Le prince William va faire une formation pour décrocher un job

0
Le prince William va faire une formation pour décrocher un job
20minutes.fr/20minutes.fr – Le prince William en juin 2012., SAC Faye

Il veut devenir pilote d’hélicoptère-ambulance l’an prochain…

Déterminé à ne pas devenir un «full time royal» (personnalité royale à plein temps), le prince William, 32 ans, va commencer en septembre une formation de pilote d’hélicoptère-ambulance qui deviendra son nouveau métier au printemps prochain, a confirmé le Palais de Kensington ce jeudi.

Les médias britanniques spéculaient depuis plusieurs mois sur l’avenir professionnel du duc de Cambridge qui, en septembre dernier, avait quitté l’armée après sept ans et demi de bons et loyaux services, dont les trois derniers en tant que pilote d’hélicoptère de sauvetage sur la base de la Royal Air Force dans l’île d’Anglesey, au Pays de Galles.

Horaires aménagés

A l’issue de sa formation, il rejoindra l’organisme caritatif «East Anglian Air Ambulance» (EAAA), basé à Cambridge. Le prince pourra être appelé à répondre à de multiples urgences, allant de secourir des personnes victimes d’une crise cardiaque ou d’un accident de la route.

Le Palais a indiqué que ce serait son activité principale tout en soulignant que le prince allait bénéficier d’horaires aménagés afin de continuer à honorer ses engagements royaux, au moment où sa grand-mère, la reine Elizabeth II, tend à déléguer de plus en plus.

Il ne gardera pas son salaire

Le prince «est impatient» d’ouvrir ce nouveau chapitre de sa vie, a fait savoir un porte-parole du Palais. Il a ajouté que William allait reverser l’intégralité de son salaire de pilote (40.000 livres/50.000 euros annuels, selon la presse britannique) à l’EAAA, entièrement financée par des dons. «C’est quelqu’un d’extraordinaire et c’est juste formidable qu’il veuille voler avec nous», a réagi Alastair Wilson, le directeur médical de l’EAAA.

«Les pilotes font partie de l’équipe médicale et aident à s’occuper de patients qui se trouvent parfois dans un état que beaucoup qualifieraient (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

PARTAGER