Mme Sanogo Aminata MallĂ©, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux

9
Mme Sanogo Aminata Mallé, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme, Garde des Sceaux
Mme Sanogo Aminata MallĂ©, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux

Après des études primaires sans encombres, Mme Sanogo Aminata Mallé, née en 1957 à M’Pessoba a décroché sa maîtrise es Sciences juridiques, option judiciaire à l’Université de Dakar, actuelle Cheick Anta Diop, qu’elle avait intégrée en 1976, devenant ainsi major de sa promotion. Munie de ce parchemin, elle rentre au bercail où elle est affectée à la Section du contentieux du secrétariat général du gouvernement. A ce titre, elle a participé à la finalisation des accords IPITRADE-SOMIEX à Paris.
Toujours avide d’apprendre, Mme Sanogo Aminata Mallé intègre le Centre national de formation des magistrats d’où elle ressort avec son diplôme en 1983. Commence alors, une riche carrière de magistrat qui aboutira en 2001 à une ouverture sur le monde extérieur, directement à la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest, CEDEAO.
Ainsi, Mme Sanogo fut-elle successivement juge d’instruction chargé des affaires des mineurs au tribunal de Première instance de Bamako (TPI) de 1983 à 1985, substitut du procureur de la République, près de la même juridiction de 1985 à 1989, Juge d’instruction chargé du 2ème Cabinet du TPI de Bamako de 1989 à 1991 et juge d’instruction du 1er Cabinet à la Cour spéciale de sûreté de l’Etat en 1991.
A partir de cette date, Mme Sanogo Aminata Mallé commence à porter le manteau de présidente. En effet, de 1992 à 1994, elle est nommée présidente de la Section détachée du TPI de la Commune IV du District de Bamako, présidente du Tribunal de commerce de Bamako de 1994 à 2000, enfin présidente du TPI de la Commune III du District de Bamako d’octobre 2000 à janvier 2001.
Magistrat de grade exceptionnel, Mme Sanogo Aminata Mallé intègre, en 2001, la Cour de justice de la CEDEAO, créée en 1991, d’où elle prête serment en tant que membre de la cour, le 30 janvier 2001 à Bamako. Son efficacité et sa rigueur dans le travail la propulsent à la tête de cette institution sous-régionale de janvier 2007 à février 2009.
Rentrée au Mali après un service bien rempli, Mme Sanogo Aminata Mallé est nommée, en août 2010, conseiller technique au cabinet du Premier ministre, où elle occupe le poste de chef de la Cellule gouvernance, et cela jusqu’à sa nomination à la tête du ministère de la Justice.
Source: Primature

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Elle a cas mĂŞme un bon cv .Il faut qu’elle puisse bouger les choses comme Me Bathily avait fait quant il Ă©tait ministre de la justice garde des sceaux. Les brulants dossiers miniers sont sur la table depuis 2012 sans solution. Elle doit briser le silence en montrant des preuves pour montrer que dĂ©sormais les compagnies minières ne sont plus au dessus de nos lois. Plus de 1000 travailleurs ont Ă©tĂ© abusivement licenciĂ©s le plus souvent sans droit pour fait de grève. Toutes les autoritĂ©s sont informĂ©es et personne ne bronche .. .. On l’attends …le rĂ©sultat.

  2. Bonne chance madame, en plus votre CV est tres claire comparer a celui de votre collegue de l’amenagment du territoire qui a un CV remplie d’atelier.

    Bonne chance madame

  3. LE MEILLEUR TITRE DE MIMI EST: MADAME… SANOGO!!!!!! WALAY LES JALOUX VONT MAIGRIR!!!!!!!!!!!!!!!!
    LE GENERAL SANOGO SALUE MADAME…. SANOGO ET EXIGE UN MANDAT D’ARRET CONTRE KINGUIRANKE’ ET YUGO PARCE QU’ILS SONT DES VRAIS MARAKA SOWASSOUW!!!!!!!!!! RIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. bonne chance à toi madame. juste pour faire une contribution . il faut commencer par la moralisation de la justice c est indispensable pour la réussite de

  5. Eeeeeeehey… avec ce vieux alcoolique IBK Ă  la tĂŞte, mĂŞme si tous les membres du gouvernement sont les sortants de Harvard, Yale ou d’Oxford puis conseillers Ă  la Maison Blanche, rien ne fonctionnera ! L’election de ce vieux nul Ă  la magistrature suprĂŞme reflète Ă  suffisance la qualitĂ© de nos populations et ses besoins en matière d’education et de formation…Mais l’une des meilleures lois de cet univers est que chaque erreur se paie et souvent très chère.

  6. Je vais la saluĂ© en Minianka pour savoir si toutes fois elle comprend encore: YakĂ´piĂ© , ya tio n’go, ma pĂ´lĂ´dowa, mananhĂ´pidowa ???

    Bien venu à la tête de la justice malienne, il faut montrer les preuves de bonne dame Minianka. celui ou celle qui bouffe un rond de fcfa du denié publique , faite le vonir en public.

    Bon courage grande Maman.

  7. Si, c’est vraiment les CV, elle doit pouvoir!

    *************************************
    ** Qu’Allah Le Tout Puissant Accorde sa misĂ©ricorde aux disparus de la tragĂ©die saoudienne!*****

Comments are closed.