Sidiki N’Fah Konaté, journaliste-réalisateur de classe exceptionnelle !

1

Sidiki N’Fa Konaté, journaliste-réalisateur, est titulaire d’un Doctorat en Sciences de l’information et de la communication, portant sur la Radio et la Presse écrite au Mali (Université de Nice 1983) ; d’un DEA en Communication (Université de Nice 1981), d’une Maîtrise en Littérature Comparée (université de Nice 1979) des Certificats en Sciences Politiques et Relations Internationales (Université de Nice 1985) et en Communication pour la Santé (Baltimore U.S.A. 1989), Management des médias (Belgique 1995).

 

Il fut chargé de cours à l’Université de Nice (1984-1986) et a dispensé des enseignements à la Deutsche WELLE (Allemagne 1986) au CIERRO (Burkina-Faso 1988). Il a également enseigné à l’Université du Mali, à l’ENA du Mali, et assuré la formation continue en stratégie de communication pour plusieurs Ong au Mali, au Niger, au Burkina Faso.

 

Consultant en communication pour la santé, en communication pour le développement (l’un des auteurs du document de Politique nationale de communication pour le développement du Mali, 1993) pour plusieurs organismes internationaux, UNICEF, FAO, PNUD, il a à son actif de nombreuses publications sur les médias et la culture.

 

M. Konaté dispose d’une longue expérience et d’une expertise avérée dans les domaines de la communication sociale, le management des médias et le journalisme, le mangement des médias publics, la communication institutionnelle et gouvernementale, et la communication pour le développement.

 

Actuellement Conseiller en communication du président de l’Assemblée nationale, M. Konaté fut ministre de la Communication (2011-2012), Directeur général de l’Office de radiotélévision du Mali (Ortm) ; de la Radio et la télévision publiques du Mali (1997-2011) ; Conseiller technique du ministre en charge de la Communication (1991-1993) où il a dirigé les dossiers de la libéralisation des ondes avec la création des radios privées, la création des Instances de régulation, le passage de la Radiotélévision du Mali à l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (1992) ; Directeur général adjoint de l’Ortm (1993-1997) ; Conseiller technique auprès du Comité de transition pour le salut du peuple (1991) ; Correspondant de presse auprès du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (1989-1991).

 

  1. Konaté, en tant que journaliste, a exercé les fonctions de reporter, présentateur à la radio et à la télévision, animateur de débats, mais aussi Chef du service des reportages de la radio et de la télévision. Son expérience de journaliste-reporter l’a emmené à parcourir l’ensemble du Mali, de Kayes à Kidal. Il connaît toutes les régions du Mali pour avoir conduit des missions d’implantation de la Radio-TV.

 

Son expérience d’enseignant à l’Université de Nice (France) et en Allemagne (Deutsche Welle, Cologne), de Consultant international sur les questions de l’enfance et de développement et de stratégie de communication, lui donnent suffisamment d’armes pour les négociations avec les partenaires.

 

Sa connaissance et sa maîtrise du paysage audiovisuel malien et francophone à travers le Cirtef (Conseil international des radios et télévisions d’expression francophone), dont il fut plusieurs années durant Vice-président ; l’UAR (l’Union Africaine des Radiodiffusions) au sein de laquelle il a activement participé aux négociations sur les droits sportifs pour les télévisions et l’URTI (Union Radiophonique et Télévisuelle Internationale ), ont emmené ses pairs à le porter à la présidence (2007-2011) du RAPAF (Réseau de l’Audiovisuel Public d’Afrique Francophone), dont il fut l’un des initiateurs et qui regroupe toutes les télévisions et radios publiques francophones d’Afrique.

 

Né en 1956 à Tousséguéla, cercle de Kolondièba, marié père de trois enfants, Sidiki N’Fah Konaté parle et écrit bambara et français (excellent), anglais (bien), allemand (passable) ; utilise Word et Powerpoint (excellent) et Excel (bien).

 

Il a fréquenté l’Ecole fondamentale de Tousséguéla et l’Ecole fondamentale de Kolondièba (Def, 1972), le Lycée de Badala (Bac PLA, 1975)  où il bénéficia en 1975 d’une bourse pour poursuivre ses études supérieures en France, Université de Nice.

 

Fils de Chef de village, de Chef de Canton et d’Ancien combattant de la 2ème Guerre mondiale,  l’éducation de M. Konaté est fondée sur le respect de certaines valeurs : Croyance en Dieu et en le Destin, Respect des parents et de la famille, Sens de l’Honneur et de la Dignité, Amour de la Patrie, Discipline et  Respect de la hiérarchie, Amour du Travail, Loyauté et Rigueur envers soi-même envers les autres, Sens de la Solidarité et du Pardon. Il aime le sport, la lecture et les travaux champêtres.

Békaye DEMBELE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Démarrer la Il fallait donner la chance à d’autres personnes…nouvelle génération…y’a n’en pas mal dans le pays en générale et de L’ORTM en particulier ,tout ça c’est de la politique ,de la ségrégation …surtout après 13 ans pour un poste ou rien de concret n’a été fait…le couple pense que c’est leur propriété et leur bien personnel et familiale. Pauvre Mali c’est pour toutes ces raisons que le pays va très mal et traverse un des moments les plus difficiles de son existence , pauvres jeunes diplômés ,pauvres personnes sans bras longs ,pauvres fils de pauvres…une guerre civile et un châtiment divine est envisageable .discussion

Comments are closed.