Pour Patrick Buisson, “le problème” de Nicolas Sarkozy c’est Carla Bruni

0

Pour Patrick Buisson, "le problème" de Nicolas Sarkozy c'est Carla BruniAprès avoir enregistré les conversations téléphoniques de Nicolas Sarkozy à son insu, Patrick Buisson semble avoir encore des choses à dire. D’après l’un de ses proches, l’ancien conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy ne se serait pas fait prier pour critiquer en privé son retour devant la scène politique, retour auquel il ne croit guère…

“J’en ai connu des trahisons mais comme celle-là, rarement”. Invité dimanche soir sur le plateau du journal télévisé de Laurent Delahousse, Nicolas Sarkozy est revenu sur le scandale des écoutes téléphoniques de Patrick Buisson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Nicolas Sarkozy n’a toujours pas pardonné àson ancien conseiller d’avoir enregistré ses conversations téléphoniques à son insu. Cependant, si l’ancien Chef de l’Etat ne s’est pas attardé sur ce sujet, il semblerait que Patrick Buisson, lui, ait des choses à dire.

En effet, nos confrères du Point rapportent dans leur nouveau numéro, en vente dans les kiosques depuis aujourd’hui, que l’ancien conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy n’a toujours pas digéré de ne pas avoir été dispensé de sa dette envers le couple Bruni-Sarkozy. Vexé d’avoir été contraint de leur signer un chèque,Patrick Buisson se réjouit d’avoir retrouvé “sa liberté de parole”. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a des choses à raconter. Selon l’un de ses proches, l’ancien conseiller ne croit guère au retour de Nicolas Sarkozy sur le devant de la scène politique. Patrick Buisson est persuadé quel’ancien président de la République ne sera pas réélu en 2017. La faute non pas à son programme… mais à son épouse, Carla Bruni ! Toujours selon ce même proche, Patrick Buissonaurait ainsi déclaré : “Avant la présidentielle de 2007, il formait un couple politique avec Cécilia. Tout était tendu vers un seul but : la conquête du pouvoir. Aujourd’hui, son problème, c’est Carla : elle l’éloigne trop du peuple et le pousse à l’hédonisme. Après lui avoir offert une montre Patek Philippe à 40 000 euros, voilà qu’elle l’emmène voir la pièce de théâtre de Bernard-Henri Lévy début septembre ! Quelle belle entrée en campagne pour la présidence de l’UMP ! Vraiment !”. Est-ce là la vraie raison de leurs différends ? 

Retrouvez cet article sur CloserMag.fr

PARTAGER