APPOCHE SEC : Plan-Mali passera le témoin aux collectivités locales en juin

Plan-maliLe projet d’appui à la santé maternelle néonatale et infantile des centres de santé communautaires de Kita, Kangaba et Baraoueli est une initiative de l’ONG Plan Mali, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme intitulé l’Enfant en bonne santé. La phase pilote du projet a été possible grâce à l’appui financier du Département canadien des affaires étrangers, du commerce et de développement.

Pendant 3 ans, le projet a soutenu la mise en œuvre de l’approche Soins essentiels dans la communauté au niveau des districts sanitaires à travers l’approche communautaire de mise en place des ASC, des journées de plaidoyer, la formation initiale de 36 ASC 12 DTC et 4 agents du Csref, la dotation des 36 ASC en médicament, une formations recyclages de 36 ASC et le payement de 23 mois de salaire aux ASC.

« La santé maternelle néonatale et infantile et l’élaboration du plan stratégique dans le cadre des soins essentiels dans la communauté 2014-2018 préoccupe Plan-Mali. C’est pourquoi, Plan a organisé une journée de plaidoyer pour la pérennisation des SEC dans le district sanitaire de Kangaba en vue d’interpeller les collectivités décentralisées de prendre ses responsabilité pour la pérennisation des acquis du projet Watch », a souligné le directeur de Plan Kangaba, Bakary Keita, ajoutant que le caractère positif du projet a été le suivi des ASC et la réalisation des approches communautaires.

Selon lui, les SEC est une stratégie élaborée par le ministère de la Santé avec l’appui des partenaires techniques et financiers pour renforcer les interventions classiques des centres de santé communautaire en les rapprochant davantage des communautés.

Le préfet adjoint de Kangaba, Chiaka Magassa, a apprécié les résultats du projet Watch dans l’amélioration de la couverture sanitaire à Kangaba. « La prise en charge du salaire des ASC dans le cadre du projet SEC prendra fin en juin 2015. Il revient aux communes de pérenniser les acquis assurant la relève en rapport avec les communautés concernées », a-t-il reconnu. M. Magassa a rassuré que le gouvernement et ses partenaires ont déjà posé des jalons de cette démarche à travers les sessions de plaidoyer et d’échanges et la signature de convention entre l’Association des municipalités du Mali (AMM) et la Fédération nationale des associations de santé communautaires (Fenascom) pour l’intégration des salaires des ASC dans les budgets communaux dès 2014 et l’élaboration d’un plan stratégique.

Bréhima Sogoba

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Quelle aberration de Plan-Mali? Le Mali n’est pas encore à ce niveau, si vous passez le témoin à ces incultes, c’est pour faire couler toutes vos réalisations dans 2 ans au plus.
    Il n’y a aucune garanties pour quitter de sitôt. Le développement n’est pas une affaire d’un seul ou de deux hommes bien formés, mais un ensemble de la conjugaison d’un groupes d’hommes conscients et d’hommes bien formés.

Comments are closed.