Protection de l’environnement : Sep communes de Bougouni-Sud signent une convention avec MFC

0

Protection de l’environnement : Sep communes de Bougouni-Sud signent une convention avec MFCLa salle de conférence de Mali Folk-center a abrité hier la signature d’une convention entre les 7 communes de “Bougouni-Sud” et l’ONG MFC. C’était en présence des maires des 7 communes concernées, conduits par Kassim Konaté, maire de la Commune de Sibirila, président de l’intercommunalité. Le MFC était représenté par son président, Dr. Ibrahim Togola, et par Ousmane Ouattara, secrétaire général exécutif.

La signature de cette convention offre l’occasion aux deux parties de fructifier leur partenariat de responsabilisation des populations pour la mise en place d’une plateforme citoyenne de suivi et de gestion des questions environnementales et climatiques et la promotion de partenariat public-privé au profit des communautés locales.

Elle sera matérialisée à travers un programme dénommé “Siguida Nyetaa”. Celui-ci se fixe comme objectif d’accompagner l’intercommunalité de Bougouni-Sud dans la mise en œuvre des activités de préservation et d’exploitation durable des ressources naturelles.

De façon spécifique, il va permettre d’identifier les actions prioritaires dans le cadre du partenariat, de contribuer à la réduction des effets négatifs des changements climatiques et par la mise en œuvre d’actions conjointes et participatives impliquant tous les acteurs.

Mali Folk-center, la partie technique du projet, s’engage à travailler avec les collectivités pour la définition de modèle de gouvernance participative de gestion sur les questions des forêts, à former sur les bonnes pratiques d’application forestière et de restauration environnementale.

Dr. Togola, président de MFC, a salué l’unanimité des 7 communes autour de cette convention qui va développer une véritable stratégie avant-gardiste quand on sait que les ressources naturelles de cette localité font l’objet d’une convoitise de plus en plus grande, notamment avec le développement de l’économie de marché avec comme exemple l’exploitation du bois et sa vente sous toutes ses formes. Il a invité à une large sensibilisation des populations pour ce qui concerne l’impact de ce projet et sur les conséquences de la déforestation.

Le président de l’intercommunalité, Kassim Konaté, a noté la motivation des 7 communes autour de ce programme qui va préserver les ressources naturelles du terroir et restaurer l’environnement. Il a remercié les autorités de MFC pour sa disponibilité et sa clairvoyance.

Ousmane Daou

PARTAGER