Nicolas Sarkozy : « Tu es belle, il faudrait qu’on se voie »

1

 

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy : « Tu es belle il faudrait qu’on se voie »

François Hollande ne serait pas le seul à être, un jour, tombé sous le charme de Valérie Trierweiler. Un autre président de la République aurait eu lui aussi le béguin pour la journaliste. 

 

 

Alors que tout semble les opposer, Nicolas Sarkozy et François Hollande auraient quelques points communs. Ils auraient les mêmes goûts en matière de femmes. C’est l’étonnante révélation faite par Patrice Machuret dans son ouvrage « L’enfant terrible, la vie à l’Elysée sous Sarkozy ».

Valerie Trierweiler
Valerie Trierweiler

Le journaliste de France 3 raconte une drôle d’anecdote sur l’ancien président de la République. En 2007, lors de la garden party, l’homme politique qui était encore marié à Cécilia Sarkozy aurait fait des avances à… Valérie Trierweiler ! Décidément, quel succès pour l’ex première dame ! Nicolas Sarkozy aurait enclenché le mode lover et tel Julio Iglesias, il aurait murmuré à l’oreille de la journaliste : « Tu es belle, il faudrait qu’on se voie ». Le charme de ce président là n’aurait pas du tout opéré sur Valérie Trierweiler qui serait partie en l’insultant de « goujat ». Insensible aux techniques de drague de l’ancien chef d’Etat, elle entretenait déjà surtout une relation secrète avec François Hollande.

 

 

Des proches du mari de Carla Bruni-Sarkozy dénoncent un récit monté de toute pièce, une rumeur sans fondement. Ils confient : « Valérie Trierweiler ne serait absolument pas le genre de femmes de l’ancien président français ». Par contre, ils ne contestent pas la méthode de séduction de Nicolas Sarkozy. A-t-il fait craquer Carla avec un « t’as de beaux yeux tu sais » ? 

 


Retrouvez cet article sur voici.fr

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.