ONAP : Budget en très forte hausse

0
0

Cette augmentation de 121% servira principalement à doter l’office de bacs de stockage supplémentaires et à accroitre le stock national de sécurité.

L’Office national des produits pétroliers (ONAP) a tenu hier dans ses locaux, la 23è session ordinaire de son conseil d’administration. La session était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Touré, représentant son ministre, président statutaire de ce conseil d’administration. Abdoulaye Touré a attiré l’attention des administrateurs sur le fait que l’année qui s’achève a été marquée par la hausse des prix fournisseurs par rapport à ceux de l’an dernier. Pour réduire l’impact de cette hausse sur l’économie nationale et sécuriser l’approvisionnement de notre pays en produits pétroliers de bonne qualité, des mesures appropriées ont été initiées, a-t-il indiqué. Ces mesures concernent essentiellement l’ouverture de l’axe Mauritanie-Mali et la répercussion partielle des effets de cette augmentation sur les prix de vente à la pompe.

La session a examiné les documents relatifs aux budgets de l’ONAP, du Dépôt/ONAP et au projet de budget programme de l’ONAP pour l’exercice 2012. Le projet de budget soumis à l’approbation des administrateurs se chiffre en recettes et en dépenses à 1 894 453 000 Fcfa contre 855 877 000 Fcfa en 2011, enregistrant ainsi une augmentation vertigineuse de 121%. Cette augmentation reflète la volonté du département en charge de l’économie de renforcer les capacités de stockage de notre pays. A cet effet, un crédit d’un milliard Fcfa sera mobilisé en 2012 pour doter le dépôt/ONAP de bacs de stockage supplémentaires. Par ailleurs, des études de faisabilité de dépôts de stockage de produits pétroliers liquides et gazeux à Mopti et à Sikasso seront menées en 2012.

Le projet de budget de l’Office envisage d’améliorer les conditions de travail du personnel et d’exécuter des programmes essentiels de l’ONAP que sont : la sécurisation de l’approvisionnement ; la diffusion des statistiques d’importation, de consommation et de vente des produits pétroliers ; le contrôle de qualité des produits pétroliers ; la réalisation des études nécessaires à l’amélioration du sous secteur et le financement des charges récurrentes, notamment les études de faisabilité des dépôts de stockage des produits pétroliers liquides et gazeux à Mopti et Sikasso. L’une des caractéristiques du sous- secteur des hydrocarbures dans notre pays est l’insuffisance des capacités de stockage, un facteur susceptible de compromettre, à terme, notre politique de développement du secteur énergétique.

Pour corriger cette faiblesse, l’ONAP place au centre de ses priorités la mise en œuvre de la politique de constitution du stock national de sécurité de produits pétroliers et gazeux. 2012 sera ainsi marquée par le démarrage de la construction d’infrastructures de stockage. Le projet de budget du Dépôt/ONAP de Bamako Sénou se chiffre en recettes et en dépenses à 507 048 836 Fcfa en 2012 comme en 2011. Il permettra, entre autres, l’acquisition de nouveaux équipements, le renouvellement du stock d’émulseur périmé et le perfectionnement des ressources humaines. Abdoulaye Touré a invité les administrateurs à analyser les documents budgétaires avec un esprit critique, afin que des décisions appropriées soient prises pour permettre à l’ONAP d’exécuter dans les meilleures conditions les tâches qui lui sont confiées conformément à sa mission.

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.