DIALAKONI : “Plus jamais de défécation à l’air libre !”

1

DIALAKONI : "Plus jamais de défécation à l’air libre !"Dans une cérémonie marquant la fin des festivités de la 1ère édition de la Caravane médiatique Plan-Mali 2014, le sous-préfet de Kita, Alassane Maïga a certifié Dialakoni village propre.

 

Grâce au projet Assainissement total piloté par la communauté (ATPC), financé par Plan-Mali, le village de Dialakoni dans la Commune rurale de Bendougouba a été certifié, vendredi 20 juin par les autorités administratives de Kita village propre.

Cet engagement communautaire a été salué de vive voix par les services d’assainissement de Kita et ses partenaires, qui rappellent que l’acte est indicateur de changement de mauvaises habitudes au sien des communautés à Kita.

Selon le directeur de l’unité de programme Plan-Kita, Mamadou Seck, le projet ATPC vise à réduire le taux de mortalité maternelle au sein des populations les plus pauvres et vulnérables. Il est axé sur le renforcement des capacités des communautés villageoises pour la mobilisation sociale et la promotion des pratiques familiales.

“Pour la phase pilote, nous avons recruté et mis en place un personnel technique qualifié à la disposition du programme, assurer le financement et appuyer le renforcement des capacités des services d’assainissement et de la société civile et des organisations. Ces dispositions techniques ont permis aux villages concernés d’organiser des activités de salubrité, la mobilisation sociale, la supervision des activités du projet. Aujourd’hui, le projet est présent dans plusieurs villages du cercle de Kita”, a affirmé le directeur de programme.

Le chef du service assainissement de Kita, Amadou Bah, a assuré que Plan a renforcé les systèmes d’hygiène dans ses zones d’intervention. “Les connaissances et les compétences des agents ont été améliorées. Sans l’appui technique et financier de Plan, les villages n’allaient pas atteindre ce niveau appréciable”, a-t-il ajouté.

Le sous-préfet de Kita, Alassane Maïga a apprécié les politiques de Plan. Selon lui, il s’agit d’améliorer les soins de santé des populations, à travers l’assainissement et la réhabilitation des infrastructures sanitaires. “L’exemple de Dialakoni mérite de faire tache d’huile. Plus jamais un cas de défécation à l’air libre. Ce travail aura un fort impact sur la situation sanitaire”, a expliqué M. Maiga.

Bréhima Sogoba

PARTAGER

1 commentaire

  1. Belle initiative ! Cela veut dire qu'au moins toutes concessions disposent d'une latrine et qu'il existe des latrine publique au Marché, dans les champs . Aucune donnée relative au nbre de latrines ne figure dans votre texte ! Pauvre et mauvais journaliste !

Comments are closed.