Secrétariat général de l’Assemblée Nationale : Modibo Sidibé, un grand technocrate aux affaires !

6
Modibo Sidibé, Secrétariat général de l’Assemblée Nationale
Modibo Sidibé, Secrétariat général de l’Assemblée Nationale

Celui qui fut nommé au poste de secrétaire général de la prestigieuse institution républicaine de Bagadadji, à la place de Dr Madou Diallo, à savoir Modibo Sidibé, précédemment conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale, est un technocrate hors pair dont le profil sied bien à la mission. Découverte.

Jeune, apolitique, bienséant et fin connaisseur du droit positif malien, Modibo Sidibé relève des fruits de ce qui peut être considéré comme la dernière bonne moisson de l’école supérieure malienne. A savoir, la promotion d’avant l’ère démocratique. Toujours brillant, ses camarades de promotion, aussi bien du Lycée Badala que de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) retiennent de lui, l’archétype d’un étudiant modèle. « Il avait toujours son nom au tableau d’honneur », chuchote S.T, un ancien camarde de classe de ‘’Vane’’ (son sobriquet). Titulaire d’un Master of Business Administration (MBA) de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM), Modibo Sidibé a mis ses connaissances et consacré sa carrière exclusivement au profit de l’administration malienne. C’est en 1996, qu’il fera ses premières armes à la fonction publique, d’abord comme professeur de droit public  à l’Université de Bamako, pour ensuite embrassé une longue carrière au niveau de la direction de la fonction publique. Un service au sein duquel il gravira tous les échelons. Chef de section “Etudes et Contentieux’’ à la direction nationale de la Fonction Publique et du Personnel en 1998, il deviendra successivement chef de division ‘’Etudes Contentieux et Disciplines’’, chef de division ‘’Concours et Recrutement, Formation, Perfectionnement, Gestion des Structures et des Cadres Organiques des Services’’, directeur national adjoint et directeur par intérim de la direction de la Fonction Publique et du Personnel. Après avoir été deux (2) ans durant Directeur Administratif et Social du Médicentre CRRAE-UMOA (Abidjan – RCI), il sera nommé en 2008 Conseiller Technique au Ministère du Travail, de la Fonction Publique et de la  Réforme de l’Etat avant d’être Secrétaire Général du même département durant de nombreuses années, jusqu’au coup d’Etat de Mars 2012.

Modibo Sidibé constitue une cheville ouvrière de la Fonction Publique malienne, pour avoir conduit de nombreux groupes de réflexion sur des grandes reformes, géré  des projets porteurs et développé des stratégies d’entreprise et de Concurrence. Il fut maître d’œuvre de nombreux projets de loi, de Suivi- Evaluation des projets et programmes, du processus de Dialogue social et de Management des Organisations. Son expertise a été recommandée dans de nombreuses initiatives d’audit du système de gestion des opérations et des ressources humaines. Il a piloté, outre l’opération de  contrôle physique des fonctionnaires et autres agents civils de l’Etat (2004), que celle relative à l’audit des textes régissant les fonctionnaires au Mali  (Ministère de la Fonction Publique-CEPAG : 2005-2006). Ancien du mouvement pionnier, il a engrangé de nombreux trophées dans le domaine de la culture, durant les semaines régionales de la jeunesse et des sports. Marié et père de quatre enfants. Après deux ans de service comme conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale, le poste de Secrétaire général de l’hémicycle est un fauteuil taillé à la mesure de ce technocrate adoubé d’une maîtrise parfaite des textes de lois de la République. Un profil adéquat pour relever le défi du renouveau du Parlement malien.

Nana Cissé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. @Nana Cissé: i kouyatèèèèèèèèèèèè!!!!Comme dit cet adage:”hali ni djeli tè malo a dénda bè washi dè”(=certes le griot n’a pas de complexe mais il a de la sueur froide au front dès fois).Les connaisseurs de Modibo l'”apolitique”, le prof “brillant”; l’étudiant “modèle”….vous disent que vous avez menti!Que Modibo prenait de l’argent pour faire rentrer les gens dans la FP…. 🙄

  2. Ce monsieur n’est pas apolitique, demandez à M Touré, Prof émerite, Ancien Ségal de Wahab, toutes les couleurs que ce petit conseiller technique lui a fait voir. Escrot qu’il fut, il n’avait aucun égard pour le professeur Touré, il rendait directement compte à Wahab. Il était URD 100%. Après le coup d’Etat, il était même recherché, peut être , il peut virer au RPM. C’est lui qui faisait entrer les gens à la fonction publique, contre espèce sonnante(800000 à 1000000). je sais ce que je dis.
    je me rappelle aussi de ses sketchs à l’ORTM, quand il était encore au chômage. il pourra peut être me reconnaître.

  3. Monsieur le journaliste je suis désolé que tu n’a tu n’as lu tout son CV parc que tu as oublié de dire qu’il a participé, sinon contribué à tout le déboire à tout le bordelle dans le recrutement abusif et injustifié dans la fonction publique avec Me WAHAB BERTHE.
    Tu as aussi oublié de mentionner dans son CV, le recrutement des 263 fonctionnaires recruter frauduleusement dans la fonction Publique dont il est co-auteur, qui furent d’ailleurs radiés par le ministre de la fonction publique de la transition puis réintégré plus tard. Voila de tel cadre qu’on qualifie d’intègre et dont on fait l’éloge. Dans quel Etat sommes nous?

  4. Important de souligner qu’il est du parti Fare Anka Wiki de son homonyme et donc, de l’opposition !

  5. Franchement, qu’on nous respecte un peut, quelqu’un qui est titulaire d’un MBA Master of Business Administration, n’est pas habilité à enseigner dans la Faculté de Droit.

  6. Il y a trop de mensonges dans cet article sur le nouveau secrétaire Général de l’Assemblée Général.
    A l’ENA, Modibo a été un étudiant moyen.
    Modibo a commencé comme professeur de droit à l’IFP de kayes.

    Il ne faut pas raconter des mensonges, renseigner vous bien.

Comments are closed.