Des sosies de Kim Kardashian incarcérées pour chantage sexuel et cyber-harcèlement

1
Des sosies de Kim Kardashian incarcérées pour chantage sexuel et cyber-harcèlement
Des sosies de Kim Kardashian incarcérées pour chantage sexuel et cyber-harcèlement

Jyoti et Kiran Matharoo, deux soeurs canadiennes connues pour leurs selfies « à la Kardashian », sont en prison au Nigeria. Elles sont accusées d’avoir harcelé et/ou fait chanter, parfois avec des sextapes, de riches hommes. Il y aurait 274 victimes.

C’est une affaire extrêmement sordide que rapporte cette semaine la presse canadienne : Jyoti et Kiran Matharoo, deux soeurs originaires de Toronto, sont accusées d’avoir harcelé et/ou fait chanter un grand nombre de victimes à l’autre bout du monde. Installées au Nigeria, ces jeunes femmes, qui possèdent des comptes Instagram très populaires remplis de clichés sexy à la Kim Kardashian, sont incarcérées depuis le 23 décembre. Elles auraient « humilié et harcelé en ligne 274 personnes, principalement dans différentes régions africaines, a expliqué Dumebi Ifeanyi, l’éditeur du média local Politics Nigeria, à CityNews. Elles s’en sont pris à des personnes qu’elles savaient riches. »

Certains de ces gros poissons auraient subi un chantage très poussé : comme l’avait rapporté Politics Nigeria, lors de leur audience au palais de justice de Yaba, les deux jeunes femmes ont admis qu’elle avait couché avec une centaine d’hommes. Des ébats enregistrés qu’elle auraient utilisés pour leur extorquer d’importantes sommes d’argent, en les menaçant de mettre en ligne les images sur un site qu’elles avaient créée, NaijaGistLive.

Jyoti et Kiran Matharoo n’avaient toutefois pas forcément besoin d’images : lancer des rumeurs d’infidélité avec des prostituées, même infondées, suffisait parfois à faire rentrer de l’argent. Les personnalités éclaboussées par le scandale étaient prête à payer pour faire retirer ces « informations » du site. Parmi les victimes supposées des deux soeurs, on trouverait des hommes d’affaires, des patrons de boîtes de nuit et des hommes politiques. Un business qui fonctionnait plutôt bien, à voir les photos de leur incroyable train de vie, entre yachts et litres de champagne, exposé sur Instagram. Mais tout cela (…)

Lire la suite sur voici.fr

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here