Gendarmerie et police : Que peuvent les nouveaux patrons ?

5
Colonel-major, Satigui dit Moro Sidibé et Moussa Ag Infahi
Colonel-major, Satigui dit Moro Sidibé et Moussa Ag Infahi G-D

Les nouveaux patrons de la Gendarmerie et de la Police respectivement Colonel-major, Satigui dit Moro Sidibé et Moussa Ag Infahi sont installés dans leurs fonctions. Et maintenant, la population les attend de pied ferme !

Le gouvernement a dĂ©cidĂ©, il y a quelques semaines, de placer de nouveaux hommes Ă  la tĂŞte de la Gendarmerie et de la Police. Ainsi, le Colonel-major Mory BeretĂ© et l’Inspecteur gĂ©nĂ©ral de police, Hamidou Kansaye en poste depuis 2013 ont cĂ©dĂ© leurs fauteuils Ă  Satigui dit Moro SidibĂ© et Moussa Ag Intafi. Le vendredi 23 octobre, le Colonel-major, Mory BeretĂ© a passĂ© le tĂ©moin Ă  son successeur au cours d’une cĂ©rĂ©monie Ă  l’école nationale de gendarmerie. Quarante-huit (48) heures après, c’est-Ă -dire, le 26 octobre 2015, l’Inspecteur gĂ©nĂ©ral de police a passĂ© le commandement de la Police au ContrĂ´leur gĂ©nĂ©ral, Moussa Ag Intafi. Les nouveaux patrons sont donc installĂ©s dans un contexte particulier.  L’insĂ©curitĂ© a atteint un seuil intolĂ©rable avec des attaques et des braquages spectaculaires. Les populations sont acculĂ©es par les bandits qui n’ont aucune considĂ©ration de la sacralitĂ© de la vie humaine. Les malfrats ont le culot de tirer sur de paisibles populations comme sur des poulets pour les dĂ©possĂ©der de leurs biens. De plus en plus, les braquages se font en plein jour. Autre constat, c’est la crise de confiance entre les populations et les services de sĂ©curitĂ©. VoilĂ , pourquoi les populations attendent des nouveaux commandants en chef de la Gendarmerie et de la Police avec beaucoup d’espoir. Mais que peuvent Satigui dit Moro SidibĂ© et Moussa Ag Intafi dans un contexte national marquĂ© par une insĂ©curitĂ© grandissante ? Les deux jeunes officiers, furent-ils bardĂ©s de diplĂ´mes, peuvent-ils relever le dĂ©fi de remobiliser les troupes ? Connaissent-ils suffisamment les hommes pour mieux les diriger ?

Les directeurs généraux de la gendarmerie et de la police seront jugés à l’œuvre mais Satigui dit Moro Sidibé et Moussa Ag Intafi ont l’avantage d’être jeunes, censés être pleins d’énergie et d’initiatives. On évoque de plus en plus leur intégrité morale et surtout leur honnêteté. Face à un système sécuritaire inadapté, hérité des régimes précédents et surtout marqué par une corruption endémique des cadres, il y a un plus pour pouvoir tirer son épingle du jeu.

Il faut de l’audace pour réformer ce qui peut et doit l’être et s’attaquer aux pratiques mafieuses qui discréditent les deux corps aux yeux de la population. Il faut oser casser des os. Les mauvaises pratiques ont la vie dure, dit-on. Le vaste mouvement des hommes, qui sera opéré dans les prochains jours au sein de la Police et de la Gendarmerie, permettra à Satigui et Moussa de choisir les équipes de confiance qu’ils jugent en mesure de les accompagner dans l’accomplissement des missions à eux confiées par les plus hautes autorités.

Ce  choix des hommes en dira long sur la volonté des commandants de la Gendarmerie et de la Police d’amorcer le changement nécessaire à la réussite de leurs missions.

 Chiaka Doumbia

Lire aussi sur  WWW.LECHALLENGER.COM

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. La police & la gendarmerie sont Ă  l’image de notre pays. Or, notre pays est gangrenĂ© par la corruption, le nepotisme, l’incivisme….. Il va falloir eradiquer ces maux de notre sociĂ©tĂ©. Tout le reste suivra….
    Desolé!

  2. Cette police Nationale est une véritable honte Nationale, le nouveau DG il faut installer des cameras sur tous les postes de police ce que vous allez voir avec les cameras vous aidera beaucoup.

  3. Pourvu que ces deux jeunes soient compris et aidés dans leur mission.
    Personnellement je ne suis pas surpris de l’accession du colonel -major Ă  cette fonction pour avoir vĂ©cu avec lui quelques temps dans un quartier populaire de Bamako. Ancien du PrytanĂ©e de Kati, clairvoyant, discret, courtois, intelligent, très sociable mais ferme dans se prises de positions. Toutes qualitĂ©s qui lui valent d’ĂŞtre ce qu’il est aujourd’hui. Je lui souhaite succès Ă©clatant. Que le bon Dieu l’assiste et le protège dans cette dĂ©licate mission. AmĂ®ne!

  4. Faites beaucoup attention dans les commentaires. Si le jeune age des deux promus peut ĂŞtre un atout, il peut en ĂŞtre un facteur de pĂŞchĂ© de jeunesse. Si Kansaye avait pris de l’age, il n’en Ă©tait nullement pas pour Modi BĂ©rĂ©tĂ© qui est plein d’initiatives, assidu et souvent absolu dans ses dĂ©cisions Ă  la limite de l’excès de zèle. Ces qualitĂ©s lui ont valu une inimitiĂ© au sein de la gendarmerie, ce corps dĂ©lite, force humaine très jalouse de ses traditions.
    La prioritĂ© des deux Diretceurs c’est la promotion d’un nouvel homme de sĂ©curitĂ© dans le mental que dans les actes. Plus de policier qui pense que la route nourrit son homme ou que la patrouille enrichit, mais le policier rĂ©publicain respectueux des vertus de la RĂ©publique et des citoyens.
    Gendarmes et Policiers doivent mourir dĂ©sormais la tĂŞte tournĂ©e vers le nord Mali pour dire, “nous mourrons pour la Patrie, face Ă  l’ennemi” et non “mourir la tĂŞte tourner vers le sud” c a d dos Ă  l’ennemi pour signifier que c’est en fuyant que nous sommes tombĂ©s sous la balle de l’ennemi”.
    Il faut mettre la sécurité publique au devant des rackets du citoyen. Les nouveaux promus doivent éviter la gestion clanique, savoir récompenser et sévir au besoin, pour le succès des armes de la République.
    Oui, la RĂ©publique doit vaincre mais les policiers et les gendarmes en sont ses premiers remparts.

    La RĂ©plique vaincra.

    VIVE LA REPUBLIQUE.

  5. Savoir fusionner ces deux corps pour une sĂ©curitĂ© efficace est le projet que le Ministère chargĂ© de la SĂ©curitĂ© doit dĂ©poser Ă  l’AssemblĂ©e Nationale. Songer Ă  la crĂ©ation alors des brigades rurales et des brigades urbaines de gendarmerie pour une bonne couverture du territoire national Ă  l’Ă©chelle des communes!

Comments are closed.