Alan Shearer : l’enfant prodige du football anglais

0
Alan Shearer, OBE
Alan Shearer, OBE

Alan Shearer, OBE né le 13 août 1970 à Newcastle dans le Tyne and Wear en Angleterre du Nord-Est) est un footballeur international anglais, qui évoluait au poste d’attaquant, avant de devenir entraîneur. Il a été, en marquant plus de quatre cents buts au cours de ses dix-huit ans de carrière au plus haut niveau, un des buteurs les plus prolifiques de l’histoire du football anglais. Il est le meilleur buteur cumulé du championnat d’Angleterre de football depuis la création de la Premier League en 1992 et le 5e meilleur buteur de l’histoire du championnat d’Angleterre. Capitaine de la sélection nationale, il a été t À une époque où les footballeurs changent souvent de clubs, Alan Shearer, n’a joué que dans trois clubs différents : Southampton FC, avec lequel il fait des débuts remarquables en réussissant, à l’âge de dix-sept ans seulement, un coup du chapeau contre Arsenal, aux Blackburn Rovers, où il se forge une réputation de chasseur de buts, et enfin à Newcastle United, où Shearer, supporter du club depuis son enfance, a toujours souhaité évoluer. Il signe dans ce club en 1996 malgré des sollicitations de formations étrangères plus réputées et y devient le meilleur buteur de tous les temps avec un total de deux cent six buts inscrits.

Les debuts

Son père Alan, ouvrier en métallurgie, l’encourage dès son plus jeune âge à jouer au football. Il continue à le pratiquer tout au long de sa scolarité. Il grandit en jouant dans les clubs de son quartier, au poste de milieu de terrain. Très rapidement, il devient le capitaine de l’équipe de son école, The Newcastle city school, qu’il aide à gagner un tournoi de jeunes sur la pelouse de St James’ Park, avant de rejoindre à l’adolescence l’équipe de Wallsend Boys. C’est à cette période qu’il est repéré par le recruteur de Southampton, Jack Hixon, qui le persuade de venir s’entraîner avec les équipes de jeunes du club durant un été. Finalement, il y reste et signe son premier contrat jeune en avril 19862. Auparavant, il avait fait des essais infructueux dans les clubs de West Bromwich Albion, Manchester City et Newcastle United

Après deux années passées avec les équipes de jeunes du club, Shearer intègre le groupe professionnel. Il dispute son premier match en championnat le 26 mars 1988 à Chelsea3. Deux semaines plus tard, à l’âge de 17 ans et 240 jours, il fait la une des journaux en inscrivant un triplé contre Arsenal4, devenant le plus jeune joueur à réussir un coup du chapeau ; il bat ainsi le record vieux de trente ans détenu jusqu’ici par Jimmy Greaves3. Il conclut cette première saison au plus haut niveau avec trois buts en cinq rencontres disputées. Il est alors récompensé par un premier contrat professionnel.

Malgré ces débuts remarquables, Alan Shearer, la saison suivante, n’apparaît qu’épisodiquement dans l’équipe, et ne joue qu’une dizaine de matchs, sans parvenir à marquer le moindre but. Positionné au poste d’avant-centre aux côtés de Rod Wallace et Matthew Le Tissier, il marque trois fois au cours de la saison 1989-19905, puis à quatre reprises en trente-six rencontres jouées l’année suivante. Ses bonnes performances sont récompensés par les supporters de Southampton, qui le désignent joueur de l’année en 1991.

Durant l’été 1991, Shearer fait partie de l’équipe d’Angleterre espoirs qui dispute le tournoi international de Toulon, en France. Il se révèle comme la véritable star de cette compétition, lors de laquelle il marque le total de sept buts en quatre matchs6. Au cours de la saison suivante, année qui le voit marquer treize buts en quarante-et-une rencontres avec les “Saints”, il est appelé en équipe nationale A7. Il marque pour ses débuts avec l’équipe d’Angleterre, et est alors fortement pressenti pour signer à Manchester United. Lors de l’été 1992, Ian Branfoot, manager général de Southampton, accepte l’idée que le départ de Shearer pour un club plus réputé est inévitable. Finalement, l’attaquant est transféré au Blackburn Rovers pour la somme de 3.3 Millions de livres, en échange de David Speedie, qui fait le chemin inverse. Sous le maillot de Southampton, Shearer a disputé au total cent cinquante-huit matchs, et marqué quarante-trois buts.

Un grand buteur

Sa première saison sous le maillot des Blackburn Rovers est assez mitigée car il manque, à cause d’une rupture des ligaments croisés à l’occasion d’un match contre Leeds United en décembre 1992, la moitié des matchs. Il réalise cependant une première partie de championnat prometteuse, inscrivant seize buts en vingt-et-un matchs. Cette blessure est d’autant plus contraignante qu’elle arrive à un moment où il gagne ses galons de titulaire en équipe nationale. Il inscrit d’ailleurs son deuxième but avec l’équipe d’Angleterre en novembre face à la Turquie, dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 1994. De retour sur les terrains au début de la saison 1993-1994, Alan Shearer réussit une année exceptionnelle, marquant trente-et-un buts en quarante matchs de championnat. Il termine deuxième au classement des buteurs, derrière Andy Cole, l’attaquant de Newcastle United. Cette performance lui vaut d’être désigné meilleur joueur de l’année. La non qualification de l’Angleterre pour le Mondial américain vient cependant ternir sa saison

Alan Shearer fait ses débuts sous ses nouvelles couleurs à Everton le 17 août 1996 et poursuit la saison sur le même rythme de ses trois précédentes, en empochant un troisième titre consécutif de meilleur buteur du championnat, avec un total de vingt-cinq réalisations pour trente-et-une parties disputés. Et ce malgré une blessure qui lui a fait manquer sept rencontres. Tous ses buts ne sont pourtant pas suffisants pour que les Magpies soient sacrés champions, et ils doivent se contenter d’une deuxième place, pour la seconde année consécutive.

Carrière internationale

La carrière internationale d’Alan Shearer commence en 1990 lorsqu’il est sélectionné en équipe d’Angleterre espoirs par Dave Sexton. Il y inscrit au total treize buts en seulement onze apparitions, record resté inégalé depuis. Cette incroyable efficacité avec les espoirs encourage le sélectionneur de l’équipe d’Angleterre, Graham Taylor, à le convoquer. Il fait ses grands débuts en février 1992 en match amical contre la France13, lors duquel il marque un but (victoire 2-0)14. Un mois plus tard, il dispute son unique match avec l’Équipe d’Angleterre B. Annoncé comme le successeur de Gary Lineker à la pointe de l’attaque, Shearer n’apparaît pourtant que de manière intermittente au cours de la campagne de qualification pour la Coupe du monde 1994, à cause d’une blessure. Finalement, l’Angleterre échoue et ne se qualifie pas pour le Mondial américain.

Le championnat d’Europe 1996 est une expérience beaucoup plus positive, à la fois pour Alan Shearer et aussi pour la sélection anglaise. En tant que pays hôte, l’Angleterre est qualifiée d’office. Alors qu’il reste sur une série cauchemardesque de vingt-et un mois et douze rencontres sans avoir marqué, Shearer marque pour son entrée en lice dans la compétition dès la 22e minute de jeu contre les Suisses15. Il marque à nouveau face à l’Écosse16, puis encore à deux reprises contre les Pays-Bas17, contribuant ainsi fortement à la qualification des Anglais pour le tour suivant. En quart de finale, les Anglais éliminent l’Espagne à l’issue de la séance des tirs au but, après que le score est resté nul et vierge18 à l’issue des cent vingt minutes de jeu. Shearer réussit le premier pénalty Anglais de la série. L’Angleterre est opposée à l’Allemagne en demi-finale, match au cours duquel Shearer ouvre la marque de la tête dès la troisième minute de jeu. Mais les allemands égalisent quelques instants plus tard, et on doit avoir une nouvelle fois recours à la séance des tirs au but pour déterminer le vainqueur de cette rencontre19. L’échec de Gareth Southgate condamne les Anglais, qui sont ainsi sortis aux portes de la finale. Cependant, avec cinq réalisations au total, Alan Shearer termine meilleur buteur de la compétition20,21 et figure dans l’équipe type du tournoi, en compagnie de ses coéquipiers David Seaman et Steve McManaman.

Après cet Euro, le nouveau sélectionneur national Glenn Hoddle confie le brassard de capitaine à Shearer, qu’il porte pour la première fois le 1er septembre 1996 contre la Moldavie22, à l’occasion d’un match qualificatif pour la Coupe du monde 1998. Il marque une fois au cours de cette rencontre, puis à deux reprises lors de la suivante, disputée contre la Pologne23. Au total, il réussit cinq buts au cours de ces éliminatoires, après avoir encore marqué face à la Géorgie24 puis à nouveau aux dépens de la Pologne25. Bien que n’ayant quasiment pas joué de la saison 1997-199826, Shearer est retenue dans la sélection qui dispute la phase finale de cette Coupe du monde en France. Avec Michael Owen pour partenaire d’attaque en remplacement de Teddy Sheringham, Shearer inscrit le premier but de l’équipe d’Angleterre lors de ce mondial contre la Tunisie au Stade Vélodrome de Marseille27 (victoire 2-0). Il s’agit de son unique but au cours de cette première phase. En huitièmes-de-finale, les Anglais sont opposés à un de leur grand rival de toujours : l’Argentine. Au cours de la première période, Shearer transforme un pénalty28, qui permet alors à son équipe d’égaliser 1-1. Après avoir mené 2-1, lui et ses partenaires sont rejoints au score 2-2 après que David Beckham, coupable d’un mauvais geste, a été expulsé. Finalement, c’est encore une fois après la fatidique séance de tirs-aux-buts que la sélection Anglaise est sortie, après que la tentative de David Batty a été stoppée par le gardien argentin Carlos Roa. C’est la seule coupe du monde à laquelle Alan Shearer a pris part.

En septembre 1999, Shearer réussit son seul coup du chapeau avec la sélection lors d’un match qualificatif pour le Championnat d’Europe des Nations 2000 contre le Luxembourg29. Celui-ci permet à l’Angleterre de disputer les barrages contre l’Écosse, qu’elle remporte au score cumulé après un match gagné 0-230 à Hampden Park et une défaite 0-131 à Wembley. Les Anglais gagnent ainsi leur qualification pour la phase finale de cet Euro. Alors qu’il approche de la trentaine, le buteur annonce qu’il a l’intention de mettre un terme à sa carrière internationale après ce tournoi. Lors du match d’ouverture disputé contre le Portugal32, Shearer ne marque pas, mais y parvient lors de la rencontre suivante face à l’Allemagne33, permettant ainsi aux siens de battre cette nation pour la première fois depuis la Coupe du monde 1966 en compétition officielle. Toutefois, une défaite concédée 2-334 face à la Roumanie condamne les Anglais, qui sortent de la compétition par la petite porte, malgré un ultime but de Shearer. Ce revers coïncide avec le dernier match international d’Alan Shearer.

Sur les soixante-trois sélections qu’il honore, Shearer porte à trente-quatre reprises le brassard de capitaine et inscrit trente buts, rejoignant ainsi Tom Finney et Nat Lofthouse en cinquième position des meilleurs buteurs de l’histoire de la sélection. Il est souvent fait état de son possible retour, notamment pour la Coupe du monde 2002 et l’Euro 2004, mais le concerné refuse toujours cette éventualité. Il dit aussi non à un poste d’adjoint de Steve McClaren après la Coupe du monde 2006, finalement attribué à Terry Venables.Ligue des Champions, qui devra se contenter de l’UEFA.

Comme joueur, Alan Shearer a toutes les caractéristiques de l’attaquant britannique type. Son corps robuste lui confère une solidité certaine, mais il est aussi très habile balle aux pieds. Il peut également compter sur une frappe lourde et très puissante. Sur les deux cents six buts qu’il inscrit pour Newcastle United, quarante-neuf l’ont été de la tête, secteur de jeu où il se révèle très à l’aise. Plus tôt dans sa carrière, notamment lorsqu’il joue à Southampton, Shearer a un rôle plus créatif, et joue davantage pour ses coéquipiers. Il crée des espaces grâce à ses multiples courses croisées, tel un milieu de terrain classique qu’il est dans ses plus jeunes années. Capable de bien conserver le ballon, les défenseurs adverses se focalisent souvent sur lui ce qui lui permet de démarquer ses partenaires pour ensuite les servir dans les meilleurs dispositions.

 

 

ROKYA BERTHE

 

PARTAGER