Après l’agression du commissaire Tidiane Coulibaly par un groupe de policiers : Ses partisans « donnent 48 heures au CNRDRE, faute de quoi, ils prendraient toute leur responsabilité »

12

Le renversement de régime intervenu le 22 mars n’a pas contribué à améliorer les rapports entre des clans rivaux du syndicat national de la police. Loin s’en faut, il les a davantage détériorés. Après l’agression dont a été victime le commissaire Tidiane Coulibaly, le lundi dernier, de la part d’un groupe de policiers, ses partisans qui ont déploré le silence coupable des militaires dans la gestion de cette affaire, ont mis en garde le CNRDRE de prendre toutes ses responsabilités. Faute de quoi, ils prendraient des armes comme l’ont fait leurs agresseurs pour se faire justice.

 

Nous avons été saisis par le policier Cheick Hamala Diakité, un des proches du commissaire Tidiane Coulibaly, pour nous informer de l’agression dont celui-ci a fait l’objet de la part de certains policiers. Cheich Hamala Diakité ne croyait pas si bien dire lorsqu’il précise « Le lundi 2 avril, le commissaire Tidiane Coulibaly a été appelé par le capitaine Amadou Sanogo pour consultation.  C’était aux environs de 17 heures. Quatre heures plus tard soit aux environs de 20 heures deux véhicules se sont arrêtés devant son domicile et à bord duquel se trouvaient des policiers munis d’armes à feu. Ils ont fait irruption dans sa famille et se sont mis à tirer sur tous ceux qui étaient à portée de main. Son véhicule a été criblé de balles. Tidiane lui-même a été assommé par les agresseurs. Il n’a pris connaissance qu’au bout de quelques heures à l’hôpital Gabriel Touré ». Cheick Hamala Diakité de poursuivre « au moment où l’incident se produisait, Tidiane Coulibaly m’a appelé pour m’informer de cette agression. J’en ai profité pour informer le lieutenant Timbo. Il m’avait rassuré de l’envoi d’une équipe pour tirer tout au clair. Timbo m’a mis en contact avec le lieutenant Konaré porte-parole du CNRDRE. Lui aussi avait promis la même chose. Jusqu’au jeudi, aucune équipe n’est venu pour constater les dégâts ».  Cette attitude a mis les partisans de Tidiane Coulibaly hors d’eux-mêmes. Au cours d’une rencontre tenu hier, ils ont mis le CNRDRE à prendre toutes ses responsabilités.  Ce qui suppose à leurs yeux l’arrestation de tous les policiers impliqués dans cette agression. Mieux, ils demandent une réparation des dommages et intérêts. Si ces conditions ne sont pas remplies d’ici à 48 heures, les partisans de Tidiane Coulibaly disent prendre toutes ses responsabilités.

Après recoupement,  l’inspecteur Siriman Fané a rejeté en bloc les accusations auxquelles les partisans de Tidiane Coulibaly les incriminent. « Nous étions partis voir Tidiane Coulibaly pour lui dire que son syndicat n’est pas légitime et qu’il est dans l’illégalité. Cela après qu’il se soit rendu chez l’inspecteur général Yaya Sangaré pour se plaindre du fait que nous sommes en train d’agir au nom du syndicat de la police. Alors que c’était à lui de le faire » a rapporté Siriman Fané. Et d’indiquer « Nous étions partis dans sa famille pour lui dire d’arrêter ce genre de comportement. A peine sommes-nous sortis du véhicule qu’il nous a tiré dessus. C’est plutôt nous qui avons été agressé ».

Siriman Fané a soutenu qu’une enquête a même été ouverte pour pouvoir arrêter le commissaire Tidiane Coulibaly. Il dit disposer d’ores et déjà une pièce à conviction.

Décidément, une situation qui empoisonne les rapports entre collègues de service.

Il appartiendra donc pour le CNRDRE d’amener les deux tendances autour de la table pour que la paix puisse régner au sein de la police.

 

ABDOULAYE DIARRA

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Chers policiers vs ossi là ki ne connaissent k 2 couleurs : vert= SOTRAMA et jaune / rouge= Taxi ou tt simplement plaque rouge (billet de 1 000CFA) vs voulez vs melez à la dense!!!! Heureusement dans la Rep de Kati, on vs appelle des civils habillés et n’ont de considération pour vs dc autant d’arreter tt de suite sinon le Cap l’a dit et moi je le repète: tolérence zéro. Info pour ts ceux qui veulent se battre: au délà de Mopti, on plus de 800 mille km carré de terre ou les gens ne cherchent qu’à se battre mais un conseil làbas il y des armes dites sophestiques et les gens ki les detiennent ne blaguent pas.

  2. Une police demilitarisee qui se tire dessus et promet encore de recidiver!!!!!!!!!!!!
    Journaleux Abdoulaye Diarra ton article est mal conçu (très mediocre).

  3. MALIBA qu’est ce que tu as fait à Dieu pour mériter tout ça? Tu es divisé en deux tes porteurs d’uniformes refusent de te libérer car ils ont peur de se battre, il y a un embargo total sur toi et maintenant tes policiers s’amusent à tirer partout. Allez y au Nord c’est plus simple!!!!!!!

  4. 🙁 🙁 🙁 à cause de cet coup d’état insensé, notre Mali est devenu un pays de règlement de compte ❗ ❗ ❗

  5. Pauvre de Mali. Vous voyez bien les problèmes de chez nous. Toutes les personnes qui possèdent une arme, se croit intouchable à Bamako. C’est la même raison que sanogo et son troupe ont perpétré le coup d’État du 22 mars.
    Parce que, ces gens sont formés et armés par les impôts des maliens, mais, une fois engagés, ils oublient tout ça. Chaque personne ne pense plus qu’à lui même.

  6. Si vous voulez vous tuez entre vous memes syndicalistes, je n’ai aucun probleme avec cela car vous etes des soit disant adultes, sans matiere crise et sans aucun soucis aux problemes que traversent le pays actuellement. Je vous encourage meme, continuez a vous tuez pour un soit disant pouvoir, interets personnels,et un syndicat aliene. Mais la seule que je vous demande laissez la population en paix et en dehors de vos conneries, de vos insouciantes et tous. Laissez la population en paix et elle continue a respirer le peu d’air qu’elle pour l’instant. Bandes d’inccapables, egoistes, sans dessein que vous etes. Vous n’aviez meme pas honte de vos actes stupides, allez plutot combattre l’innemie au Nord.

  7. Honte a l armee du Mali, qui a jure de defendre l integrite territoriale du Mali, mais qui fuit devant l ennemi. Honte a vous, y compris les miens militaires, qui abondonnaient vos pauvres peres, meres et soeurs dans les bras de l ennemi. Honte a vous, un militaire ne fuit jamais, il ne se rend jamais, il meurt les armes a la main. Honte a vous officiers, sous -officers et soldats de l armee malienne qui abandonnent leurs soeurs pour que l ennemi les voile.

  8. Vous fuyez devant de petits rebelles et vous venez vous tirez les uns sur les autres. MALIBERO est en danger

  9. Le journal Indépendant doit jouer un rôle patriotique et retirer cet article qui expose encore notre honte nationale.

    • vous savez vraiment manier vos armes les uns contre les autres a bamako pour des rien -du-tout mais vous n avez pas assez de cran pour lutter contre vos reels ennemis qui sont au nord assis dans le fauteuils et maisons que vous occupiez, quelle honte, quelle honte, apres tout ce que le Mali subit c est tout ce que vous avez a faire aggresser un autre porteur d iniforme pour des histores de cyndicat plutot pour de l argent voila pourquoi les rebels ont pris le dessus au moins eux ils s entendent sur un seul object detruir le Mali pendant que des soit-disant agent pour l ordre et le desordre cours apres l argent allez-y ouvrir le feu sur les rebels sur si vous vraiment capable d acte de corrections, quelle honte le pauvre ATT A PORTE SEUL LE CHAPEAUX DE TOUS CES IMBECILES!!

  10. J’ai honte pour mon pays, comment au sein de la police on peut accepter des clans. Le Mali est malade de tout !

Comments are closed.