Yatt-Mouss : portrait d’un jeune rappeur de Bamako

1

Aider, soulager, contribuer au développement, réduire la pauvreté, appuyer la jeunesse, améliorer le cadre de vie, mettre en valeur la culture, tels sont les objectifs fixés par le groupe TESLA à travers sa référence Yatt-Mouss depuis 2010.
Yatt-MoussLe groupe œuvre depuis cette date, auprès des autorités et des acteurs sociaux culturels, tant publics que privés, ainsi que des ONG, pour alléger les souffrances des populations en général, démunis en particulier.
Pour mieux structurer ses projets, le groupe a défini des axes d’intervention, à savoir : la solidarité, l’éducation dans la culture etc. Tenant compte de son environnement social et économique, le groupe compte réaliser plusieurs actions de solidarité à travers la culture, tout au long de l’année 2013.
Vie et parcours de l’artiste
Descendant de musiciens de talent exceptionnels, George Marcus Bangoura est né à Conakry en 1984. L’artiste se lance dans le Rap en juillet 1998 au Burkina Faso (à Ouagadougou, auprès des artistes comme Faso Combat, Smoki, etc.). Là où il étudie jusqu’à obtenir son BAC, puis fait des formations en marketing avant de venir s’installer au Mali, sa terre maternelle.
Accueilli par la famille Bocoum au Mali depuis 2006, l”artiste est surnommé Yatt-Mouss, en tant que nom d’artiste, facile à retenir par ses fans et le public cible.
Comme souligné plus haut, de grand père musicien et d’un oncle également membre du groupe Bembeya Jazz national de la Guinée ; il s’est donné un nouvel élan avec de nouveaux styles musicaux différents de ceux de ses parents, tels que le rap, le reggae. Entre autres.
Dans les années 2006, Marcus sera invité à jouer sur scène avec des artistes Malien, comme Tata Pound, Amkoulel et King Massassi.
En 2008, il signe un contrat avec ARIBA (une société de télécommunication) pour un concert en Guinée avec Deugui Forstree, Ester Kiler, Balieu-Zard et bien d’autres.
Toujours en 2008, après la Guinée, il fut 2ème sur 17 participants de la compétition des Artiste Unis pour le Rap Africain (AURA) organisé par Plan International au Mali, sous la houlette de DJ Awadi.
En 2010, il part au Sénégal (Dakar) représenter le Mali à la tournée musicale organisée par Nescafé révolution où il joue sur la même scène que Dare-J Family, Meiwey et Tiken Jah Fakoly. Difficultés : l’opposition de ses parents au départ, notamment son Papa (Gilber Bangoura, Guinéen) et de sa Maman (Massiré Sidibé, d’origine malienne).
       Bandiougou DIABATE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonjour, les objectifs du Groupe TESLA cités ci-haut nous paraient source de développement économique de l’Afrique via la culture. “”initiative à ENCOURAGER””

Comments are closed.