Transfert des ressources financières aux CT : Oxfam fait le point de son étude

0

Le transfert des 30 % des recettes budgétaires de l’Etat aux Collectivités territoriales (CT) pour leur développement reste une préoccupation dans sa mise en œuvre. Pour faire le point de la situation, Oxfam, en partenariat avec la Coopération Suisse au Mali, a fait la restitution de l’étude qu’elle a menée sur la question.

 Cet atelier d’hier qui a regroupé, en plus d’Oxfam et la Coopération Suisse, les acteurs de la société civile, les agents des Collectivités locales et les médias, avait pour but de faire l’état d’avancement dans la mise à la disposition des 30 % des recettes budgétaires aux CT.  Il a été aussi un cadre d’échange et de proposition pour rendre effectif le transfert de ressources aux CT.

Cette rencontre s’est tenue à l’hôtel Massaley, sous la présidence du représentant du Haut conseil des collectivités (HCC), Abdoul Karim Yattara, il était accompagné du coordinateur du programme gouvernance à Oxfam, Fousseyni Diabaté et le chargé de programme gouvernance et paix à la Coopération Suisse au Mali, Abdoul Wahab Dieng.

Le transfert des ressources aux CT est une initiative de l’Etat depuis 2012 pour permettre aux collectivités d’assurer leur développement local en renforçant leur capacité organisationnelle et institutionnelle. Elle devrait être effective en 2018. Mais à un an de ce délai butoir, le transfert de ressources aux collectivités reste à moins de 20 %, selon le résultat de l’étude. Malgré l’engagement de l’Etat, les collectivités restent dépendantes, sur le plan de réalisation, à des organes extérieurs à plus de 90 %.

“Plus de 90 % des réalisations des Collectivités territoriales sont de l’extérieur et moins de 10 % du gouvernement, malgré son engagement à mettre à la disposition de collectivités  30 % des recettes budgétaires pour son développement”, a regretté M. Dieng.

Pour atteindre l’objectif principal de la décentralisation, qui n’est autre qu’encourager et favoriser le développement local, le transfert de ressources et de compétences est une nécessité. “Quelle que soit la collectivité sans les ressources nécessaires, elle ne peut pas répondre aux besoins de sa population. Le transfert de compétence et des ressources promis par l’Etat est un passage obligatoire pour assurer le développement communautaire”, a rappelé Abdoul Karim Yattara du HCC.1

Pour faire du transfert des compétences et des ressources financières aux collectivités une réalité, Oxfam propose de l’amélioration du transfert des ressources financières conditionnelles  et de la réforme de la fiscalité locale.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here