FOURRE TOUT

0
Fédération pour la paix Universelle:
Les adeptes de Moon cogitent….
Dans le cadre de la tournée du Dr Kak ja Han Moon dans 120 nations, les adeptes maliens de la fédération pour la paix universelle ont organisé une conférence religieuse. C’était le vendredi dernier à l’hôtel Sofitel Amitié en présence des leaders religieux ainsi que divers invités. A rappeler que les membres de la famille idéale de Dieu et le royaume de la paix défendent un certain nombre de valeurs. Ces ambassadeurs de paix cogitent sur 5 principes universels à savoir :
–     Dieu est le créateur et le parent de toute l’humanité;
–     La nature des êtres humains est avant tout spirituelle;
–     La famille est une institution fondamentale, elle est “ l’école de l’amour ”
–     “ vivre pour les autres ” est l’idéal le plus élevé;
–     le dialogue, la réconciliation et la coopération entre les religions, les races et les cultures sont essentiels pour une paix véritable et durable.
Fort convaincus, les ambassadeurs de paix invitent les bonnes âmes à participer à leur initiative : “apporter la parole et la bénédiction de dieu et également mettre au défi chacun de nous de s’éveiller à un niveau de conscience spirituelle et de s’engager à vivre pour les autres ”.
 
CAPRIVES :
La route tue trop
Le samedi dernier à l’hôtel Nord-sud, le thème sur la problématique de la sécurité routière : quelles solutions ? ”, a été au cœur d’une conférence-débat. Organisée par l’association malienne pour la sensibilisation, l’éducation, la prévention, la sécurité et l’indemnisation des victimes de la circulation routière (CAPRIVES), cette rencontre d’information a rassemblé des leaders religieux, des acteurs de la société civile, des agents de sécurité. On y notait la présence du directeur national des transports. Elle visait à informer les participants sur les accidents horribles de la circulation afin qu’ils proposent des solutions. A noter que CAPRIVES est une association qui a une mission de service public car, selon son président Moussa Bendeka Diabaté, elle intervient dans le cadre de l’indemnisation des victimes. Fait notable : CAPRIVES excelle beaucoup dans la réparation du dommage matériel. Dans les mois prochains, cette structure d’un genre particulier envisage de faire l’indemnisation corporelle. Ceci est important quand on sait que chaque jour, selon les statistiques de l’association d’utilité publique, une voiture tue. Constat amer : de mai à juin 2006, la ville de Bamako a connu 320 accidents de la circulation routière dont 345 blessés et 20 morts. Face à cette situation inquiétante, chaque acteur impliqué doit jouer sa partition pour informer, sensibiliser et éduquer les citoyens.
 
Académie de Sikasso:
Des emprisonnements en cascade
Depuis le jeudi dernier le patron de l’académie de l’enseignement de la région de Sikasso, le Sieur Kamanon Sanogo s’est élu domicile au centre de détention de la capitale du Kénédougou. Il est le cinquième responsable de cette académie à se retrouver derrière les barreaux. Cette série d’arrestations est la suite logique de nombreux scandales qui ont éclaboussé le secteur éducatif de la troisième région administrative du Mali ces dernières années. En raison de la proximité de la RCI et du Burkina, les examens scolaires étaient devenus sources d’affaires juteuses qui ont impliqué certains hauts responsables locaux de l’enseignement. Toutes choses qui ont le plus souvent intéressé les médias de Bamako. Ce qui aboutit par ce qu’on sait depuis le Week-end dernier. L’arrestation de Kamanon Sanogo est le couronnement d’une longue enquête judiciaire qui n’a pas dit son dernier mot. Il n’est pas exclu de voir d’autres têtes tombées dans les prochains jours en raison de la complexité et de la portée de cette affaire impliquant des gens saignants en chef de Sikasso.
 
Les médiateurs gagnent leur pari
Suite aux séries d’attaques entre certains canards de la place, l’URTEL et certaines bonnes volontés du monde des médias ont engagé le samedi dernier une médiation qui a été couronnée de succès. Tous les protagonistes se sont engagés à mettre un terme aux attaques ciblées. Ce qui est important ici à souligner c’est que le linge sale a été lavé en famille sans tambour ni trompette. Ce qui montre la capacité de la presse nationale à régler en son sein ses propres problèmes.
 
De la bauxite au Mali
Le samedi dernier, les responsables miniers et leurs partenaires ont annoncé la découverte de la bauxite dans la partie sud du pays et plus précisément dans la troisième région. Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour notre pays qui affiche de plus en plus sa détermination à développer le secteur minier. Certains milieux miniers du Mali laissent entendre que la potentialité bauxique du Mali dépasse un milliard de tonnes. Ce qui n’est pas une petite chose.
 
Accords d’Alger :
Le début du commencement
Les Accords d’Alger signés le 04 juillet dernier connaissent un début d’application avec leur publication dans le journal officiel. Le gouvernement et la rébellion feront bientôt connaître leurs représentants qui siègeront dans la commission de suivi. Cette dernière connaîtra aussi la participation des représentants de la médiation. Reste à savoir si les parties engagées dans ces accords seront en mesure de les appliquer concrètement sur le terrain en raison des multiples contraintes budgétaires et logistiques et même émotionnelles. Ce qui est sûr c’est que le locataire du palais de Koulouba qui a pris l’initiative sur lui de signer lesdits accords saura se donner des moyens pour leur application. Cependant, il ne bénéficiera pas de l’appui unanime de la classe politique puisque le parti des tisserands (RPM) a choisi d’aller à contre courant des accords d’Alger qu’il considère comme une violation de la loi fondamentale adoptée par le Mali en 1992.
 
De nouvelles figures à l’AJPP
Sur convocation de son président, l’AJPP a tenu, le samedi, son Assemblée générale ordinaire. Les travaux ont porté sur le toilettage des statuts et règlement et le renouvellement du bureau. Le président sortant, Ibrahima Sangho a été reconduit pour un nouveau mandat de trois ans. De nouvelles figures ont fait leur entrée dans l’instance dirigeante du bureau : Hassane Koné et Boucari Daou du Républicain, notre Mahamane Maïga, Rokia Doumbia de la Chaîne II et Oumar Bouaré du Journal Kabako.
 
UNTM :
La bonne démarche de Siaka Diakité
L’Union nationale des travailleurs du Mali dirigée par Siaka Diakité n’a pas adopté la démarche suiviste face aux accords d’Alger. L’instance dirigeante de la centrale syndicale a affirmé devant les représentants de l’Etat (Kafougouna Koné, Badi Ould Ganfoud et Ousmane Thiam) qu’elle consultera sa base d’abord avant d’approuver ou non lesdits accords. Il s’agit là d’une démarche démocratique que l’UNTM s’est dotée plutôt que de se laisser aller dans un soutien aveugle comme l’ont fait certains chefs de partis ou d’organisations de la société civile. C’est dire qu’à la Bourse du travail la base est déterminante dans la prise de décision engageant le monde du travail.
 
Panafricaine de la femme :
Le Mali à la fête
Le Mali, a l’instar de l’Afrique tout entière, a célébré la panafricaine de la femme le 31 juillet 2006. Cette date coïncide avec le 44e anniversaire de l’organisation panafricaine des femmes basée à Luanda (en Angola). Le thème de cette année a porté sur : ‘’Paix, sécurité et stabilité économique en Afrique’’. Un thème proposé par l’OPF et qui a reçu l’assentiment des femmes du Mali. Les lâchers de colombe, conférence-débat, cérémonie solennelle, plaidoyer auprès des décideurs ont entre autres constitué les menus des activités de commémoration de la panafricaine de la femme 2006 au Mali. L’OPF qui fut créée le 31 juillet 1962 s’est aussitôt lancée dans la bataille pour l’indépendance de tous les pays africains et l’émancipation des femmes de notre continent. Le premier objectif a été atteint puisqu’à l’heure d’aujourd’hui tous les anciens territoires coloniaux ont acquis leur indépendance. Des efforts sont à fournir encore pour que le second objectif puisse être une réalité chez nous. En attendant, force est de reconnaître que l’Afrique a plus que jamais besoin de paix, de sécurité pour asseoir sa stabilité économique gage de tout développement.
 
Le Mali déterminé  à réaliser une bonne récolte
Pour ne plus connaître des insuffisances pluviométriques, sa majesté Zounzani 1er a fait venir une entreprise étrangère. Celle-ci aura pour mission de bombarder des nuages pour provoquer des pluies. Une expérience qui a fait ses preuves au Burkina voisin. Le Mali veut en faire autant pour asseoir définitivement la sécurité alimentaire dans ses frontières. Les Américains qui sont venus avec leur équipement au grand complet ont laissé entendre qu’ils engageraient des opérations de bombardement des nuages chaque fois que les conditions seront nécessaires. Dès qu’ils observeront des nuages, ils décollent des petits avions équipés de bombes fumigènes qui seront lancées contre lesdits nuages. Toutes choses qui provoqueraient des nuages abondants qui finiront par envoyer des pluies. Il s’agit d’un projet qui s’étalera sur trois ans avec une enveloppe de 14 milliards de FCFA.
 
 
WALLAHI JE SUFFOQUE
Au nom du Dieu Clément et Miséricordieux ! Non, je ne suis pas devenu un islamiste à plus forte raison un extrémiste. Je reste cependant croyant libre qui reconnaît au Seigneur ses qualités principales, à savoir son Omniprésence, son Omnipotence, sa Clémence et son infinie Miséricorde. Je l’évoque parce l’heure est pour vous et pour moi le berger des plaines du Gourma de se questionner sur l’utilité des fardeaux que les citoyens du monde continuent de porter ad vitam eternam. Je parle de ses institutions supranationales à qui il a été assigné pour mission de régenter l’ordre mondial et d’appliquer la justice internationale.
Les événements de Cana au Liban en fin de semaine dernière, les cataclysmes de Tyr et les châtiments à la Sodome et Gomorrhe de Aynata, les milliers de bombes qui tuent enfants, femmes, ânes et chats se passent sous les yeux de tout le monde sans que personne n’aie le courage de condamner. Tout le monde craint Bush. Un homme dont il faut se demander s’il n’est pas venu au monde pour semer la terreur et la désolation avant de retourner et de contracter la maladie d’Alzheimer dont souffre son père, le promoteur de la tempête du désert en 1990. Ehud Olmert tue et Bush applaudit, les autres jacassent sous cape et laissent les Israéliens massacrer. Personne n’ose lever le petit doigt pour dire ça suffit. Voilà le monde de l’ONU. Une organisation qui est disqualifiée, sans aucune autorité morale, au service d’un pays aujourd’hui plus craint que le bon Dieu après les châtiments du déluge.
Apprenez, si vous ne le savez pas que le président du parti de l’abeille est souffrant. Il aurait été même question de l’évacuer sur l’extérieur. Aux dernières nouvelles l’homme va mieux. Mais d’ores et déjà les langues se délient et parlent de … Moi je n’ose pas le dire. Parce que dans le parti de Dioncounda Traoré, il serait en train de naître du rififi. Rififi créé par les pro et les contre un unanimisme dévastateur de la démocratie malienne.
Vous savez, dans les canards d’hier, j’ai rencontré un titre qui m’a beaucoup intéressé. Il dit en substance que IBK et ses hommes ne peuvent se démarquer du bilan de Zounzani 1er comme le nomme le Scorpion. Ce n’est pas un crime que de cheminer ensemble. Ce qui est crime c’est de ne pas savoir là où s’arrêter.
Berger PREUX

Commentaires via Facebook :

PARTAGER