Le Président directeur général de K-Express, Baréma Bocoum : Un jeune entrepreneur au parcours exceptionnel

0
22

A travers ce portrait sur ce jeune entrepreneur malien, Bamako Hebdo souhaite montrer une nouvelle facette du Mali voire de l’Afrique qui bouge, qui construit et qui réussit. Tel est le cas de Baréma Bocoum dit Bafa, un jeune entrepreneur qui participe à la construction du Mali du XXIème siècle.

Le premier terme qui vient à l’esprit pour tenter de qualifier ce jeune homme, c’est l’enthousiasme. C’est tout à la fois son moteur et son énergie, sa force, sa rapidité et sa motivation. C’est très certainement ce sentiment qui a permis à Baréma Bocoum de se lancer dans la création d’entreprise sans trop se poser de questions et sans craindre les conséquences de sa décision. Parce qu’il est communicatif avec son enthousiasme de renverser les barrières que rencontrent habituellement les jeunes créateurs de société pour aboutir très vite au succès. On pouvait alors légitimement croire que la croissance fulgurante de K-Express et son expansion suffiraient à son bonheur. C’était sans compter avec l’enthousiasme et le désir qu’ils déclencheront chez Bocoum le désir de partager cette réussite tout en participant à l’évolution de la société malienne.  Il y a trois ans, Baréma Bocoum dit Bafa a quitté la France pour venir s’installer définitivement au Mali.

Après douze ans d’expériences acquises au service de la Poste de France à Bordeaux, il décida ainsi de tout laisser pour venir créer sa propre entreprise afin  de contribuer au développement de son pays et partager son expérience avec la jeunesse. C’est ainsi que l’entreprise K-Express a vu le jour. En 2009, il signa son premier contrat avec la Banque de l’habitat du Mali (BHM) pour la diffusion de ses courriers. Très dynamique et atypique, le sérieux et la qualité au travail de Bafa lui ont permis d’avoir la confiance de plusieurs banques de la place, telles la BIM sa, la BNDA, Ecobank et la banque Atlantique. Tout récemment, il vient d’obtenir la notification de la BRS pour la diffusion de ses courriers. Implanté à Bamako, K-Express assure une couverture nationale régulière sur les principales villes du Mali.

Attachée aux valeurs de la qualité de service, de la disponibilité, mais aussi de la probité et de l’engagement, K-Express est très présente dans les secteurs clés de notre économie : banques, compagnies pétrolières, services de l’Etat, mines, etc. Tout récemment, l’entreprise a signé un contrat avec la société Sahara Mining, une société indienne, pour le transport du minerai de fer de Bamako à Dakar.

Toujours grâce à ses compétences, le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales lui a confié l’acheminement des listes électorales et des moyens de communication de son personnel présent sur le terrain dans tout le Mali.

Bafa est ambitieux, pensez-vous? Peut-être, mais comme il le répète souvent c’est "une ambition au service de notre société"… Son succès et son adaptabilité ont fait de lui celui dont on peut récupérer le modèle d’implication républicaine comme un exemple. Il a tout de suite accepté d’endosser ce costume mais ce n’était certainement pas pour faire de la figuration.

Fier d’être malien, fier de ses origines, de sa religion, d’avoir grandi en banlieue et fier d’être un entrepreneur engagé, Bafa assume toutes les facettes de sa personnalité et se dit prêt à dialoguer avec tous les jeunes afin de partager avec eux son enthousiasme, ses rêves et tous ses désirs de progrès. Raison pour laquelle il invite la diaspora à saisir les opportunités qu’offre le Mali pour l’émergence d’un climat d’affaires afin de réduire considérablement la pauvreté et le chômage.

"Il est temps que la diaspora investisse au Mali et croire à lsa chance. Il ne faudra pas qu’elle pense négativement du Mali car on a mille chances de réussir chez nous. Il faut que la diaspora compte sur ses compétences afin de contribuer au développement de la nation" a déclaré le jeune entrepreneur.

Il a exhorté le gouvernement du Mali à revoir le coût de l’obtention de l’agrément pour l’envoi des courriers au niveau de la poste. Toute chose qui va faciliter, selon lui, l’émergence de ce secteur et créer des emplois dans le pays.

 

 

Bandiougou DIABATE


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.