Le Colonel-Major Bah N’daw

12

LE COLONEL-MAJOR BAH N’DAWC’est le colonel-major à la retraite Bah N’Daw est depuis mardi le nouveau ministre de la Défense et des Anciens combattants. Il a remplacé à ce poste Soumeylou Boubèye Maïga qui a présenté sa démission. La nouvelle est tombée tard dans la nuit de mardi. Ce réaménagement de l’équipe gouvernementale dirigée par le Premier ministre Moussa Mara intervient quelques jours après le revers subi par nos forces armées à Kidal face aux mouvements armés irrédentistes et djihadistes.

 

 

Né le né le 23 août 1950 à San, dans la région de Ségou, le tout nouveau ministre de la Défense et des Anciens Combattants a fait une brillante carrière au sein de l’armée de l’air, avant de faire valoir ses droits à la retraite voilà deux ans.

 

 

Après son baccalauréat, il est incorporé comme engagé volontaire dans l’armée le 1er juin 1973. L’année suivante, il est désigné pour suivre un stage de pilote d’hélicoptère en URSS. En mars 1976, le jeune militaire N’Daw, alias « Le Grand », intègre la toute nouvelle l’Armée de l’Air. Titulaire d’un brevet d’étude militaire supérieur en France, il est aussi breveté de l’Ecole de guerre (CID) en 1994.

 

Le nouveau ministre de la Défense et des Anciens Combattants est de la 7è promotion (1973) de l’École militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro. Comme de nombreux cadres de son corps, il est passé par l’ancienne URSS où il a suivi plusieurs stages. Il peut se prévaloir d’une riche carrière militaire. Il a ainsi été aide de camp du président Moussa Traoré, chef d’état major de l’Armée de l’Air, chef d’état major adjoint de la Garde nationale, directeur du Génie militaire chef de cabinet de défense à la Primature, directeur général de l’Equipement des armées, chargé de mission au MDAC.

 

 

Depuis 2008, le colonel-major Bah N’Daw est directeur de l’Office national des anciens combattants militaires retraités et victimes de guerre (ONAC). Officier de l’Ordre national, il a aussi été décoré de la médaille du mérite militaire et de celle du Mérite national.

Bah N’Daw parle français, russe, anglais et bamanan.

A. DIARRA

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Il paraĂ®t que l’homme a Ă©tĂ© valeureux. L’est-il toujours? Avec les effets de l’âge, ne va-t-il pas sommeiller en bon retraitĂ©? Wait and see…

  2. La compétence finit toujours par s'imposer. J'ai entendu parler pour la première fois de ce Colonel en 2005 dans la cours de l'agence 1 de la BDM de Ségou. Un garde National, homme de rang flattait son intégrité et son courage. Cher cousin Sénégalais, le Mali a aussi ses NDAW. Je lui souhaite bon vent et bonne mer.

  3. On porte l’uniforme pour mourrir dignement et non courrir derriere les fesses.S,il vous plait doyen retablit notre armee a n’importe quel prix.sadiola yatela loulo…etc La democratie n’est q’une farce des occidentaux et des yankis.Qui veut la paix prepare la guerre a-t-on dit.Les plus grandes democraties sont plus beliqueuses que jamais,ils sont sataniques.Ils nous desarment pour mieux profiter de nos faiblesses.LE MALI est devenu un elephant aux pieds d,argiles Tout est base sur le mensonge pendant 20 ans(armee bafouee-pas d’achats d’armes de vehicules-pas de formations militaires adequats-base aerienne inexistante 85 missiles detruitent soit disant obseletes-commandos parachutistes rebelles et politicarts.Met a la disposition de la Russie et de la chine une mine d’or.Reprend la cooperation mlitaire avec ces pays plus l’Inde l’Iran le Bresil le Cuba.Pour mieux vivre il ne faut rien dire,entendre et voir.Nous votons tous pour le rearmement au profit de nos mines bon courage bne chance

    • Je suis parfaitement d’accord avec vous .Ils nous faut des avions de combats des missiles.Je suis sur d’une chose la nĂ©gociation avec ces gens la va echouer.Preparons nous pour une guerre sans merci.
      Ces pays ont leur agenda, mais le mali sera leur tombeau.Tout le mali debout et avant pour notre liberté.

      • Avions de combats et missiles ? Pourquoi ? Pour faire la guerre Ă  distance ? Je croyais que seuls l’ArmĂ©e Malienne Ă©tait peureuse et je me rends compte que c’est plus.

        Le MNLA n’avait ni avion, ni missile de longue portĂ©e. C’est le combat terrestre qui a fait fuir les militaires. Alors arrĂŞter d’ajouter la honte Ă  la honte.

        Que Dieu nous garde.

        • Non mon grand,les avions ont une place considerable dans cette guerre.
          surveillance, combats pour affaiblir l’enemis.
          En un mot l’armee de l’air doit rentre en jeux.La bataille de cona a ete maitrisĂ© par les avions d’abord.
          Si on avait une surveillace arenienne ils pouvaient facilement detecter les renforts du mnla en route pour kidal.Donc pour sa les avions de combats etaient necessaires.Il ya encore quelque militaire qui sont vables sur le terrain.Il faut avoir des strategies pour defaire ces gens.Merci

        • Tu peux me traiter de lache ce n’est pas grave.mais devant moi tu vas me dire sa , je vais te castre.
          j’ai particpĂ© Ă  deux rebelions et 3 guerres a l’exterieur du pays pour le mali.Mais ce pas grave tu peux m’insulter .

      • Les militaires au sol doivent etre appuiyer par des avions de combats et des hĂ©licopteres de combats.Tu connais pas grandes choses dans la statĂ©gie militaire surtout d’attaque.

  4. DONC IL NE PARLE PAS NOTRE LANGUE LE MINIANGA/CHER FRERE COURAGE ET BONNE CHANCE.NE MELANGE SURTOUT PAS LA POLITIQUE ET LES CHOSES MILITAIRE/SOYEZ JUSTE.

  5. Belle carrière, mais notre pays est dans le gouffre sĂ©curitaire et de dĂ©fense. Nos forces armĂ©es sont humiliĂ©es,la nation ridiculisĂ©e,alors un rĂ©sultat concret c’est dire nous faire oublier des humiliations vĂ©cues. Que dieu bĂ©nisse le Mali!

Comments are closed.