Maxime Houinato, représentant résident du PNUD au Mali : Entre l’homme et la femme c’est plutôt la complémentarité que nous devons célébrer

1

Maxime Houinato, représentant résident du PNUD au Mali C’est précisément en 2008 que Maxime députa sa carrière de ” Défenseur des Droits des Femmes ”  avec UNIFEM – Le Fonds de Développement des Nations unies pour la Femme (UNIFEM) qui a été fusionné avec 03 autres entités par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 02 juillet 2010 pour créer  ONU Femmes – une entité unique dédiée à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Homme intègre et totalement dédié à la cause des femmes, c’est avec fierté que Maxime nous confirme la complémentarité de la masculinité avec la féminité – pour lui d’ailleurs servir la cause des femmes, promouvoir la femme, ne peut que renforcer un homme, car il ne s’agit que de renforcer son prochain, la femme étant complémentaire et égale de l’homme ”

Entre l’homme et la femme c’est plutôt la complémentarité que nous devons célébrer

Pour lui, s’il est vrai que la croissance d’un pays repose en premier lieu sur ses ressources humaines, c’est-à-dire ses fils et ses filles, alors il va de soit qu’aucune nation ne saurait se développer sans la prise en compte, la participation pleine et entière de l’ensemble de ses bras valides, hommes et femmes.

Ceci est d’autant plus vrai pour des pays comme le Mali où l’économie repose principalement sur l’agriculture, un secteur qui emploie 80 % de la main-d’œuvre et représente presque 34 % de PIB (produit intérieur brut). Que ne faut-il pas faire pour rendre les femmes autonomes, étant donné que c’est une des conditions sine qua none du développement, de l’autonomisation de l’humanité tout entière.  Surtout que dans de nombreux domaines, les femmes sont marginalisées par rapport aux hommes. ONU Femmes, en tant qu’Agence ONUsienne travaille étroitement à accompagner le Gouvernement du Mali dans ce sens et soutient toutes les initiatives œuvrant à renforcer la femme pour qu’elles puissent devenir autonomes, pleinement épanouies et prendre en charge son devenir et celui de sa progéniture.

En 2014, le rapport d’études extensives menées par une firme américaine de gestion et conseil en ressources humaines a prouvé que les femmes obtiennent plus de résultats, plus de succès quand elles assument des postes de responsabilité.

                         Par Fatoumata Mah Thiam KONE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Une societe ou la femme ne rayonne pas est une societe retrograde.Parler de l’egalite de l’homme et de la femme,c’est multiplier les opportunites pour les femmes en leur ouvrant la porte des centres de formation des métiers,en creant des institutions d’enseignement superieur pour le developpement d’une elite feminine dans tous les domaines:engineering,enseignement polytechnique,pharmacie et recherché,theatre et cinema,etc.Une femme bien eduquee vaut dix hommes de meme niveau d’education car elle exercera une plus grande influence autour d’elle.Les femmes sont necessaires dans nos societies car ce sont ells qui font progresser la societe. Elles marquent la vie de nos enfants pour toujours.En general,elles font montre de beaucoup de responsabilite,de competence et de compassion.Quand je vois toutes ces femmes Maliennes avec tant de qualities de patience,d’endurance ,etc, qui n’ont pas eu la chance de faire des etudes avancees,je me dis :Ouel cachis!

Comments are closed.