Promotion de la femme : L’UFMDD expose ses ambitions

0
2

Les Maliennes font face à nombre d’obstacles au plan socio-économique : faible niveau d’encadrement, accès difficile aux technologies, aux financements, à la terre et faiblesse du système de commercialisation.

Mais la tendance peut être inversée. L’Union des femmes du Mali pour les droits et la dignité (UFMDD Musow Benkan) en est persuadée et cette conviction est à la base de sa création. Le lancement officiel de ses activités a donné lieu à une conférence de presse animée, samedi à Radio Kayira, par sa présidente, Mme Haoua Wallet Assawadana. Elle était entourée des membres de la direction de cette nouvelle association féminine dont l’ambition est d’accentuer la coordination de la promotion de la femme, la défense de ses droits et de sa dignité. L’UFMDD, crée en mars dernier, regroupe aux dires de ses responsables, des femmes sur toute l’étendue du territoire national. Elle est représenté, indique Mme Haoua Wallet Assawadana, tant au niveau des régions, des cercles, des arrondissements, des villages que des quartiers et fractions nomades. L’association s’emploie à renforcer la position de la femme dans les sphères publiques et privées et dans la lutte contre les pratiques néfastes. Les questions des journalistes ont essentiellement porté sur ce que cette union peut apporter de plus à la promotion de la femme, sa différence avec les autres regroupements tels la CAFO ou la Fenacof et son appartenance politique.

L’UFMDD, explique sa présidente, est une association à but non lucratif, apolitique et areligieuse. Elle est prête à collaborer avec tout parti politique répondant à ses aspirations et dont le projet politique favorise la promotion des droits des femmes. « Notre différence avec les autres groupements féminins, c’est que chez nous l’adhésion est personnelle et non associative. Nous privilégions le dialogue à la base. Nous formons les femmes à la base pour leur permettre de participer aux processus électoral de manière consciente et responsable », a-t-elle développé. Le plus grand défi de l’association est de former les femmes à la base afin qu’elles puissent jouer un rôle de premier plan dans la transformation sociale, économique, professionnelle et politique de la société. Parlant des objectifs et stratégies de l’Union, ses responsables ont précisé qu’elle travaillera à catalyser les comportements et les valeurs sociales fondés sur l’équité, la justice, la solidarité, la complémentarité, la collégialité et la participation responsable, en vue de créer localement les conditions d’un développement économique humanisé et durable.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.