Ségolène Royal toujours dans le cœur de François Hollande

0

Ségolène Royal toujours dans le cœur de François HollandeValls II est arrivé. Après avoir donné, lundi dernier, la démission de son gouvernement, le premier ministre Manuel Valls a dévoilé hier le nom de ses 16 nouveaux ministres, 8 hommes, 8 femmes. Un nouveau gouvernement qui, outre le départ des “frondeurs”Arnaud MontebourgBenoît Hamon et Aurélie Filippetti, voit l’arrivée de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education nationale et de Fleur Pellerin à celui de la Culture. Parmi les piliers du gouvernement précédent qui restent en place, on retrouve notamment Laurent FabiusChristiane Taubira, Stéphane Le Foll ou encore Ségolène Royal.

Cette dernière, nommée ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie lors du précédemment remaniement en avril dernier, conserve donc son poste et reste numéro deux du gouvernement. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. En effet, en quatre petits mois au gouvernement, l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 – et accessoirement ancienne compagne deFrançois Hollande – ne s’est pas fait que des amis. Certains diraient même qu’elle a multiplié les couacs…

Couacs en série

A peine arrivée dans son ministère du 7ème arrondissement de Paris, elle avait révolutionné l’organisation de cette institution en modifiant le règlement intérieur, ce qui avait provoqué un tollé puisqu’elle avait décidé que le décolleté pour les femmes serait interdit, tout comme la pause cigarette dans la cour en sa présence ou d’arriver après elle au réfectoire.

Mais elle ne s’était pas arrêtée là. Dans les colonnes de Paris Match quelques jours plus tard,Ségolène Royal indiquait qu’elle trouvait que ses collègues politiques étaient des machos… Des révélations qui avaient fait grand bruit et que Manuel Valls avait réprimandées. Ajoutez à cela le fait qu’elle mettait son grain de sel là où il ne lui appartenait pas, obligeant souvent le premier ministre à repasser derrière elle, et Ségolène Royal avait fini par (…) Lire la suite sur CloserMag.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER