Temps Forts
NEWS ALERTE 
il y a 2 années
 Bamako Hebdo

Police : Un nouveau mouvement pour mettre de l’ordre sous la conduite du Sergent Boubacar Kéïta

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Depuis les évènements du 22 mars 2012, la police sombre de plus en plus dans une profonde humiliation. Tout va de travers. En effet, après les douloureux évènements survenus dans notre pays, il a été ordonné à toutes les casernes de déposer les armes.

Sergent Boubacar Kéïta

Sergent Boubacar Kéïta

L’ordre a été exécuté par tous les corps de défense et de sécurité du Mali. Seules les brebis galeuses de la police nationale, c’est-à-dire de la Spn (section syndicale de la police nationale) n’ont pas daigné déposer les armes. Pour calmer les ardeurs, les autorités ont illégalement offert des grades à ces indisciplinés. Malgré tout, ces derniers n’ont pas daigné obtempérer.

Pire, ils se servent des armes pour  semer la terreur en se  substituant à l’administration policière. Cela à travers des déclarations outrancières sur des ondes des radios de la capitale. « …La police nationale ne va plus désigner l’ambassade de France au Mali… », avait déclaré à l’époque un des responsables de la Spn à la radio. Toute chose qui a choqué l’Union européenne. Du coup, l’ambassadeur français au Mali a saisi le département de la sécurité,  en lui faisant savoir qu’il ne veut plus de la police pour sa sécurité et celle des biens matériels de son pays au Mali. C’est ainsi qu’on voit actuellement les éléments de la garde nationale sécuriser le Consulat et le domicile de l’ambassadeur de France.

Après des démarches sans succès auprès des autorités compétentes, des jeunes policiers ont décidé de mettre fin aux pratiques qui ternissent l’image de la corporation. Ces derniers ont créé le Mouvement du renouveau de la section syndicale de la police nationale. Il est dirigé par le sergent Boubacar Kéïta.  « En tant que jeunes policiers soucieux du devenir de notre corps, nous avons décidé de prendre en main la destinée de la corporation, en portant sur les fonts baptismaux ce Mouvement…La mission de la police nationale  est très simple.

La police est au service du peuple, de la sécurité des personnes et de leurs biens… », a rappelé Boubacar Kéïta, président dudit mouvement. Et d’ajouter : « le rôle du syndicat est la défense des intérêts matériels et moraux des militants…Il ne doit pas se substituer à l’administration ».  À cet effet, le mouvement du Renouveau de la Spn condamne fermement toutes formes d’élargissement de la liste des nominations à titre exceptionnel, faites par la Spn avant la relecture du statut particulier des fonctionnaires de la police nationale. Car, cette liste est basée sur du clanisme et du clientélisme, excepté le concours professionnel. Il se fixe comme  mission de réinstaurer la sérénité au sein de la police nationale, tout en assainissant le secteur des brebis galeuses.

           Kassim TRAORE

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

11 Réactions à Police : Un nouveau mouvement pour mettre de l’ordre sous la conduite du Sergent Boubacar Kéïta

  1. Traoré
    39 commentaires
    28 fév 2013 à 13:23

    quoi ,,,,,???????????

  2. Samakéba2
    56 commentaires
    25 fév 2013 à 11:07

    HONTE A NOUS TOUS DE LA HIÉRARCHIE POLICIÈRE DU MALI.

  3. Alabina
    318 commentaires
    24 fév 2013 à 16:20

    :-D :-D :-D

  4. KONE31
    655 commentaires
    24 fév 2013 à 14:08

    ………..Quand on recrute des voyous parcequ’ils ont payé de l’argent pour être policier,gendarme ou fonctionnaire de l’état, il faut s’attendfre à des cas d’indiscipline de tout genre car, ceux qui les ont recruter ne peuvent pas les punir parcequ’ils ont pris de l’argent. Notre pays me fait vraiment pitié car, plus les jours passent, plus les problèmes se multiplient et je ne vois aucun homme politique à ce jour, capable de mettre les jeunes sur les raïls.

  5. mali
    1 commentaires
    24 fév 2013 à 02:57

    Est ce on a besoin d’avoir bac+10 pour comprendre que la police doit être sérieuse.Une chose est sur,si un sac de mil est éventré les graines s’éparpillent et nul n’est grave que de les laisses car elles vont poussées.
    Faire une autocritique et se mettre sur rail est plus efficace .
    L’aide la plus utile et la plus noble est celle qui proviendra de soit même.
    An chi tè mali fè ,nga an ke kè malinin fè barssa en tè na mogo were ta soro dèèèèèèèèè.

  6. sokona
    34 commentaires
    24 fév 2013 à 01:54

    C’EST L’ANARCHIE PARTOUT,LE PAYS EST MALADE DANS TOUT SON CORPS QUE DIEU NOUS AIDE.

  7. taylor
    2 commentaires
    24 fév 2013 à 00:46

    bon vent le sergent. Que le tout puissant t’aide dans ta tache.

  8. soribd3
    421 commentaires
    23 fév 2013 à 14:56

    Sergent Boubacar Kéita, bon courage mon grand.
    En ce moment, notre pays a besoin des hommes sérieux.
    tous ces qui arrivent aujourd’hui au Mali, n’est la faute personne ni d’aucun croupe. Notre problème, est notre manque de sérieux à tous les niveaux.
    vive le Mali, que dieu bénisse le Mali et ceux qui sont pour le bien être des maliens.

  9. mouchihare
    29 commentaires
    23 fév 2013 à 14:49

    C’est comme cela que ça commence!Pourquoi la hiérarchie ne prends pas ses responsabilités?
    « Il n’y a pas deux commandements dans un bateau » dit-on! Si vous laissez nos agents se constituer en groupuscules et syndicats au lieu de faire leur devoir de protection civile, vous le regretterez un jour

    • Leverdict
      137 commentaires
      24 fév 2013 à 15:56

      Simple, par ce que la hierachie est corrompue, remplie d’officiers fabriques par l’ancien regime. Des policiers recruter et grader par arngement.95% des officiers des corps habilles au Mali ont ete fabrique et grader par arangement. Fils de mon ami, de mon frere, de ma soeur, d’un membre de famille, fils d’un riche etc…

      Que Dieu sauve le Mali.

  10. kone31
    655 commentaires
    23 fév 2013 à 14:47

    …….Quand on recrute des voyous parcequ’ils ont payé de l’argent pour être policier,gendarme ou fonctionnaire de l’état, il faut s’attendfre à des cas d’indiscipline de tout genre car, ceux qui les ont recruter ne peuvent pas les punir parcequ’ils ont pris de l’argent. Notre pays me fait vraiment pitié car, plus les jours passent, plus les problèmes se multiplient et je ne vois aucun homme politique à ce jour, capable de mettre les jeunes sur les raïls.