Qui est qui ? A la découverte de Docteur Traoré Bintou Sangaré, une Patriote !

1

A l’occasion de la fête du 8 mars, nous avons rendu visite à une dame exceptionnelle,  Docteur Traoré Bintou Sangaré au centre de santé communautaire de Guarantigibougou (ASACOGA).  Sur place, nous avons découvert une dame au parcours exceptionnel, une patriote au service de la nation malienne.

Déjà à l’entrée, nous avons remarqué une propreté qu’on n’espère jamais rencontrer dans un centre de santé communautaire. La cour  et les murs  sont d’une propreté remarquable. A la tête  du centre, un jeune médecin généraliste. Cependant  L’ASACOGA  n’a pas toujours été ainsi. Seulement en 2008, il était un tas de débris qu’on confondrait volontiers à une porcherie plutôt qu’un centre de santé.

Depuis sa prise de fonction en 2009, Docteur Sangaré s’est battue pour donner un visage au centre.

Lorsqu’elle arrivait à Garantiguibougou comme directrice technique, il n’y avait que 175 000 CFA dans la caisse du centre et deux mois de retard de salaire du personnel.  Elle s’est endettée  avec un de ses collègues pour payer son personnel et mettre à jour leur situation, chose qui a requinqué un personnel qui avait déjà cédé au découragement afin de mettre le personnel dans un certain confort. Depuis,  les salaires sont réguliers jusqu’à ce jour.  La pharmacie du centre était presque vide. Beaucoup de médicaments même les plus élémentaires manquaient. Elle s’est encore engagée auprès des fournisseurs pour obtenir des médicaments d’une valeur de 2 600 000 francs CFA. Dette qu’elle a pu éponger en deux mois. Les cotisations d’INPS des travailleurs n’étant pas payées régulièrement, le personnel était  privé des allocations familiales. Il fallait donc régulariser cette situation. Le coût étant très élevé, elle est passée par un moratoire et  à l’heure où nous mettons cet article sous presse, le payement suit cours au grand bonheur du personnel.

Le centre de santé manquait également d’électricité pour faute de payement des factures. Le centre avait à son compte, une dette de plus de 600 000  pour l’EDM  et 200 000  au compte de la SOMAGEP. Là également, Docteur Sangaré s’est engagée à régulariser.

Aujourd’hui, il suffit de faire un tour au centre de santé communautaire de Garantiguibougou pour constater les réalisations et la joie des populations.

Qui est Traoré Bintou Sangaré ?

 Docteur Traoré Bintou Sangaré est née le 3 octobre 1982.

Après une brillante étude au lycée Davidko à Moscou où elle obtient un baccalauréat en série science biologie en 1999 puis obtient son doctorat en médecine générale à l’université d’Etat de médecine et de stomatologie de Moscou en Russie. Ensuite suivra des séries de formations et stages dans différents pays : formation sur le nouveau protocole de la prise en charge du paludisme (PSI-Mali)  en 2015; séminaire sur le renforcement des capacités des fonctionnaires maliens dans la réduction de la pauvreté à Beijing en République populaire de Chine ; Formation sur la réduction de la mortalité maternelle et néonatale (renforcement de SONUB) Programme GESTA International ; Séminaire du renforcement des capacités des premiers secours pédiatriques pour les pays en développement à Changsha en République Populaire de Chine ; formation sur les Caractéristiques du Système de Santé au Mali ; Formation des formateurs nationaux sur le protocole de prise en charge de la malnutrition (UNICEF) ; Formation sur les directives de prise en charge du paludisme (PNLP&PSI-Mali  et enfin Formation sur la responsabilité médicale (Handicap-International).

Fort de toutes ces qualités et expériences, elle est affectée en 2009 au centre communautaire de santé de Garantiguibougou comme médecin Directrice du centre  avec comme responsabilité d’assurer les consultations curatives avec comme mission la première responsable technique du centre de santé. Elle assure par la même occasion : les consultations curatives, le bon fonctionnement technique, administratif et social du centre ; veille au respect des normes en vigueur en matière de santé au Mali et de l’application du Règlement Intérieur ; Coordonne et supervise les activités curatives, préventives et promotionnelles ; représente le personnel technique au sein du comité de gestion ; analyse et transmet les rapports d’activités et assure la disponibilité des médicaments essentiels.

Ces efforts ont été récompensés à juste titre. En Juin 2015, elle reçoit une   attestation de reconnaissance, décernée par l’Association pour le Progrès de la Jeunesse Malienne ;  en décembre 2015, un certificat de Mérite, décerné par le Président de l’ASACOGA, Novembre 2014, une attestation de Mérite, décernée par le Mouvement Promotionnel de la Jeunesse enfin en Décembre 2014, le certificat de Reconnaissance, décerné par le Président de l’ASACOGA.

L’objectif professionnel de cette dame au cœur d’or est de faire partir d’une équipe dynamique au sein d’un hôpital en plein essor afin de mettre à profit et développer ses compétences en médecine générale. Aujourd’hui, à seulement 34 ans on peut dire qu’elle a atteint en grande partie l’objectif qu’elle s’est fixée.

Pierre Poudiougo

PARTAGER

1 commentaire

  1. Que Dieu la garde longtemps auprès de cette population demenue pour qu'elle veille sur ces pauvres gens amina yarabi santé et longévité pour la dame en question

Comments are closed.