ORTM : Sidiki N’Fa Konaté fait de nouvelles nominations

3

Le week-end passé a été très mouvementé à l’Office de Radiodiffusions Télévisons du Mali (ORTM), la boîte que tout le monde critique, mais personne ne peut s’en passer. Comme l’a dit l’autre, «tout choix est critiquable parce que ce sont les œuvres des humains, mais il faut toujours changer pour voir l’efficacité de certains à la tâche». C’est vrai que toute tâche est critiquable, mais beaucoup de gens ont apprécié la nomination de Sory Ibrahim Keïta, comme directeur de la télé. Et comme lui, plusieurs journalistes, producteurs, animateurs, cameramen, techniciens ont été nommés. Des gens qui ont fait leurs preuves à Bozola.

 Dans ces nominations, il y a un dosage entre les tranches d’âge. Certains jeunes loups aux dents longues sont dans cette nouvelle équipe. D’autres ont été confirmés, parmi lesquels on peut citer : Sidiki Youssouf Dembélé, le plus jeune Rédacteur en chef de l’histoire de la télévision malienne.  Les changements, qui viennent de s’opérer, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet managérial «Pour le Mali, une radiotélévision publique crédible et performante» de Sidiki N’Fa Konaté, nommé Directeur général de l’ORTM par décret N°2016-0209/P-RM du 1er avril 2016.

 Directeurs techniques

Sur les 10 Directeurs techniques, quatre sont restés. Le nouveau directeur de la télévision nationale est Sory Ibrahim Kéita, un journaliste expérimenté, rigoureux, travailleur. Ce spécialiste des portraits et des grands dossiers a déjà été Rédacteur en chef à la télévision nationale. Mahamadou Koné, après plusieurs années à la Deutschwelle, s’occupera de la Radio nationale, dont il a été le Rédacteur en chef en 1997. C’est donc un homme de radio qui retrouve la station nationale. Le nouveau Directeur des prestations et du marketing est Ibrahim Diombélé. Depuis quelques années, le service du marketing n’était que l’ombre de lui-même. Méfiance des partenaires, trop de laxisme. Ibrahim Diombélé, diplômé en Marketing/Management, peut beaucoup apporter à cette Direction.

Oumar Moussa Traoré est le nouveau Directeur des ressources humaines (DRH). Ce diplômé de l’ENA, Administration publique, a déjà fait un bref passage à cette Direction entre 2011 et 2012. Gros travailleur, il vient de finir des études supérieures en Gestion des ressources humaines. Sa mission assurera le passage de l’administration classique à la gestion des ressources humaines. Il remplace à ce poste Ediouno Guindo, qui a dirigé la Direction des Ressources Humaines de  2000 à 2011 et de 2012 à ce jour. Les services financiers sont également concernés par les changements.

 Retour de Dougoufana Traoré à l’animation rurale

La Direction générale de l’ORTM veut donner une nouvelle vision à l’animation rurale. Le retour de Dougoufana, comme Chef Division Animation rurale, pourra aider Siratigui Traoré, qui a une grande expérience de la Radio rurale, à obtenir de bons résultats. Après 16 ans à l’intérieur, directeur à Sikasso (2000 à 2003) et récemment à Ségou (2003 à 2016), Dougoufana Traoré signe son retour à Bamako. La Direction a beaucoup de projets de partenariat qu’une dynamique et expérimentée équipe peut mettre en route.

Adama Koité à la Chaîne II

 Ceci consacre la nomination d’un des pionniers de la Chaîne II.  Adama fait partie de la génération qui a conduit les premiers pas de la Chaîne II avec Boubacar Touré et Alassane Diombélé, qui ont tous été directeurs de la Chaîne.

Promotion de la jeunesse

Beaucoup de jeunes ont reçu des promotions : Boubacar Sissoko à la Rédaction JP, Boubacar Maïga à la Division Prestations et Publicité, en remplacement de Rokia Cissé, nommée Chef Division Recouvrement ; Bourama Traoré, journaliste adjoint à la Rédaction JP. Mohamed Diarra et Abdrahamane Maïga de la Rédaction centrale sont respectivement chargés de l’information et de la programmation à Mopti et à Tombouctou, alors que Moustapha Doumbia occupera le même poste à Sikasso. À noter que la plupart des jeunes promus ont été envoyés en formation lors du premier passage de Sidiki N’Fa Konaté. C’est dire que la relève est assurée.

Mobilité du personnel

Au niveau des régions, Idrissa Goulou Sissoko, qui a eu de bons résultats à Sikasso, se retrouve à Ségou ; Mamary Koné, ancien directeur de Mopti, est muté à Sikasso. Daouda Zoumana Traoré quitte Gao pour la direction de Koulikoro, alors que Mamourou Sidibé et Mahamadou Doumbia, des reporters chevronnés, sont nommés pour la première fois respectivement à la direction régionale à Mopti et à Kayes. L’ancien directeur de Kayes, Siaka Konaté, aura la charge de gérer la Division infos de la Radio nationale. La division Production de la Télévision nationale est désormais confiée à Amadou Moussa Ba, un réalisateur. Il sera aidé par Yiriyé Sabo, un ingénieur en son.

Au niveau de la Radio nationale, c’est  Aboubacar Diawara «Grand P» qui est le chef de la Division Production, alors que Damaké Coulibaly, ancien directeur de Sikasso et ancien Chef DI et Programmes retrouve la Division des Programmes. Adama N. Coulibaly, Ingénieur, récemment chargé de la sonorisation des grands événements, dirigera la Division Audiofréquence à la Radio nationale.

 Le Service Audit interne

Avec rang de Directeur  technique, elle est pourvue cheffe, Mme Diallo Mariam Touré, Ingénieur de l’information présentement au Centre émetteur du Point G. Elle guidera les premiers pas de ce service, après son passage à la Primature entre 2011 et 2013.

De sa nomination à ce jour, Sidiki N’Fa Konaté a posé beaucoup d’actes salvateurs à l’ORTM : mise en marche d’une quarantaine de Stations TV/FM qui étaient à l’arrêt ; retour de la confiance entre la station et les partenaires. Le personnel de l’ORTM retrouve la confiance.

Sinaly KEÏTA

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Les changements pour le meilleur résultat sont bons, mais le directeur a un peu oublié la promotion genre.Il n’y a t-il pas de femme à la hauteur ?

  2. Il n y a pas de parité entre hommes et femmes et qu es qu il fond des femmes journalistes qui ont fait leurs études.
    Je me demande quand depuis le départ d ATT quand est ce que les femmes auront leurs mérites dans la société Malienne

    Dommage

Comments are closed.