« Affaire Aissata Ibrahim Maiga » de l’Ortm : Pourquoi tant de bruits pour si peu ?

36 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les réseaux sociaux et une certaine presse en ont fait leurs choux gras depuis quelque temps. Je voudrais parler de ce que l’on peut appeler « l’affaire Aïssata Ibrahim ». Par pure méchanceté, certains Maliens auraient-ils perdu toutes notions de responsabilité quant au respect scrupuleux des libertés individuelles ?

 

Aissata Ibrahim Maiga

Que reproche-t-on raisonnablement à cette jeune dame ? Rien ! Sauf qu’elle serait ou qu’elle aurait été dans les bonnes grâces de l’ex-Premier ministre, Cheick Modibo Diarra.

Ainsi, sur la base de simples rumeurs ou d’allégations mensongères, la bonne dame se retrouve, malgré elle, au-devant de la scène, vilipendée à longueur de journée par des personnes aux motivations inavouées et égoïstes. Sinon, comment comprendre tant d’acharnement pour ce qui aurait dû n’être qu’une tempête dans un verre d’eau dans une société malienne où les pires formes de dépravations se la disputent les unes les autres ?

Il est indécent de vouloir abattre quelqu’un à cause uniquement de ses relations vraies ou supposées avec autrui.

En effet, depuis la démission de CMD, la jeune journaliste de l’ORTM et présentatrice du JT, Aïssata Ibrahim, fait l’objet d’attaques systématiques des plus acerbes, virulentes et grossières les unes les autres notamment sur les réseaux sociaux. Pis, certains organes de presse s’adonnent également à ce jeu macabre. C’est déplorable. Car, au-delà du fait qu’elle soit une consœur, un tel traitement est inhumain, immoral et dont le seul but évident ne peut être que de nuire à l’intéressée.

Est-ce un crime que d’être dans les bonnes grâces d’un Premier ministre ? Ou bien, c’est simplement parce qu’elle travaille à l’ORTM ? Comme tout autre citoyen libre, elle a le droit de vivre sa vie privée comme elle l’entend surtout que notre société connaît pires pratiques en la matière. De surcroît, en tant que femme et sûrement mère, elle mérite un minimum de respect et de considération.

Aussi, de grâce, ne nous encombrons pas de faux débats surtout en ce moment précis où notre pays est confronté à des défis importants. J’invite donc tous les compatriotes à bannir de nos comportements ces querelles de basse classe. Aujourd’hui, c’est elle qui en est victime à tort ou à raison, peu importe. Mais, demain, n’importe qui d’entre nous pourrait être la cible de telle rumeur (?) Le Mali d’aujourd’hui, vivant la pire des situations qu’il n’ait jamais connues depuis son accession à l’indépendance, ne peut se permettre de s’étendre sur des questions de fesses ou de jupe courte. Le calvaire que vivent les populations est déjà si dramatique et si affligeante que nous devons tout faire pour leur épargner des débats de chiffonniers.

Certes, chaque citoyen doit se sentir interpellé par rapport aux multiples dérives qui gangrènent notre société actuelle. Mais de là à vouloir faire d’une simple relation, encore supposée, entre deux personnes, une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes, il y a un pas qu’il faut s’abstenir de franchir si nous ne voulons pas être coupables des mêmes pratiques en cours aujourd’hui dans le Nord du pays du fait des occupants djihadistes.

Alors, occupons-nous plutôt des choses beaucoup plus sérieuses qui nous accablent actuellement au lieu de nous laisser distraire et de tomber dans le dilatoire.

Bréhima Sidibé

SOURCE:  du   14 déc 2012.    

36 Réactions à « Affaire Aissata Ibrahim Maiga » de l’Ortm : Pourquoi tant de bruits pour si peu ?

  1. jouot

    laissez la belle dame faire son travail et que dites vous des autres journalistes feminin!

  2. blanche neige

    Aissata ,tu ba.i.ses ?? combien la nuit ? :-P

  3. L'architecte

    C’est ça vie privée, laissez la, merde

  4. Massaké

    Wait and se Mme seul ton travail compte pour nous et un travail bien le reste n’est que jalousie ignoble Mme AÎSSA

  5. M.T

    QUE DIEU SAUVE LE MALI CHACUN A UNE VIE LIBRE DEVANT LUI SEUL DIEU CONNAIT TOUT UN CHACUN COURAGE MADAME FAIS TON BOULOT CELA NE CHANGERA RIEN A TOI

  6. pengyou

    Monsieur Sidibe, c’est vous qui amenez la dame sur la scene avec votre article. Moi perso j’avait oublie l’histoire. Mais quand vous ecrivez ainsi, ca donne encore a reagir et la dame ne serait jamais tranquile et vous le savez bien. Donc avant d’accuser qui que ce soit, c’est bien vous qui souhaitez faire du bruit autour de la dame. Ne jouez pas a la politique de l’autruche.

  7. corail

    Vraiment les Maliens sont capables de tout dire

  8. MONP

    Tu as raison justicequity les fesses entretenues a coup de millions aux frais de l’état gare à celui qui doit lever un doigt pour dénoncer cela il va récolter les peaux cassées.

  9. alsace

    En tout cas, Aissata est la présentatrice la mieux appréciée. Elle fait bien son travail. Je lui souhaite beuacoup de courage, la société est ainsi faite. Qu’elle ne désarme pas surtout.
    Bonne chance à elle!

    • Titi ko

      Je suis daccord avec votre avis elle meilleure que toutes je te jure je ne peux que lui souhaiter une longue vie à l’ortm et aussi du courage surtout je sais même pas ce qu’elle fout à l’ortm une chaîne de merde qui vie greffée aux subventions !..

  10. justicequity

    La loi du plus fort est toujours la meilleure Baly a été débarqué pour des sottises par le colosse aujourd’hui c’est son tour , CMD a oublié qu’il y a plus fort que lui et le gang de Kati aussi un jour ou un autre en fera les frais. Je m’en fou royalement des affaires de cul de nos dirigeants à partir du moment où ça reste dans leur sphère privée ,mais au Mali c’est public , ça influence leurs décisions et ils se servent de la puissance publique , des deniers publics pour assouvir leurs pulsions , il est fréquent de voir les maitresses de nos chers dirigeants entretenus aux frais de l’état .