Single «Faso-Kounkan» de Master Soumi : La peinture des 9 mois de gestion d’IBK

11
Single «Faso-Kounkan» de Master Soumi
Master Soumi

Très inspiré par la situation socio-politique dans notre pays, le jeune artiste musicien rappeur Master Soumi vient de mettre dans les bacs un single intitulé «Faso-Kounkan». Dans cette chanson, il parle de la situation de notre pays de l’investiture du président IBK en passant par les événements du 17 au 21 mai 2014 à Kidal et l’achat de l’avion présidentiel.

Pour Master Soumi, un rappeur doit se prononcer sur la vie des Maliens et ce qui concerne les Maliens au premier chef ; il ne doit pas fermer les yeux sur la mauvaise gestion du pays. D’où la mise sur le marché du single «Faso-Kounkan». Que les profanes nous excusent, un single est une seule chanson ou un seul morceau. C’est ce que Master Soumi vient de sortir pour parler de la situation politique dans notre pays.

Dans ce single, il peint un tableau sombre des 9 mois de gestion du président IBK. Il commence fort ce single, car selon son auteur dès qu’il critique le régime, est censuré à la télé comme s’il avait commis un crime, alors que la gouvernance au Mali est comme les films brésiliens : qui ne se commencent pas de la même façon mais qui ont les mêmes conclusions. «Quand on parle de la mauvaise gestion du pays, en parlant seulement d’un commissariat, on nous censure. Mais quand tu fais les éloges d’un chef, on passe ça comme l’hymne national du Mali. C’est ce que nous, on ne comprend pas», s’indigne le jeune rappeur.

Selon lui, IBK est sur le mauvais chemin. Les pères de l’indépendance vont se tourner dans leurs tombes : «Parce que le Mali que l’on voit est en train d’être géré par le mensonge, la corruption. Les mêmes maux qui reviennent comme si on a rien appris du passé», dit Master Soumi. La choriste Bah Kouyaté, dans le refrain de la chanson, dit que le mensonge ne sert à rien car on peut passer tout son temps à mentir, mais la vérité finira par triompher. «Quelqu’un qui fait tout ce qu’il peut, finira par être avalé parce ce qu’il ne peut pas faire», dit le refrain. «Un gouvernement composé des membres de la famille présidentielle, les cousins, cousines, neveux et alliés, ne peut pas être un gouvernement des Maliens et faire face aux problèmes des Maliens», selon Master Soumi. «Ils ne feront que renforcer leur famille pour ne pas dire la famille présidentielle», ajoute-t-il. Le jeune rappeur estime que l’Etat de droit a été réduit en Etat de famille.

De l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel, il dira que la présidente de la Malawi a vendu son avion pour acheter du riz. «Nous, on convertit notre prix du riz pour acheter un avion et pour quel besoin en cette période de crise. Où est la nécessité ?», s’interroge-t-il. Master Soumi revient aussi sur les interventions du président de la République qui a dit : «On ne me trimbalera jamais ; les travailleurs seront corrects au service public ; les voitures de l’Etat ne serviront que l’Etat. Et cette forte interpellation : IBK regarde la réalité en face, les gens continuent de vendre des bissap dans les services, les fonds bleus de l’Etat circulent entre les boîtes de nuit et transportent des charbons entre Bamako et Kassela. Où est la vérité ?», se demande-t-il.

Convaincu que la séparation des pouvoirs est un principe sacré de la démocratie, le jeune rappeur croit savoir que l’ossature actuelle du pouvoir malien est loin de cela. En somme, dit-il, il y a trop de désaccord entre les faits et les actes posés au quotidien. «Le citoyen malien est très déçu. Je ne vous apprends rien. Le consensualisme très touffu, copier-coller d’ATT, c’est vraiment faire du ATT sans ATT», déplore Master Soumi. Le dernier refrain du single est consacré à la récente situation à Kidal où l’Etat a dit clairement qu’il n’a pas donné l’ordre aux militaires de libérer le gouvernorat de Kidal. Et personne, selon lui, ne connaît la réalité de ce que les militaires vivent au nord. Et pourtant, d’après lui, «IBK a été élu uniquement pour régler la situation de Kidal. Mais il se rend compte que la situation est difficile pour lui».

«Faso Kounkan» de Master Soumi a été produite par Look production, studio d’un jeune technicien.

Kassim TRAORE 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. merci a master si tous les jeunes maliens peuvent être comme lui

  2. sacre soumi superbe chanson tu fais la fierte de tout un peuple dieu sauve le Mali

  3. NOUVEAU SINGLE DE TIKEN JAH IBK DANS LES BACS
    APRES LE BALAYEUR BALAYÉ PLACE AU CRITIQUANT CRITIQUÉ.

    EN EXCLUSIVITÉ POUR VOUS QUELQUES EXTRAITS:

    J’AI CRITIQUÉ LES ACCORDS D’ALGER
    JE VAIS SIGNER PIRE QUE CE DERNIER
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    APRES LA PERTE DE TESSALIT J’AI PLEURÉ
    APRES LA PERTE DE KIDAL J’AI TOUT CEDÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    J’AVAIS DIT ON NE ME TRIMBALLE PAS!!!!
    SAUF EN BOEING 737 BBJ BIEN AGENCÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ…

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ…

    ……………

  4. Nous aimerions ecouter cette chanson fetiche, un jeune c’est l’avenir du Mali et ce qu’il dit doit etre ecoute et pris en compte car c’est le Mali des jeunes qu’IBK est en train de detruire et que Moussa Mara veut construire avec du mensonge d’etat.

Comments are closed.