Top secret – Candidature de Modibo Sidibé : L’OPNI qui angoisse

0
1





L’ancien Premier ministre est aujourd’hui sur l’échiquier politique comme un OPNI (Objet Politique Non Identifié). D’abord pour la démocratie malienne et ses acteurs, l’avènement d’un autre candidat indépendant à la présidence de la République serait  une injure politique. Ainsi, de façon unanime, tous les animateurs politiques jurent que plus jamais un indépendant ne sera à Koulouba.

Entre temps les assurances et la détermination du camp Modibo font craindre la disponibilité d’une arme secrète infaillible. Mais quelle est cette arme inconnue ?

                En tout cas autant les politiques minimisent Modibo dans sa forme actuelle qu’ils ont peur de lui s’il venait à se métamorphoser solidement. Alors, attendons de voir !

 

PRE-CAMPAGNE DE LA CDS

Une stratégie silencieuse

 

                Le parti de Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise est sur le terrain, le parti du cheval au galop est en train de ratisser largement. Depuis le mot d’ordre de janvier de la conférence des cadres, le parti est en train de réactiver, installer, redynamiser des centaines de sous sections et de sections à travers le pays. Le parti qui s’apprête pour son congrès en début d’année 2012 organise chaque semaine des sorties sur le terrain. C’est dans cette dynamique qu’il s’apprête à organiser pendant ces congés de noël de nombreuses activités dans la plupart des sections.

                Le secrétaire à la communication du bureau politique que nous avons joint commente ainsi : "Nous ne faisons pas beaucoup de bruit pour le moment, mais au soir des résultats on comprendra notre come-back définitif…"

INSECURITE AU NORD MALI

Le marché des opportunistes

                S’il y a un phénomène qui a attiré notre attention ces derniers temps, c’est bien la course au leadership organisée autour de l’insécurité au nord. Ainsi, de nombreuses associations souvent fictives rivalisent de prises de position. Personne n’est dupe, il s’agit de profiter de l’actualité politique du nord prônée par les autorités en place. Alors une prise de position se chiffre, c’est à coup de millions que l’on berne l’opinion entre temps les attaques continuent.

                Il est tout simplement inadmissible que l’Etat continue à fonctionner ainsi. En effet, certains de nos concitoyens ont compris que le chantage d’Etat se monnaye à coup de millions alors ça continue.

                En outre, on a voulu organiser un faux débat sur les termes nord et sud de notre pays. Les appellations n’ont rien de  péjoratif, cependant elles sont une aubaine pour ceux qui ont des arrière-pensées.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.