Candidature au poste de DG de l’ORTM : Makafing Konaté ou la voix du changement

2

Makafing Konaté, journaliste et reporter d’image à l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM), candidat au poste de directeur général, a organisé une conférence de presse pour faire part de sa vision d’un autre ORTM. C’était le 16 février 2016 à la Maison de la presse, en présence de plusieurs organes de la place.

 “Un autre ORTM est possible”. C’est en tout cas ce que Makafing Konaté, candidat au poste de directeur général de l’ORTM, a laissé entendre mardi dernier. L’image actuelle de la télévision nationale, selon lui, est catastrophique. “Les programmes diffusés ne couvrent que les intérêts de la personne en charge de la direction”, a-t-il protesté.

Il a ajouté que les Maliens sont déçus par ce qu’il est convenu d’appeler la “médiocrité suspecte” des dirigeants  face tant d’incompétence. “70 % des Maliens préfèrent suivre les chaînes internationales pour la simple raison que dix minutes sur l’ORTM sont largement suffisantes pour s’ennuyer à mort”.

Dans sa diatribe, le candidat a souligné encore que les Maliens sont restés indifférents face aux récentes grèves de l’ORTM. “Le débat était fortement engagé autour, sur les réseaux sociaux. Sont nombreux les Maliens qui ont demandé la fermeture définitive des portes de la télévisions nationale. Parmi ces personnes figuraient non seulement les Maliens du Mali, mais surtout les Maliens de la diaspora”.

Makafing Konaté entend donc rompre avec ce système. En effet, il compte bâtir son projet autour d’hommes et de femmes qui ont dédié leurs vies à la télévision nationale. “Cela passe forcément par la création des conditions du plein épanouissement des agents de l’ORTM à tous les niveaux”.

“Il apparaît plus que nécessaire de mettre les gens en confiance, de créer les conditions d’une saine évaluation et expression des talents. Pour y parvenir, il est opportun de doter l’ORTM de moyens de production à la hauteur de la mission qui lui sera confiée. La satisfaction des Maliens en dépend”, a-t-il poursuivi.

La conférence était aussi l’occasion, pour Makafing Konaté, d’annoncer les différentes réformes qu’il entend mener une fois à la tête de l’Office. Entre autres, la création de cinq pôles de production qui peuvent être appelés des départements ; à savoir : département de la Radio nationale (Radio-Mali, Chaîne II), département de la radio et de la télévision rurale (radio rurale et les 8 stations régionales), département de la télévision nationale (la première chaîne et TM2), département des langues nationales, département du web.

“L’économie numérique joue une place importante dans la communication. Pourtant, l’ORTM se fait remarquer par son absence sur l’Internet. D’où l’impérieuse nécessité de créer ce département pour rendre ses émissions plus accessibles au plus grand nombre de consommateurs où et quand ils le souhaitent”, selon Makafing Konaté.

“Une ouverture sur l’internet aura pour effet de promouvoir le secteur de l’économie numérique  et les métiers qui y affèrent. La nécessité pour l’ORTM de s’ouvrir aux maliens et de s’exporter à l’étranger était aussi à l’ordre du jour”, car, à en croire le candidat Makafing Konaté, l’ORTM dispose d’importants potentiels téléspectateurs.

Hawa Sy

Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. nous pensons qu’il faut donné la chance à ce jeune candidat qui est Makanfing Konaté, car il a des projets ambitieux pour le renouveau de l’ORTM.

  2. Courage et surtout n’oublie pas tes mots de campagne.arriver à la tête de ce département tu seras désagréablement surpris. Mais je suis désolé si tu critiquesaujourdhui le système du Directeur je ne suis pas d’accord car tu étais dedans donc vous vous êtes le memes. Déjà avec ce système politique que tu ffais je doute de toi.fais ta politique sans insulter quelqu’un.

Comments are closed.