Direction générale de la police : Le Commissaire Divisionnaire de Police Mahamadou Zoumana Sidibé, nommé Directeur Général Adjoint

3
Mahamadou Zoumana Sidibé, Directeur Général Adjoint  de la Police
Mahamadou Zoumana Sidibé, Directeur Général Adjoint de la Police

C’est effectif depuis le dernier conseil des ministres, la nomination du Directeur du personnel, des Finances et du Matériel de la Police au poste de Directeur Général Adjoint de la Police. Marié et père de huit enfants, le commissaire divisionnaire Mahamadou Z Sidibé, n’est autre que le père fondateur du Syndicat de la Police Nationale en 1994. Après avoir été l’initiateur des textes reg issants les primes et les indemnités allouées aux Fonctionnaires de Police, l’Homme se retire en 1999 du syndicat. Titulaire d’une maîtrise en Communication – journalisme délivrée par l’Institut des Sciences Politiques, des Relations Internationales et de la Communication (ISPRIC) de Bamako (Mali). Mahamadou Z Sidibé est titulaire du diplôme de Commissaire de Police, obtenu au terme des cours supérieurs de police à l’Ecole Nationale de Police de Bamako. Il est aussi détenteur du diplôme d’Inspecteur de Police de l’Ecole Nationale de Police de Bamako.

Le nouveau DGA de la Police est auteur d’oeuvres didactiques enseignées à l’Ecole Nationale de Police. Il s’agit de L’Enquête de police dans le droit positif Malien et de l’aide-mémoire du Commissaire de Police.  Il vient d’élaborer deux projets pour le changement voire la refondation de la Police malienne. Il s’agit du projet d’appui à la formation des fonctionnaires de la Police Nationale et du projet de réforme de la Police Nationale. De façon informelle, des contacts sont pris avec l’Union Européenne, la MINUSMA et l’INTERPOL pour la mise en œuvre de ces projets . Au plan international, il est membre actif de la commission (de trois cadres) qui a élaboré le plan de réforme de la Police des Nations Unies de la MINUSTAH en Haïti ; membre du panel chargé de l’interview du Directeur Général, de l’Inspecteur Général en Chef, des Directeurs de service et des Directeurs Départementaux de la Police Nationale d’Haïti, pour la confirmation de leurs nominations respectives.

Au chapitre des formations reçues on peut retenir qu’il possède un certification en gestion du personnel en Algérie, une qualification en sûreté aéroportuaire au Mali, un certification en Formation Pédagogique des formateurs (Service de Coopération Internationale de Police -SCTIP), un  certification en lutte contre la délinquance financière (SCTIP), une qualification en Formation des formateurs à l’Ecole Supérieure de Police de Château Neuf à Alger, une formation des formateurs (Unité antiterroriste USA) et enfin une formation sur la Réforme du Secteur de la Sécurité Publique à Dakar au Sénégal.

Formateur à l’Ecole Nationale de Police de 2000 à nos jours. le nouveau promu a été Chef du BCN-INTERPOL /Directeur Interpol (2012-2015), Directeur de l’Ecole Nationale de Police (2012), Chef de la Division Planification de la Direction de la Formation (2011) et Commandant de Région de la Mission des Nations pour la Stabilisation en Haïti- MINUSTAH (2009-2011). Il a aussi été le Chef de la Division  « Affaires Criminelles’’ de la Police (2008-2009), Commissaire de Police chargé du commissariat de Koulouba -8ème Arrondissement de Bamako- (2007-2008). Chef de Division à l’Inspection Générale de la Police Nationale (2005-2006).

Aux titres des distinctions honorifiques le commissaire divisionnaire Mahamadou Z Sidibé est titulaire de médaille de campagne, de  médaille du Mérite National avec effigie Abeille et de la  médaille des Nations Unies de Maintien de la Paix (MIPONUH). Il est également médaillé des Nations Unies de  Maintien de la Paix (MITNUH) avec agrafes n°1, 2 et 3 ; médaillé des Nations Unies de Maintien de la Paix (MINUSTAH) avec agrafes n°1, 2, 3 et 4.

Originaire du cercle de Kita est, il parle le bambara, parle et écrit le français, l’anglais. Il s’exprime en créole haïtien avec un niveau acceptable.  Dans sa vie publique et associative, on retiendra que Mahamadou Z Sidibé est le secrétaire Général de l’Association pour le Développement de Fouladougou, le Secrétaire Général de l’Association pour le Développement de la Commune Rurale de Kassaro et le Président d’honneur de l’Association des Elèves et Etudiants Ressortissants de la Commune de Kassaro .

Contrairement à ce que ses détracteurs disent déjà de lui, le choix porté sur l Mahamadou Z Sidibé par la hiérarchie a été judicieux. Ce choix vient à un moment où, il est question de réinstaurer la confiance entre la police et sa population.  En portant son dévolu sur ce syndicaliste, fin communicateur et pétri d’une somme d’expérience Mahamadou Z Sidibé saura souffler dans la même trompette que son chef Moussa Ag Infahi , afin de redorer le blason de la police nationale.  Ensemble les deux promus devront se concerter, faire preuve d’écoute , d’analyses en évitant tout règlement de compte pour répondre aux attentes d’une part de la hiérarchie et d’autre part de toute une nation ne sachant plus où mettre la tête face à cette insécurité grandissante. C’est ensemble, avec des coudées franches et sincères que la police relèvera les multiples défis sécuritaires qui l’assaillent depuis la révolution de mars 1991. Il ne sert à rien d’approcher les syndicats pour déjà s’opposer à la nomination d’un divisionnaire comme adjoint au DG de la police. Ce genre de combat n’a plus sa raison.  Un seul souci vaincre l’insécurité en rassurant les populations du Mali. Une mission possible dans l’entente, l’unité, le respect et la droiture.

Sinaly

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Vive un Mali Un et indivisible avec ses fils nommés aux différents postes de responsabilités sans distinction de race de religion de sexe et de région.

  2. C’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon. 😛 😛 😛
    Un cadre de la Police Président d’honneur de l’Association des Elèves et Etudiants Ressortissants de la Commune de Kassaro, hunnnn -haaaaa -héééé Maliba!!!! ❓ ❓ ❓ 😯 😯 😯

    Pour la REPUBLIQUE

    • Si Sinaly pouvait ajouter que Mamadou Z fut Président de la Coordination des Sous Officiers et Hommes du Rang de Sikasso, Sankingba n’allait surement pas surement lire entre les lignes de son article.
      Pour un connaisseur du métier de la police et des armes, le CV ci-dessus transposé ne donne t-il pas un sentiment de frayeur et de consternation? Mais la REPUBLIQUE vaincra. Koro Bourama sait ce qu’il fait. ❓ 😯 ❓ 😯 ❗ 😯 ❗ 😯 Quand nous autres aurons peur de lui dire la vérité à la face, héennn bien qu’il paie alors ses ennemis pour l’informer.
      Ceux qui par le passé ont bravé le commandement militaire, sont-ils qualifiés pour redresser les errements des policiers? Les Inspecteurs généraux de Police Nama Diarra, Mamadou Diagouraga, Mamadou Niakaté ou le Colonel à la retraite Mamadou Telly (ancien chef d’Etat major de la Gendarmerie) ou un général Toumai Sissoko (son “excellence”) sauront répondre à l’énigme et mieux éclairer la REPUBLIQUE.
      Qui encourageait la coordination de l’armée (Police, Gendarmerie, Garde Républicaine et Armée de Terre) à ériger un poste de rançonnement des transporteurs aux portes de Sikasso?
      Qui incitait les militaires subalternes à casser les magasins d’armes et les alvéoles des blindés de Ségou et Sikasso, pour braver Alpha O KONARE et son ministre de la Défense Mamadou Bah (l’homme de Gavénani) au leitmotiv de marcher sur les régions nord et mettre en alerte les garnisons de la 2ème Région Militaire, pour masquer un coup d’Etat? Haaaaa la REPUBLIQUE.
      Alors au voleur les clés de la boutique car lui il sait au mieux les garder et préserver l’intégrité de son contenu. Haaa la REPUBLIQUE
      Pour le bien et le plus grand bonheur de la REPUBLQUE, @Sankingba souhaite qu’un jour, il soit traité de menteur et de calomniateur. Puisse t-il voir ce jour, et digérer toute sa réminiscence d’avoir été un homme haineux contre un innocent même s’il s’agit du bien de la République.
      La qualité de destructeur ne confère pas forcément la qualité de baptiseur. haaaa la République.
      Que IBK se ravise des décisions à la “dioncounda”. 😛 😛

      Un proverbe du Bélédougou nous enseigne qu’il ne faut jamais récuser le message de bonne foi au profit du message beau parleur? Ha la République.

      VIVE LA REPUBLIQUE.

Comments are closed.