donc nous demandons Ă  IBK de lui prĂȘter main forte afin qu’il reprĂ©sente dignement notre pays. Bonne chance Ă  vous

  32. la lumiĂšre sera faite sur tous les dĂ©tournements ici au Mali. Le ministre des finances a procĂ©dĂ© Ă  arrestation des agents corrompus aux impĂŽts cela est une continuitĂ© dans les autres services de l’Ă©tat

  33. L’UNTM doit Ă©tablir un bilan qui est d’ailleurs trĂšs entendu car elle n’a rien apportĂ© dans la gestion de la situation. Elle a Ă©tĂ© passive sur certains faits donc on attend beaucoup d’elle.

  34. Nous saluons le gouvernement IBK pour cette initiative car elle permet aux bouchers de se prendre en charge. Et nous souhaitons que cela s’étend Ă  tous les autres secteurs d’activitĂ©s afin de booster notre Ă©conomie et aussi empĂȘcher nos jeunes Ă  l’immigration et d’entreprendre.

  35. Que les bouchers ne se laissent pas emporter par la colĂšre. Une boucherie dite moderne doit respecter les normes standards internationales en matiĂšre d’hygiĂšne. Donc cela va se rĂ©gler dans les plus brefs dĂ©lais.

  36. Nous comptons sur la vigilance de toute la population malienne car nul ne peut les démarquer.
    Nous devons faire trÚs attention aux mouvements suspects. Et nous disons merci une fois de plus à nos braves soldats qui font la fierté de la nation.

  37. Quelle tragĂ©die. Nos compassions pour les blessĂ©s de l’accident de la route.
    Nos regrets aux les morts. C’est la volontĂ© divine et personne n’y peut rien

  38. Le Président a soutenu les victimes de cet attentat. La décoration des victimes est la reconnaissance de toute la nation.
    Nos sincĂšres condolĂ©ances pour les familles endeuillĂ©es. Reposez en paix. Justice sera rendue comme l’a promu le prĂ©sident.

  39. Mme Fily sait pourquoi elle veut s’expliquer et pour votre information personne ne l’a empĂȘchĂ© pour tenir sa confĂ©rence de presse.
    Tous ceux qui ont participĂ© de loin ou de prĂšs ont Ă©tĂ© limogĂ©s donc un audit sera mis en place pour qu’il rĂ©ponde devant la justice.

  40. IBK a promis de faire la transparence son cheval de bataille. Donc monsieur le journaliste trouvez d’autre chose à nous dire car ceci est un ancien son qui nous fait mal au tympan.

  41. Foutez-nous la paix avec cette histoire de surfacturation. Vous dites tous qu’il y a eu de surfacturation mais personne ne peut le dĂ©montrer. Croyez-vous que ce peuple est Ă  vous ? Croyez-vous que la population civile malienne du XXIĂšme siĂšcle est toujours comparable Ă  celle des annĂ©es 1960 ? 💡 💡 😆

  42. Les opposants maliens sont encore en train de faire de rĂ©tropĂ©dalage. Je suis convaincu que c’est un opposant qui se cache derriĂšre cet article. Ces derniers veulent Ă  tout prix provoquer de la rĂ©volte au sein de la population civile. 😛 😛 😀 😀

  43. Depuis les temps d’Alpha Oumar KonarĂ© et d’Amadou Toumani TourĂ©, ce pays n’a plus connu de surfacturation. L’histoire dite de surfacturation et marchĂ© de grĂ© Ă  grĂ© est une conspiration de l’opposition pour salir l’image du prĂ©sident de la rĂ©publique. 😆 😆 😳 😳

  44. Quand je vois certaines personnes parler de surfacturations ou de marchĂ©s de grĂ© Ă  grĂ©, je me demande ce que ces personnes entendent par surfacturation ou marchĂ© de grĂ© Ă  grĂ©. Depuis son avĂšnement au pouvoir jusqu’aujourd’hui, le Mali n’a connu aucune surfacturation. 😛 😛 😛

  45. Ibrahim Boubacar KeĂŻta a promis aux maliens de sanctionner tous les fossoyeurs. Donc on doit faire preuve de patience. Le travail d’une commission d’enquĂȘte n’est pas aussi facile que vous le croyez. Mais une fois terminĂ©, elles soumettront les conclusions de son enquĂȘte Ă  qui de droit. Et c’est aprĂšs ces conclusions qu’on saura s’il y a eu de surfacturation ou pas. 💡 💡 💡

  46. Il n’y a n’y a pas eu de surfacturation sous le rĂ©gime d’Ibrahim Boubacar KeĂŻta. Les Ă©quipements militaires ont Ă©tĂ© achetĂ©s sans marchĂ© de grĂ© Ă  grĂ©, Ă  plus forte raison de surfacturation. Veuillez cesser vos critiques sans fondement. 😛 😛 😛 😛 😛

  47. Mes condolĂ©ances les plus sincĂšres sont pour les familles des victimes. Je remercie les forces de sĂ©curitĂ© maliennes et Ă©trangĂšres qui ont pu dĂ©loger ces terroristes aprĂšs plus de dix heures de tires. 😯 😯 😀 😀

  48. Toutes mes condolĂ©ances aux pays ayant enregistrĂ© de victimes dans cette prise d’otages revendiquĂ©e par les groupes terroristes Al-Mourabitoune et Aqmi. Le Mali est de cƓur avec ces pays. 😯 😯 😀 😀

  49. Que les ñmes des victimes de la prise d’otage de l’Hîtel Radisson Blu de Bamako. J Je suis le Mali.
    Je suis Bamako.
    Je suis l’Hîtel Radisson Blu.
    😳 😳 😳 🙄 🙄

  50. Mes sympathies vont Ă  l’endroit des familles ayant enregistrĂ© de victimes dans cette prise d’otages. Ces terroristes ont mal compris la religion. On ne doit pas massacrer des innocents au nom de la religion. C’est un pĂ©chĂ© grave. 💡 💡 😆 😆

  51. Une rĂ©daction bourrĂ©e de sottises et des n’importes quoi. Si le journalisme se limitait Ă  cela seulement moi je prĂ©fĂ©rais le chĂŽmage que de le faire comme mĂ©tier. Des titres commerciaux seulement pour se faire de l’argent.

  52. 😀 😀 😀 😀 😀 SĂ©gou Un suspect mis hors d’état de nuire 😀 😀 😀 😀
    Bravo encore aux services de sécurité de maliens. Nous sommes fiers de vous !!!!

  53. Toutes mes condolĂ©ances aux familles victimes de la prise d’otages de l’hĂŽtel Radisson Blu le vendredi surpassĂ©. Le Mali se souviendra d’elles Ă  jamais.

  54. MalgrĂ© que vous aboyez partout avec corruption et autre les partenaires financiers du Mali promettent chaque jour des milliards pour aider le Mali. Pensez vous qu’un pays corrompu peut avoir le financement des bailleurs? DĂ©jĂ  IBK a exclu toutes les personnes qui avaient leurs nom dans cette histoire au gouvernement et les dossiers aussi sont niveau de la justice et les enquĂȘtes sont en cours.

  55. Un article commercial encore avec un titre satanique Ă  sa tĂȘte. Il nous ramĂšne encore l’histoire de surfacturation. Chers dĂ©tracteurs d’IBK, le Mali veut vraiment bouger, nous vous prions de nous laisser avancer, nous en avons vraiment assez de ces histoires. Trop c’est trop!!!

  56. “Le gouvernement octroie un crĂ©dit revolving de 150 millions de FCFA”
    Merci au gouvernement pour tout ce qu’il fournit pour notre bien vivre, nous les soutenons jusqu’Ă  la mort. Le grand merci Ă  notre grand prĂ©sident de la rĂ©publique qui est Ă  saluer sans limite.

  57. “””Les victimes maliennes inhumĂ©es avec les honneurs””””
    Ils resterons à jamais gravés dans nos mémoires, ils sont partis en héros. A bas le terrorisme !!!

  58. Surfacturation encore je pense que Moussa Mara a tout Ă©clairci sur ce sujet. Il faut nous raconter autre chose sinon ces propagandes n’emporteront plus personne encore dans ce pays.

  59. IBK a qu’Ă  mĂȘme rassurĂ© tous les maliens Ă  la tĂ©lĂ© lors de son interview avec les journalistes de l’ORTM et du Africable Ă  son deuxiĂšme anniversaire Ă  la tĂȘte de ce pays qu’il n’a aucun dossier Ă  son niveau qu’il a tout transmis Ă  la justice et et qu’il ne bloquerai jamais aussi un dossier Ă  son niveau.

Comments are closed.