Le Commissaire Divisionnaire Samba Kéita à propos de l’insécurité à Bamako : “La crise sécuritaire a aggravé le climat d’insécurité dans la capitale”

4
Samba KEITA
Samba KEITA

La recrudescence de l’insécurité dans la ville de Bamako et ses environs inquiète plus d’un citoyen. A ce propos, le Commissaire divisionnaire Samba Kéita rappelle que Bamako est une grande agglomération qui reçoit un afflux massif de personnes venant de l’intérieur comme de l’extérieur du pays. Et la crise sécuritaire a été un facteur aggravant de cette situation. “ Tout ceci rend le défi assez immense et appelle les autorités sécuritaires à une remise en cause perpétuelle pour s’adapter et répondre efficacement à cette problématique pour la quiétude des populations de Bamako et environs et même de l’ensemble du Mali, car la sécurité des personnes et des biens est une fonction régalienne de l’Etat et il s’y emploie “, explique-t-il.

Quid de la problématique du manque de moyens des commissariats ? Notre interlocuteur estime que partout dans le monde, le défi sécuritaire demande beaucoup de moyens. Ce qu’il faut plutôt relever, à le croire, c’est la volonté affichée et assumée des plus hautes autorités de notre pays  à combattre l’insécurité sous toutes ses formes. Cette volonté est réelle et on en a l’illustration tous les jours à travers une plus grande présence des forces de sécurité. ” Tout n’est pas parfait, mais des mesures justes et appropriées sont toujours prises, les moyens à disposition sont mobilisés pour prévenir et combattre l’insécurité selon le cas et ce, sur toute l’étendue du territoire national “, a-t-il ajouté.

Concernant les patrouilles policières de grande envergure du week-end dernier, Commissaire Samba Kéita dira que ces patrouilles sont organisées selon le niveau d’alerte de l’insécurité. ” Il s’agit, sur une période bien déterminée, de marquer une plus grande présence des forces de sécurités sur un périmètre bien précis pour la prévention, la pédagogie et au besoin la répression. Pour les retombées, elles sont toujours positives “.

Et de préciser que pour le cas spécifique du week-end dernier, des voix plus autorisées pourront en fournir les données exactes. La police malienne, a-t-il indiqué, est une police au service de la République. ” Pour son efficacité, elle a en son sein plusieurs corps de métier et pour lesquels des spécialistes sont recrutés. Mais ces spécialistes (maçons, coiffeurs, infirmiers, cuisiniers etc) sont des policiers ayant reçu les mêmes formations de base que tous les autres et sont préparés à accomplir toute mission de police. Donc, leur présence dans les équipes de patrouille n’est en  rien étonnante. Ce sont des policiers comme les autres, ils serviront là où le devoir les appellera“, a-t-il expliqué. Il a alors salué les efforts des plus hautes autorités en vue de la sécurisation des Maliens. Avant de se féliciter du courage et de la bravoure des éléments sur le terrain pour le formidable travail qu’ils accomplissent.

B.D. SEGBEDJI

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Un Mali et ses dirigeants de merdes reagissent toujours de la sorte en essayany de se debarasser des problemes au lieu d’y faire face. 👿 .Toujours vous nos conards ont des raisons pour justifier de quoi.
    Bandes conards faites vos boulot, les hommes vous les avez, les moyens et les equipements sont la aussi, alors bougez vos c-u-l-s 👿 . La population ne dort plus que d’un oeil et elle fatiguee de toutes ces vols, assassinats etc…
    A quoi servent la police et la gendarmerie alors bandes d’en=cu-les 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 .

  2. IL FAUT CONSEILLER LE PRÉSIDENT D’AMÉLIORER LA GOUVERNANCE SINON UN JOUR VIENDRA LA POLICE NE POURRA RIEN FAIRE.
    IL FAUT RECONSTRUIRE L’ÉCOLE MALIENNE EN TOUT PREMIER LIEU POUR DIMINUER LE NOMBRE DE DÉLINQUANTS POTENTIELS.
    METTRE EN PLACE DES CANTINES SCOLAIRES DANS TOUS LES ÉTABLISSEMENTS PRIMAIRES ET FONDAMENTALES
    OCTROYER DES BOURSES AU SECONDAIRE AU PLUS MÉRITANTS AMÉLIORER LE CADRE D’ÉTUDE DES ÉTABLISSEMENTS.
    AUGMENTER LE MONTANT DES BOURSES DES ÉTUDIANTS ET PARALLÈLEMENT LE SALAIRE DES ENSEIGNANTS.

  3. Commissaire , il faut aller plus loin dans ton raisonnement, sinon c’est vraiment digne du raisonnement d’un élève de CM2 ;

    L’aggravation est plutôt liée à la mauvaise répartition des richesses du pays , de la corruption et du népotisme dans le recrutement .
    Si on recrute un délinquant voleur dans la police, c’est lui donné un agrément de vole non?

  4. EN BON POULET L’INSÉCURITÉ A BAMAKO EST LIÉE A LA MAUVAISE GOUVERNANCE QUE L’ON VIT PRÉSENTEMENT A BAMAKO.
    UNE PERSONNE QUI NE GAGNE PAS 500 FCFA PAR JOUR EST CAPABLE DE TOUTE SORTE D’INFRACTION SURTOUT C’EST DES PERSONNES QUI NE SONT OU NE SONT PAS ALLER LOIN DANS LES ÉTUDES.
    JE PROFITE POUR DIRE AU COMMISSAIRE QU’A PARTIR DE MAINTENANT LE GOUVERNEMENT DOIT COMMENCER A PRENDRE LA SÉCURITÉ DES LIEUX PUBLICS SURTOUT LES MOSQUÉES.

Comments are closed.