Tal-B Halala : «Je m’investis à faire du rap sans violence »

4
Tal-B Halala : «Je m’investis
Tal-B Halala

Le jeune rappeur malien et non-moins membre fondateur de la génération Rap Respect (GRR), Youssouf Traoré, alias «Tal-B» pour les fans, était face à la presse jeudi 17 avril, au Carrefour des jeunes de Bamako, pour faire le point de l’organisation de son grand concert dédié à la paix et à la non violence. Ledit concert est prévu en juin prochain au Stade Modibo Keïta de Bamako.

 

 

La conférence de presse était placée sous l’égide de Badra Koné, promoteur de l’Agence de Communication Bonus Publicité. Selon le manager de l’artiste, le concert de juin prochain est loin d’être un concert ordinaire, à partir du moment où il présente des enjeux axés sur un certain nombre de choses. Notamment, le concept de concert de confirmation qui représente un cadre de succès déjà acquis et dont les mérites se doivent d’être partagés par l’ensemble des acteurs ayant conjugué leurs efforts dans ce sens.

 

Il est vrai que l’artiste est le premier artisan de cette satisfaction, mais les autres intervenants notamment sa maison de production, son public et ses partenaires ne sont pas étrangers à cette décennie de succès. À propos du show, selon le manager, le public aura droit à une sonorisation de belle facture, un orchestre et un système lumineux de type recommandé pour les concerts professionnels.

 

Quant à la scène, elle présentera un décor conforme au concept du spectacle et accordera une visibilité aux partenaires à travers l’installation de leurs images de marque. En ce qui concerne la sécurité et la gestion du public, un dispositif sécuritaire raisonnable sera installé à partir de 16h. La sécurité aura pour mission de faciliter la rentrée des spectateurs à l’heure indiquée et leur sortie à la fin du spectacle. Elle devra aussi veiller au maintien de l’ordre dans l’installation du public aux sièges indiqués ainsi qu’à leurs places dans le Stade.

 

Le parcours d’une grande star 

Lorsqu’il émergeait en 2009, à travers son premier opus «Ayi dia Ami dia», personne ne se doutait que le marché du rap malien prendrait une allure tout à fait nouvelle. Pourtant, ce fut un boom au constat de la reprise des refrains de ce titre qui s’associait au nom de l’album. C’est depuis lors que Youssouf Traoré dit «Tal B», artiste à la voix accrocheuse, s’ouvrira grandement les portes de la cour des grands dans le monde du show business malien et même africain.

 

Plusieurs concerts sont à son actif et il s’engage aujourd’hui dans la conquête africaine. II y a 12 ans déjà que «Tal-B» fait du rap engagé. Dans ses chansons, il touche à plusieurs domaines de la société notamment la paix, l’amour, la non-violence, le clash…

 

En lui demandant son regard sur le rap malien, il dira que ce dernier a connu beaucoup de bonnes et mauvaises choses du fait de la nouvelle génération, qui a amené le clash. «Comme beaucoup de gens, je pense que ce ne pas positif ou négatif. Pour moi, le rap malien vit une étape où il a besoin du soutien de tout le monde pour s’en sortir et aller de l’avant», nous confie-t-il.

 

Au sujet du phénomène de clash et des injures, le jeune artiste entend s’investir à faire du rap conscient et sans violence à travers des messages positifs ; à cultiver la paix, la non violence ; à bannir la haine ; à combattre les injures ou les paroles déplacées.

 

Parlant de ses projets en 2014, Tal-B pense d’abord au concert prévu en juin à Bamako au Stade Omnisport de Bamako. Par ailleurs, il prépare son nouvel l’album intitulé «Limanaya» qui comportera des titres conscients avec la participation de Awadi du Sénégal, Babani Koné du Mali et Mogobé. Tal-B prépare activement des rendez-vous internationaux sur l’Afrique et l’Europe, dont le plus proche est le Festival africain de la Guinée Conakry.

Alhousseini TOURE

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Je n est jamais vu le meilleur rapeur que Tal b,il rap comme youssoufa , comme bouba la fierté malien Tal b halala, big up ben aflow aussi future dj kalhed

  2. je t’avais admirer avant de voire faire des injures,mais depuis je ne sais plus que dire de toi.on peux etre un bon artiste sans faire de violence ni d’injure.s’ il te plait seul les imbesiles ne changent pas ;donc tu peux deviner le reste.

Comments are closed.