Oumou Djata Keïta à la rencontre des Maliens de la diaspora : Les responsables de l’ORTM veulent mettre ” Tounkaranké ” sous le boisseau

23
Oumou Djata Keïta à la rencontre des Maliens de la diaspora
Oumou Djata Keita

La vocation, soit elle est innée soit elle nait par l’apprentissage. Oumou Djata Keïta, l’animatrice vedette du service des programmes de l’ORTM est le fruit de l’expérience et de l’expérimentation. D’ascendance noble des Kéïta du Mandé elle n’est pas Djeli mais elle aime la musique et fait de la musique pour les autres en s’entourant d’une pléiade d’artistes bien abreuvés aux sources de la musique du terroir. Sa mère y est pour beaucoup dans ce penchant insatiable pour la musique. Et pour cause, encore toute petite dans le quartier malsain de Bozola, tous les niamakala du quartier se retrouvaient chez sa mère les jours de fête pour exalter sa grandeur. Ce grand rassemblement avait lieu sous le lampadaire de Bozola communément appelé “lampani koro” et qui nous rappelle bien des souvenirs du temps colon. Rien de tel que la lampe d’Aladin parce qu’il n’avait pas son pareil dans la capitale sans doute à cause de sa lumière éblouissante qui éclairait à 500 m à la ronde.

 

 

On s’en doute, la mère de Oumou et ses convives sous les feux de la rampe s’en donnaient à cœur joie. Elle n’était pas n’importe qui à Bozola et même à Bamako cette dame au bon cœur. La première et la plus grande teinturière du pays était en outre la présidente des femmes commerçantes du grand marché. Ayant grandi à l’ombre de ce mastodonte, Oumou Djata Kéïta devait avoir naturellement un fort penchant pour le spectacle. Et pour commencer, alors qu’elle était encore au Lycée, elle fut engagée comme téléspeakerine à la RTM après avoir subi un test avec succès. Mais l’appétit vient en mangeant, l’occasion fait aussi le larron. Elle voyait grand et un an seulement après elle passa au concours du CIRO pour aller subir une formation à Ouaga en spécialisation radio.

 

De retour au bercail et confortablement installée cette fois-ci, Oumou se lance dans les productions à grand spectacle. Ainsi, furent créées tour à tour des émissions comme ” sambé sambé” (bonne fête) en 2003 ” tounkaranké” destinée aux Maliens de l’étranger en 1997 et tout récemment ” Niaga “. Elles ont lieu les jours de fête à l’hôtel Olympe. Sont ainsi célébrées les fêtes musulmanes comme l’Aid El Fitr, l’Aid El Adha, le 22 septembre, le 8 mars journée internationale de la femme, le 20 janvier fête de l’armée, le nouvel an. Mais Oumou a une sainte horreur du griotisme au cours de son spectacle comme cela se fait dans d’autres émissions où certaines femmes se livrentà des distributions ostentatoires de grosses sommes d’argent sur scène. Pour elle, pas question de chanter l’homme mais on peut chanter la patrie. Aussi, au cours de chaque émission, elle distribue des thèmes aux différents artistes comme la paix, la réconciliation, la sécurité, l’amour, etc. Selon elle, ses émissions ne sont pas des concerts comme on en voit un peu partout ailleurs.

 

Pour tous ces efforts, imaginez que Bozola ne lui donne que des miettes pour payer les frais de déplacement des artistes. A part le concours providentiel de Malitel, elle-même se démène comme un beau diable pour produire son propre spectacle. Ceci est valable pour ” sambé sambé” mais surtout pour “Tounkaranké” fort prisé par les Maliens de l’étranger. Pour un retour aux sources et briser la nostalgie du pays, ceux-ci sont obligés de mettre la main à la poche pour assurer les frais de transport et l’hébergement de la réalisatrice et de son caméraman. Actuellement ” Tounkaranké “ est en pleine hibernation à cause sans doute de la situation intérieure du pays. Les Maliens de la diaspora plus inquiets que nous n’ont plus le cœur à la fête. S’y ajoute que les responsables de l’ORTM veulent mettre les pieds sur l’émission même si pour l’heure, ils n’ont encore rien dit à l’intéressée.

 

Dans ce panier à crabe, comme disait le professeur Younouss Hamèye Dicko, tout peut arriver même le pire. Souhaitons bon vent à cette femme courageuse qui vient de décrocher son Master II à l’université catholique de l’Afrique de l’Ouest.

 

                         Mamadou Lamine DOUMBIA

 

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. hé oumou diata tu croyais que tu peux te valoriser avec ça ?tu te trompes
    la vraie version est que les maliens ne t’aiment pas, ton sang ne circule pas du tout walaye mieux vaut rester dans ton coin travailler autrement à l’ortm c’est mieux pour toi, que de t’exposer pour rien, tu a bien vu maintenant à quoi tu ressemble pour les maliens , moi je dirais EBOLA!!!
    DONC laisse nous tranquille, si tu as honte et digne ça doit être ta dernière sorti à la télé walaye même si tu fait ça, ça n’empêche pas à sidiki l’aller voir les belles jeunes filles fines dehors et tu le sais bien.

  2. C’est une émission inutile. il faut produire d’autres émissions plus inintéressantes t qui concerne le Mali profond. Il faut plutôt aller au Mali profond au lieu de s’acharner sur l’extérieur. l’émission Toukaranké est un mirage qui attire les jeunes vers l’extérieur. Il faut montrer ce qui se passe au Mali et non le contraire.

    • @Djibril Traoré.Moi je ne suis pas de votre avis!Il existe l’émission “Le terroir” de Mory Soumano qui s’occupe bien du ” Mali profond “.Oumou Diata a bien dit qu’on ne chante pas un individu dans son émission et qu’on n’y distribue pas de d’argent non plus…Je pense qu’une émission c’est les auditeurs & téléspectateurs d’abord!Si les maliens de l’extérieur apprécient le travail de Oumou Diatta, je pense que l’ORTM doit la soutenir surtout on sait que c’est pas toutes les émissions de l’ORTM qui ont l’aura de TOUNKARANKE. 😉

  3. il y’a meme des maliens a AFGANISTANT donc il faut aller pour faire le tounkarake

  4. Je ne comprends pas Mr Sissoko, quand il dit ne pas aimer le gaspillage dans l’émission de Mme Kéita. L’auteur de l’article a bien écrit que cela fait partie des valeurs directrices de Mme Kéita de ne pas aimer cette pratique de distribution de sous. Je suis un étranger, mais j’apprécie les émissions de Mme Kéita qui jouent beaucoup de rôles pour les maliens de l’intérieur et ceux de l’extérieur.

  5. Ce oumou djata. Ne faux rien . Elle croit que les maliens des usa et france qui sont seule les maliens de la diasporas .il ya les malien partout mm au kaboule .

  6. Chacun est noble si on remonte le passé (guerre de clan, bataille de nègres, …). Jugez de la compétence d’une personne et non et des faits et gestes de ses ascendants.

    • Merci tidiane, c’est ce qui Nous fait retarde dans ce monde actuel. Dommage.

  7. ON NE PEUT PAS PARLE DE TOUNKARANKE, SANS PARLE DE SADIO KOUYATE, QUI A FAIT 39 O TOUNKA ET RETOURNE O MALI AVEC LES MAINS VIDE. APRES CES DESESPOIRES ELLE NE FAIT QUE DE SE MARIER A DES JEUNES, TEL QUE LE PETIT FRERE DE BASEKOU KOUYATE, ET DONSO BA JUSTE POUR RAJEUNI SA PEAU SECHE, ET APRES MENAUPOSE ELLE A VENDU CES OR POUR AVOIR ENFT DE DJOSSONAN, KEL HONTE VIELLE CARCASSE

  8. Doumbia djeli le journaliste et Keita djeli l’animatrice, je vous dis que meurt le “griotisme” afin que vive l’artiste.

  9. Foutez nous la paix avec ces emission bidon qui ne font qu´avilir la culture du Mali.

  10. IBK, EST C’EST TA FEMME MECHANTE KI DIRIGE NOTRE MALIBA? TOUT LE MALI DIT QUE CETTE SOREI EST TRES MECHANTE, POURQOUI TU NE FERME PAS NOTRE BORDAIRE AVEC LA GUINEE, TU SAIS BIEN QUE LA MALADIE EBOLA EST EN GUINEE, LE SENEGAL, LA COTE DIVOIRE, ONT TOUS FERME LEUR BORDERE.
    VEUX TU PORTE PAGNE COMME SIDIKI KONATE DE L’ORTM, LA TELE EST GUIDE PAR OUMOU DIATA, ET ILS SONT AUCTIONNAIRE AVEC AFRICABLE, C’EST POUR CELA ON VOIT RAREMENT BABANI ET NENE SOUMANO SUR LES CHAINES MALIENNE. LA CHANTEUSE QUI A DEDIER UNE CHANSON A SIDIKI NE FAIT QUE DE SORTIR SUR LES CHAINES.

  11. Kouyate' ou Koite' sont les memes. Kante.Konde' et Konte' sont les memes, Diakite, Diakhate' pareil.
    Chaque nom de famille a des griots et jadis, partageaient la meme cours et nouritures ..

  12. je soutiens TOunkaraké, car ça nous permet de nous souvenir d’où l’on vient. D faire partager à nos enfants notre culture, d discuter avec d’autres personnes autour d la télé en les montrant voyez y ces comme ça qu’on fait chez nous. D passer simplement un bon moment en famille tout en ayant nos esprit à notr cher Maliba. Et pr ls gens qui y vont d partager simplement un très bon moment. Cs genres d’émission sont à promouvoir en des temps comme ce ci. Pour faire tomber un peu la pression. À travers ls valeurs de paix, d’entente, de pardon et de patriotisme dont elle véhicule de se sentir encore plus Maliens et chez soit. Croyez moi ces émissions quand on les regarde à l’étranger, elle sont parmi les rares moment où on se sent fier d’être maliens. 😀 . l’ORTM peut bien continuer à informer, à faire des émissions qui vont directement dans la construction du pays “si ça se fait encore mm 😆 😆 ” et parallèlement encourager ces émissions car un msg passe mieux en moment d détente.

  13. Ayant fais des séjours à l’étranger ayant assisté à ces émissions, voir ces commentaires qui mélangent tout me font mal. A mon humble avis si l’on commente des actualités on se doit d’être détaché de nos intérêts personnels. intérêts qui ne cherchent qu’à nuire à la réputation de quelqu’un qui fait simplement son travail.
    Donc ayant assisté à ces émissions comme le dit bien ce journaliste. Djata est contre ces gaspillages d’argent dont beaucoup d’entre vous font leur argument essentiel de critique à l’encontre de ces émissions.
    Tenez vous bien Tounkaraké, sambé sambé…. etc les émissions de Oumou Djata Keita sont les seules au cours desquelles ce gaspillage d’argent inutile, et honteux est interdit au Mali. Car l’animatrice en question ne s’adonne pas à ça et l’interdis formellement. Vous le savez bien, allez regarder les émissions SUMU d’Africable. vous verrez la différence. En tant que ex maliens de la diasporas. Je soutiens parfaitement les émissions de Oumou Djata.

  14. Tounkaranké,venir distribué de l’argent a des gens qui vont le donner aux allemads pour leur bazin et venir nous dire que c’est une emission à valeur culturelle.Dites moi Tounkaranté apporte quoi a la culture malienne.

  15. monsieur regarde d ou vous venez Je suis originaire de bozola et fier de l etre vous dites que bozola est un quartier malsain je vous invite a venir dans ce quartier qui regorge d intellectuel de personnalites de tous genres qui vont vivre bcp de maliens aujourd hui donc balaye deja devant vos portes avant d ecrire des sottisses pareilles

  16. Le régime poule de Ladji Avion!

    Quand j’étais petit ma maman disait régulièrement aux gens qui revenaient régulièrement à la charge malgré qu’on les chassait de quelque chose, qu’ils avaient la mémoire de poule!

    Oust!

    Disait-elle on dirait “Chè akili de bi a la”, littéralement “qu’il a la mémoire de poule”.

    Et aujourd’hui quand je regarde le régime IBK, je suis partagé entre un sentiment d’indignation mais pourtant je souris car ça me rappelle ce fameux “chè akili” que les dignitaires de ce régime vaurien d’IBK ont au Mali.

    1. Au commencement dans la violation de la loi c’était le non respect de la déclaration PUBLIQUE des biens du président IBK auprès de la cour suprême du Mali conformément à la constitution du Mali.

    Et pourtant IBK a prêté serment le 4 septembre 2013 en jurant devant Dieu et les maliens qu’il va respecter cette constitution.

    Il ne l’a pas fait dès les premières heures de sa présidence, on lui a crié dessus, et après on à cru que c’était une malheureuse erreur de “jeunesse” d’un pouvoir novice et que le tir serait redressé à Koulouba pour “l’honneur du Mali”.

    “Dja Dja moukoutè, kolo kari do”!

    Mais que nenni, c’était le commencement d’une série de violations DÉLIBÉRÉES de lois de la république et de comportements indignes au sommet de notre État.

    2. Deuxièmement, arrive le marché douteux dit “d’équipements militaires” passé en catimini à un proche conseiller d’IBK de gré à gré (en violation des lois de finances publiques du pays et des procédures de passation des marchés publics chez nous).

    Que personne ne vienne nous parler de “secret de défense” ou de l’article de je ne sais quoi du code des marchés publics du Mali car acheter une paire de chaussettes à 30000 FCFA n’a rien de “secret de défense” c’est plutôt un “secret de vol” qui animait ce qui ont passé ce marché SCANDALEUX ET CRAPULEUX et tous ceux qui l’ont cautionné.

    Sinon la mythique Place de Souvenir du grand marché de Bamako serait le Pentagone en matière de secret défense tellement qu’on vend des chaussettes chez les Couloumba et autres Doucouré.

    Et on a vu le président de la république IBK même sur Jeune Afrique cautionner ce vol organisé pour dire que toutes les procédures étaient respectées.

    On a vu Moussa Mara, premier ministre et premier menteur, à l’assemblée nationale le cautionner la main sur le cœur en disant que tout était normal.

    On a vu la très acrobate Fily Bouaré, ministre des finances et de la magouille d’IBK, le cautionner sur l’Ortm pour dire que les lois du Mali permettaient ces marchés de gré à gré et que le FMI ne doit pas s’immiscer la dans car cela relèverait de la souveraineté du Mali.

    Mon œil wow et pourquoi ne va-t-elle pas exercer sa souveraineté sur Menaka ou Aguelhoc actuellement?

    Donc le régime IBK à l’unisson a cautionné le marché passé avec Sidy Mohamed Kagnassy et abondamment surfacturé sur le dos des maliens et au nom d’une armée malade de plus de 20 ans de gabegie et de laisser aller.

    Tu viens au pouvoir parce que ton pays est malade de tuberculose et tu l’administre le virus du sida, voilà ce qu’a fait du Mali le régime IBK.

    3. Troisièmement on a décrié le marché public frauduleux de gré à gré avec un conseiller de Koulouba et le régime IBK a continué pourtant durant tout le reste de 2013 et 2014 à passer des marchés publics douteux et surfacturés au nom de l’armée (qui ne reçoit pourtant presque rien du régime IBK comme moyen aérien) pendant que le pays s’enfonce dans la crise.

    4. Quatrièmement le régime IBK s’octroie un avion Boeing 737 hors de prix, des motos d’apparats et des voitures de luxes comme s’il avait découvert subitement du pétrole en plein Koulouba.

    Mais au même moment les maliens meurent de faim et croupissent dans l’extrême pauvreté à travers le Mali.

    On chasse le régime IBK des marchés publics douteux de gré à gré, et il va contracter un autre marché plus douteux encore avec des sociétés de la mafia pour un avion qui n’est même pas immatriculé au nom du Mali.

    Pourtant Moussa Mara, le Matamore de ce régime d’échec, a eu le culot de dire en direct à la télévision nationale et devant le députés élus à l’assemblée nationale que c’est l’avion de “tous les maliens”.

    Et l’élu de Yelimani Gassama lui a même répondu en lui demandant si l’avion en question pourrait transporter son épouse en France, pour lui signifier son mensonge grotesque et cru.

    Mais le jour où la mafia corse confisquerait l’avion qui n’est pas au nom du Mali, j’aimerai voir ce jour la tête de ce Moussa Mara.

    Je sais qu’il n’a jamais dormi dans la même chambre que la dignité mais par les temps qui courent actuellement au Mali et la chaleur aidant son front devrait transpirer.

    Ce fondateur du parti YELEMA, est tellement devenu expert dans le YELEMA YELEMA du mensonge qu’il est devenu N’GALO Moussa.

    Fily Bouaré, une autre parvenue passée maître dans l’art de la mythomanie approfondie, a juré partout que ce n’est pas l’argent du FMI et que c’est un prêt national qui lui a permis “d’acheter”/louer le Boeing 737 (puisque c’est loin d’entre un achat c’est plutôt une location d’avion à 35 milliards sur 5 ans).

    5. On chasse le régime IBK qu’il cesse de flirter avec la mafia et de mentir ensuite aux maliens comme quoi ils ont un deuxième avion alors que l’avion ne leur appartienne pas et est au nom des sociétés écrans de la mafia.

    Mais ce régime IBK invente maintenant le paiement en ESPÈCE des agents de l’état pour dit-on connaître le nombre des fonctionnaires.

    Tu veux connaître le nombre des fonctionnaires au Mali, c’est normal, mais qu’est-ce qui t’empêche de les compter physiquement?

    Et il te faut de l’argent en liquide pour cela?

    D’où vient cet argent liquide?

    De la mafia corse encore?

    Et qui se cache derrière cette mesure grotesque cousue de fil blanc et quelle est son réelle intention?

    “Aw tè sabali donni”!

    Si jamais le régime vaurien d’IBK s’adonne au blanchiment d’argent sale de Michel Tomi, se serait finit pour le Mali.

    On leur dit oust au vol et aux surfacturations des marchés publics bidons, ils vont louer un avion avec la mafia et essayer d’embobiner le FMI et les maliens.

    Et quand cette arnaque géante d’avion est découverte au lieu de punir sévèrement tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans le vol éhonté de l’argent public, non le régime incapable d’IBK imagine une autre arnaque encore plus grande, le blanchiment d’argent sale de la mafia corse en abusant des travailleurs du Mali pour les filer des liasses de billets de la mafia en contrepartie de leur labeur pour le Mali.

    “Ne ma a gnogon koyé n’nièla fôlô”!

    Mais cette fois ci ce serait le coup fatal pour le pays.

    Salute!

    • 😉 oumou diata. walahi si tu as laissez le monde avec se travaille la tu va au l’enfer sans doute,par ce toi tu na aimez que les griots et les chanteurs,sa na rien aporter au mali sauf gaspillage pour rien,et allez demander les inmigrees soit disant que tounkaranke,mais pour quoi pas apelez les gents pour constuire la mosquee ou construire pour les pauvres,tu veu seulement que les gents parlent de soundiata,et le plobleme du nord on a pas vu un keita ou groupe des keita pour alez sauver le mali,si tu crois que vous etes les fondateur du mali.

  17. Profitons de l´ocasion pour parler franchement de ces genres d´émission tels que "Tounkaranké".

    Je n´ai rien contre la personne de madame Keïta, par contre j´ai quelque chose contre les Valeurs véhiculées par son émission: cupidité, le gaspillage de l´argent qui devrait servir d´épargne pour être investi productivement.
    En plus je me suis toujours demandé si l´on devrait préveler des tax sur ces sommes importantes distribuées lors de la dite émission.

    En tant que malien je suis tout à fait conscient des Valeurs positives des Griots: les dépositaires traditionnels de la mémoire collective, des communicateurs lors paire, mais nous devons tourner le dos aux Valeurs négatives de cette profession qui sont: la promotion de l´élitisme et de la flaterie.

Comments are closed.