Fondation ‘’Nos Vies en partage’’ : RandGold Resources aide les orphelinats

0

Fondation  ‘’Nos Vies en partage’’ : RandGold Resources aide les orphelinats La fondation «Nos vies en partage» remplace «les Rallyes du cœur». C’est dans le cadre du lancement de cette fondation que RandGold Resources a organisé, le mardi 19 août 2014, une cérémonie de remise de chèques à certains orphelinats de Bamako. La cérémonie a eu pour cadre le siège de RandGold Ressources à Faladié.

Les bénéficiaires, une dizaine d’associations et centres d’accueil des orphelins et autres enfants abandonnés par leurs parents, étaient aussi de la fête. La cérémonie était présidée par le chef de cabinet du ministre des Mines, Djibouroula Togola. Plusieurs responsables de l’entreprise était présents parmi lesquels Mark Bristow, le directeur exécutif ; Mahamadou Samaké, le directeur Afrique et N’Golo Sanogo, le directeur général de RandGold Mali, ainsi que les responsables et représentants des autres sociétés et entreprises qui participent à cette œuvre de solidarité.

D’entrée de jeu, c’est Mark Bristow qui a souhaité la bienvenue à tous les invités. Il a placé cette cérémonie dans le cadre de la solidarité qui, selon lui, doit être un acte de tous les jours. Au cours de la cérémonie  RandGold Resources et ses partenaires ont donné une aide financière d’un peu plus de 32 millions de Fcfa à quatre associations d’orphelinats que sont la Pouponnière II, Rive droite Bamako, l’Association pour la sauvegarde de l’enfance (ASE-Mali), les Villages d’enfants SOS du Mali et «Housna Ka So» (Lueur d’espoir). Ce geste est la suite logique des activités des «Rallyes du cœur» qui sont désormais remplacés par la fondation «Nos vies en partage».

Cela plus de 5 ans que RandGold Resources œuvre dans ce sens en collaboration avec ses différents sous-traitants. L’opération consiste à lever des fonds auprès des partenaires de RandGold Resources. Ces fonds sont ensuite mis à la disposition des associations et autres groupes œuvrant dans le domaine de la promotion de la petite enfance déshéritée. La remise des fonds, le mardi 19 août 2014, est comme la suite logique des actions du genre réalisées par l’entreprise à travers sa fondation «Nos Vies en Partage». Au total, les fonds apportés par RandGold Resources à l’opération  «Rallye du cœur» s’élèvent à environ 100 millions de Fcfa.

 

Mark Bristow a précisé que l’objectif de cette opération est de fédérer les énergies des partenaires de RandGold Resources autour d’un idéal de solidarité, en vue de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin. Et le directeur exécutif de RandGold Resources de faire part de sa fierté pour cette initiative qui, à son avis, montre à suffisance le caractère citoyen de RandGold Resources qui se tient au plus près de nos concitoyens aussi bien au plan national que local. Des actions du genre en faveur des communautés et des administrations locales font partie des activités traditionnelles de RandGold Resources, a-t-il relevé. Mark Bristow a par ailleurs félicité les associations pour leur engagement aux côtés des enfants démunis et les a exhortées à persévérer dans cette dynamique en souhaitant une utilisation judicieuse des ressources ainsi mises à disposition.

Les associations bénéficiaires se sont engagées dans ce sens. Leur porte-parole, Mme Maly Sangho, a chaleureusement remercié le donateur. «Ce geste nous va droit au cœur. Il nous redonne de l’enthousiasme pour nous occuper de ces innocents qui ont besoin de nous pour se sentir en vie. C’est le cas de Alamako, une fille qui, non seulement ne parle pas, mais a aussi perdu la vue et est en même temps handicapée auditive. Nous sommes fiers de pouvoir nous occuper convenablement d’elle et des autres enfants dans des situations difficiles», a témoigné la promotrice  d’ASE-Mali. Le professeur Marouf Keïta des SOS villages du Mali a fait savoir que c’est une bonne initiative : «avec la conjoncture actuelle si les Maliens eux-mêmes pensent à nous aider, ça nous fera plaisir, parce que toutes nos aides viennent de l’extérieur. Les SOS villages sont aujourd’hui au nombre de 4, parce que celui de Kayes vient d’ouvrir ses portes, donc, nous avons besoin des aides de ce genre». Dr. Salif Sissoko, le directeur de la Pouponnière II Rive droite de Bamako a abondé dans le même sens. Il souhaite que leur travail soit connu et compris par le grand public et les parents des enfants.

Le chef de cabinet du ministère des Mines, Djibouroula Togola, a salué le donateur pour son initiative en mettant l’accent sur l’esprit de générosité qui anime les partenaires de RandGold Resources. La société, rappelons-le, exploite trois gisements miniers dans notre pays : la mine de Morila dans la région de Sikasso et celles de Loulo et Gounkoto dans la région de Kayes. Il faut rappeler que la Pouponnière II Rive droite Bamako a eu 5 millions de Fcfa,  l’Association pour la sauvegarde de l’enfance (ASE-Mali) 10 millions de FCFA, les Villages d’enfants SOS du Mali 10 millions de FCFA  et «Housna Ka So» (Lueur d’espoir) 7 millions 100 mille Fcfa.

Kassim TRAORE 

PARTAGER