Qui est qui ? A la découverte M. Ibrahima Bamba, un homme au service de la nation

3

Naissance et parcours

Ibrahima Bamba a vu le jour en 1953 à Zegua dans le cercle de Kadiolo, au cœur de la  région de Sikasso. Petit-fils de feu Bakary Bamba, Chef de caton du Folona du côté de son Père Moumouni Bamba, et également petit-fils de Feu Sidiki Ouattara ; Diamanatigui de Koutiala du côté  de sa Mère Kadidia Ouattara. Il passe une enfance heureuse auprès de ses grands parents paternels et maternels dans la cour des chefs fondateurs de Sikasso.  Après un brillant parcours scolaire et universitaire, il obtient un diplôme en ingénierie  des industries et des mines. Juste après, il exerce une brillante carrière à l’Opération Puits et à l’hydraulique de 1976 à 2016. Il  a été successivement chef secteur à l’opération puits de Bamako, chef de projet CEDEAO à Nara et Nioro, Chef de projet BID pour la région de Koulikoro,   Directeur régional de Koulikoro du même service jusqu’au 1er  janvier 2016, date à laquelle il prend sa retraite après 40 ans de service bien rendu à la nation malienne.

 

Engagement social et politique

M. Bamba est un homme engagé depuis son jeune âge et a gravi plusieurs échelons. Aujourd’hui, il est 9ème vice président  du bureau politique national d’UM RDA Faso jigi. Il fut Maire de la Commune Rurale de Kalaban_Coro de 2004 à 2009. Depuis 2009,  premier adjoint au Maire de Kalabancoro. Durant sa riche carrière d’homme politique, M. Bamba aura marqué la brave population de Kalabancoro par sa bonne gouvernance.

M. Bamaba est un homme soucieux des personnes défavorisées et du développement des femmes et de la jeunesse.

Grâce à ses engagements et ses plaidoyers auprès des partenaires, beaucoup de projets ont pu être réalisés dans la commune de Kalabancoro comme : la création d’Associations et de coopératives de femmes et de jeunes, la création d’activités génératrices de revenus, maraîchage en milieu rural, la scolarisation et l’alphabétisation etc.  Il est aussi un  homme de culture et aime le sport et l’épanouissement des jeunes.

 

Ses ambitions :

C’est cet  homme fort de toutes ces expériences accumulées au fil des ans, qui veut continuer à se mettre au service de sa population pour améliorer le niveau de vie de ses frères et sœurs.

Ibrahima entend mettre ses  expériences dans le domaine administrative et politique pour  contribuer à la mise en œuvre du plan de développement Economique Social et culturel  (PDESC) 2016 à 2020 de la commune de kalabancoro.  Il croit fermement que les conditions de vies des populations  de la commune de Kalabancoro  peuvent être améliorées et que la Commune pourrait même  se classer parmi les communes les mieux enviées au Mali avec le concours et la collaboration de la population.  AS

 

Ibrahima Bamba, un espoir pour la commune de Kalabancoro.

L’homme n’est plus à présenter dans la commune de Kalabanoro, il a fait ses preuves. Le seul  fait de  scander le nom Bamba suffit pour connaitre la dimension de l’homme dans la commune  de Kalabancoro et ses environs. A Kabala et  Missala,   il a réalisé un puits  à grand diamètre  et aider à achever l’école de Missalabougou  sur fonds propre. Rappelons qu’étant Maire, il a construit des classes à Kabala, 6 classes à l’école publique de Kouloubléni  et la construction du CSCOM de Niamana.  Depuis,  il est resté fidèle à ses frères et sœurs et seuls les bénéficiaires peuvent mesurer la portée de ce geste.

Désormais candidat, il attend se consacrer à cette brave population en l’aidant à se développer  et sortir de la fatalité. Conscient du fait que les routes et l’électricité ne sont  pas du ressort du maire  s’il est élu, il s’engage néanmoins à aider à leur réalisation en utilisant les moyens légaux qu’il pourra mobiliser.

Après son élection,   M. Bamba entend œuvrer :

Dans les domaines de la santé par la  construction des centres de santé communautaires dans les villages où les besoins se font sentir, selon les dispositions de la carte sanitaires de la commune de Kalabancoro. Il compte également remédier au  problème d’équipements sanitaires des différents CSCOM et  faciliter l’accès des populations aux  structures de santé villageoises, au centre de Référence de Kalabancoro. Il veillera à promouvoir la bonne gestion de ces centres de santé.

Dans le domaine de l’éducation :

Soucieux de l’éducation des enfants, la construction des salles de classes dans les écoles publiques, et leur équipement dans le but de  diminuer le nombre pléthorique d’élèves dans les classes, figurent dans l’agenda de M. Bamaba.  Il compte également faciliter  l’accès à l’eau potable dans les écoles et rehausser  la qualité de l’enseignement en renforçant  la capacité des centres de formation.

Dans le domaine de l’hydraulique :

Bien qu’étant source de vie, l’accès à l’eau potable reste un défi majeur dans la commune de Kalabancoro.  M. Bamba compte faciliter   l’accès à l’eau potable dans les villages en réalisant  des adductions d’eau sommaire (AES) dans les villages déficitaires. Il compte dans la même foulée,  réaliser  et  réhabiliter  des forages dans les zones déficitaires.

Dans le domaine de l’hygiène et  l’assainissement :

Le Maire projette d’améliorer  l’accès des populations aux services d’assainissement durables à travers la sensibilisation des populations, et  la gestion des populations des déchets liquides et solides. Il compte également organiser les GIE de ramassage d’ordures en coopérative pour permettre une gestion saine des dépôts de transit et final. La création d’un cadre de concertation et le renforcement de capacité de ces coopératives et  la convocation rapide d’un forum sur l’assainissement avec l’ensemble des villages  et l’ensemble des acteurs de l’assainissement sont à l’ordre du jour.

Dans le domaine du Sport, Art et Cultures :

Le maire compte aménager des terrains de sport, développer les sports de masse en organisant  des compétitions sportives. Il compte aussi  appuyer les organisations sportives, construire des foyers de jeunes  et organiser des festivals artistiques et culturels.

La jeunesse :

Très proche de la jeunesse, M. Bamba améliorera  la situation de l’emploi et des revenus pour les jeunes et les femmes et  concevra  des centres d’épanouissement pour les jeunes de la commune.

Sécurité :

Conscient de l’insécurité grandissante, le Maire entend doter les différents services de sécurité (police et gendarmerie) de moyens pour diversifier des patrouilles dans la commune et donner aux forces de l’ordre   un cadre d’échange avec ces différents services pour leur permettre d’être plus efficaces dans leur travail en mettant  en place l’éclairage publique dans les zones d’insécurité.

L’urbanisme : 

M. Bamba pense qu’améliorer le cadre de vie des populations est désormais une urgence. Pour ce faire, il compte procéder à la viabilisation des quartiers et des villages non encore lotis

Gouvernance Locale :

M. Bamba compte relever le défi de la bonne gouvernance en créant un cadre dynamique de concertations, d’informations et de sensibilisation pour des besoins de  suivi des  réunions de restitutions. Pour atteindre cet objectif, il compte organiser des sessions de formation à  l’intention des élus, des cadres, et des agents  de la Mairie. Pour plus d’efficacité, le Maire entend améliorer  le cadre de travail des agents de la commune dans la construction et l’équipement des centres d’état civile pour rapprocher davantage  les populations des différents services de la Mairie.

La différence entre Ibrahima  et beaucoup d’autres candidats  c’est qu’il est un homme de vérité, qui ne sait pas mentir  à cause de sa descendance de la famille Bamba. Ce qui est un gage que chaque promesse qu’Ibrahima  fera, sera respectée.

Il n’y a aucun doute que M. Bamba  aura la confiance de cette brave population de la commune de Kalabancoro qui n’a jamais cessé de réclamer sa candidature.

Pierre Poudiougo

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Maire de Kalabancoro de 2004 à 2009 pour quel resultat? Cette commune fait partie des communes les plus pourries de ce pays à cause de la spéculation foncière sauvage qui s’y déroule; ce malgré toutes les facilités qu’a bénéficié cette commune avec l’avènement de la CAN 2002 qui a offert à sa commune une ouverture au dévéloppement comme jamais auparavant. Son coeur est probablement bon mais manque de résultats et toutes les promesses faites s’arrêtent uniquement au stade de voeux pieux jamais réalisables.

  2. Heureux de voir que ce véritable bourreau du travail se porte encore bien après n’avoir eu aucune nouvelle de lui depuis presque 30 ans !! 😀😀😀😀😀😀😀😀😀 J’aimerais voir ce Monsieur ou un homme comme lui à la tête de notre pays. Il est ce genre d’ingénieur que je vois en Occident, c’est-à-dire sur le terrain et couvert de boue.

    LONGUE VIE AU KÔRO BAMBA !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here