Entrepreneuriat jeunes : Deux projet lancés par « YES Inc »

0
51

La présidente mondiale du réseau international « Youth Entrepreneurshipand Sustainability » (YES Inc), Mme Poonam Ahluwalia, a effectué du 10 au 12 décembre, une visite de travail dans notre pays au cours de laquelle elle a lancé deux projets majeurs : « Youth entreprise Generator » et « Youth Trade ».

Mme Poonam Ahluwalia a participé lundi à une réunion au ministère des Affaires étrangères pour expliquer aux autorités nationales et aux partenaires techniques et financiers (PTF), la substance et l’importance de ces deux projets. La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Modibo Kadjoké, assurant l’intérim de son collègue des Affaires étrangères, celui de la Jeunesse et des Sports, Djiguiba Kéita. Mme Poonam Ahluwalia a expliqué que « Youth Entreprise generator » est un programme qui sera hébergé par les universités des pays membres du réseau (Egypte, Angola, Colombie et Mali). Son objectif est d’éduquer, d’inspirer et d’appuyer la jeunesse en créant un environnement propice à la régénération de revenus à travers la formation. Les ressources régénérées seront réutilisées par les universités pour offrir un espace à d’autres intervenants en vue de la formation à l’entrepreneuriat pour les jeunes.

Quant à « Youth Trade », c’est un projet qui vise à aider à la certification et la commercialisation des projets de jeunes entrepreneurs. Un des autres objectifs de « Youth Trade » est d’offrir plus d’opportunité et davantage de place dans le marché pour les entrepreneurs. C’est suite à sa participation au sommet des Amériques sur l’entrepreneuriat des jeunes, tenu du 13 au 16 novembre dernier à Kansas City (Missouri, Etats-Unis) que la présidente mondiale de YES INC a décidé d’effectuer une visite dans notre pays, a révélé le ministre de la Jeunesse et des Sports. Notre pays, a précisé Djiguiba Kéita, a été choisi pour la mise en œuvre des projets YES Inc dans un contexte de synergie partenariale entre le gouvernement, les PTF, la société civile et YES Inc. Un facteur a particulièrement joué : le poids de la jeunesse dans la population malienne. Les jeunes représentent en effet 65% de la population totale. “Ce poids démographique n’est pas toujours sans conséquences, car les jeunes Maliens demeurent confrontés aux problèmes de santé, d’éducation, de mobilité, de formation et surtout d’emploi et d’insertion. Nous devons évoluer désormais dans un ensemble communautaire avec un éventail de partenariats beaucoup plus élargi”, a estimé Djiguiba Kéita.

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a rappelé, pour sa part, que c’est lors du sommet de l’Union africaine tenu en juillet dernier à Malabo en Guinée-Equatoriale, que les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé d’engager pleinement leurs pays dans des actions visant l’accélération de l’autonomisation de la jeunesse. La présidente mondiale de « YES Inc » a, elle, annoncé qu’un sommet sera organisé en mars 2012 dans notre pays dans le sens du réseau international et de l’entrepreneuriat. Dans cette optique, elle a invité les jeunes à lancer des projets et le réseau accroitra l’espace du marché et de ces projets. Les jeunes, a précisé Mme Poonam Ahluwalia, peuvent le faire à travers le « studio ». Le studio est une manière de constituer un bloc des questionnaires sur le net pour exprimer leurs rêves et ambitions en matière d’entrepreunariat. C’est un module de formation sur l’esprit et la culture d’entreprise. “YES Inc” est une organisation internationale à but non lucratif, visant l’éradication de la pauvreté à travers la création d’emplois et l’entrepreneuriat des jeunes. Il a été officiellement lancé par Mme Poonam Ahluwalia et une équipe restreinte. Il dispose de 56 réseaux nationaux qui œuvrent indépendamment à la conception de programmes destinés au développement d’une culture entrepreneuriale orientant les jeunes vers l’emploi formel.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.