Patrouilles Nocturnes de la Police: Des bavures de plus en plus décriées !

1
2

Tout le monde est unanime à reconnaître que l’insécurité est  de plus en plus grandissante dans la ville de Bamako surtout pendant la nuit avec son corollaire d’attaques à main armée, de vols  et autres formes de violence. Ce qui fait que les différentes patrouilles menées par la Police nationale sont saluées et appréciées de toutes les populations. Mais hélas depuis quelques temps,  on assiste à un agacement des paisibles citoyens victimes du zèle de certains policiers qui  vont jusqu’à les  dépouiller complètement leurs poches  malgré la présentation de leurs pièces d’identité.

L’attitude des jeunes policiers chargés des patrouilles dans les quartiers de Bamako est en passe d’agacer à cause de leur comportement intolérable Si auparavant leur présence était considérée comme gage de sécurité, aujourd’hui c’est tout à fait le contraire à cause de leurs bavures répétées. Au lieu de se rendre dans les coins les plus reculés, ces policiers jonchent uniquement les abords du goudron où à côté des vendeurs de café et des boutiquiers à la recherche des soit disant malfrats. C’est ainsi qu’ils n’hésitent pas à aller arrêter des gens qui sont en train de prendre leur café chez les cafetiers où tout le monde est embarqué. « Ils m’ont trouvé en train de prendre mon café et ils m’ont demandé mes pièces et celles de ma moto. Après vérification, ils m’ont demandé pourquoi je suis là à cette heure (2H30m). A ma grande surprise, ils m’ont dit de leur donné le prix de leur cigarette car je ne dois  pas être là à cette heure et que des pièces ne sont.   Pas une garantie » nous confie N.B sous anonymat. Quant aux belles de nuit qui sont arrêtées dans les rues, chaque fille est sommée de payer 2000 FCFA, pour les bonnes et 5000 pour les gros binés prises aux alentours des grands Hôtels. Une fois libérées, ces filles retrouvent les rues et sont souvent accompagnées par le véhicule de la patrouille. Après deux heures ou trois heures, ces belles de nuit sont arrêtées à nouveau par une autre patrouille où elles sont obligées de payer à défaut de passer la nuit au commissariat.  Mais ce qui agace les populations, c’est le fait que souvent les policiers viennent ramasser des jeunes devant leurs propres maisons alors qu’ils étaient tous autour de leur thé. Au même moment des voleurs et des bandits armés sont en train de semer la terreur dans  les confins de Gouana, Yirimadio, Senou, sur la route de l’aéroport ainsi que sur la colline de Badalabougou. Nous pensons que les  patrouilles nocturnes sont faites pour assurer la sécurité des biens et des personnes et non la recherche de l’argent. Malheureusement c’est le cas qu’on assiste toutes les nuits au su des plus hauts responsables de la police.

Pauvre Mali

 Abdoulaye Ahmadou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
airen2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 132</span>
Membre
airen2 132
4 années 6 mois plus tôt

Laisser les policiers faire leur travail.vous voulez encore pousser la population contre ce bon travail,afin que les bandits puissent continuer leurs vols ou quoi? Celui qui ne veut pas etre derranger restera chez lui.
Vous n’etes jamais satisfait.Complices des voleurs,ou vous etes vous meme voleur?

wpDiscuz